Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 16:22

poutou walou

Partager cet article
Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 11:17

Philippe Poutou, anticandidat désigné, a surpris tout le monde lors de ses dernières prestations télévisées. Retour sur l'avènement médiatique d'un homme comme tout le monde.

Avant, il était moqué. Anonyme propulsé sur la scène médiatique à son corps presque défendant, Philippe Poutou a failli être mis K-O dès sa première apparition chez Laurent Ruquier. L'ouvrier connaît ses machines à fabriquer des boîtes de vitesse, mais l'homme ne savait rien de la machine médiatique. De ses codes, de ses exigences, de sa brutalité. Pour son baptême du feu, il s'est brûlé. Par inexpérience, par innocence aussi. Car Philippe Poutou n'était préparé à rien, ne s'attendait à rien : "C'est mieux comme ça. Ca m'a permis de ne pas y réfléchir. Car plus on réfléchit...".


Philippe Poutou-candidat, c'est d'abord une histoire écrite nulle part. En mai 2011, Olivier Besancenot annonce qu'il ne se représente pas. "Personne ne s'était vraiment posé la question de qui allait le remplacer, relate Isabelle Ufferte, responsable NPA en Gironde. Ce sont les camarades de boulot de Philippe qui ont envoyé un mail à la direction. Au début, il a pris ça en souriant". Finalement, le 25 juin 2010, la décision tombe : Philippe Poutou, 44 ans, ouvrier à l'usine First-Ford de Blanquefort, sera le candidat NPA.

 

Désigné avec une faible majorité, représentant d'un parti divisé, l'homme doit aussi faire face au spectre Besancenot. "Olivier, on avait oublié qu'il était facteur. Il avait une image remarquable, alors forcément les gens ont fait des comparaisons. A tort", explique Isabelle Ufferte. Cet héritage d'un aîné trop brillant a pesé sur les épaules du frêle Poutou. Malgré ses années de lutte syndicale, ("c'est pas comme si j'étais le petit mec du coin", dit-il ), l'ouvrier peine à occuper son trop grand habit de candidat.

 

Parole tenue


Et puis, il y a ce 27 février 2012. Philippe Poutou est invité de Mots Croisés aux côtés de Nathalie Kosciusko-Morizet, Louis Aliot et Jérome Cahuzac. Face à ces pros de la politique, personne ne donne cher de lui. Contre toute attente, les téléspectateurs le voient répondre, répliquer, riposter, argumenter, ne rien lâcher. Même sa voisine polytechnicienne se fait tâcler. Sur Twitter, la prestation enthousiasme et étonne les internautes : "Une étoile médiatique est née", "ce soir Philippe Poutou crève l'écran, l'oscar du candidat décoiffant c'est pour lui, " A star is born" , "Poutou lâche les freins et colle au mur NKM qui reste sans voix". Ultime compliment : "le facteur Besancenot a trouvé son successeur". Sa transformation surprend jusqu'au sein de son parti.


"On a l'impression que ce n'est pas la même personne", commente Christine Poutin, porte-parole du NPA.


Alors, sursaut d'orgueil, fin des complexes ou inévitable apprentissage? Sûrement un peu des trois. Philippe Poutou lui-même n'explique pas vraiment ce qui lui est arrivé. "A force de redire les choses, ça finit par se normaliser", avance-t-il sans conviction. Il reconnaît une chose : sa préférence pour le débat. Un héritage de son combat syndical : "Les rapports étaient les mêmes avec les dirigeants de Ford Europe. Y'a le gros et le petit. Là, c'est pareil. Les gens te prennent de haut. Pour eux, l'ouvrier faut qu'il reste à sa place, et qu'il laisse faire les professionnels de la politique".


Face à ces bêtes médiatiques, le candidat Poutou détone et séduit. "Depuis deux jours, c'est dément. On reçoit plein de mails, relate Alain Krivine, candidat LCR en 1969 et 1974. Les gens sont très enthousiastes, ils le découvrent. Ils disent "il est comme nous, il vit, il parle comme nous"". Et le candidat Poutou a pu apprécier sa nouvelle notoriété au cours de la marche contre l'austérité à Paris. "Ca change, c'est extra. Les gens me reconnaissent, ils me soutiennent, me font des signes dans la rue". Mais les paroles qui le touchent le plus, ce sont celles de ses collègues d'usine. "Ils m'ont dit "super, super", ils étaient fiers. Je suis un petit bout d'eux, alors c'était aussi leur victoire".


Election oblige, l'ouvrier passe de moins en moins de temps dans son usine. En avril, il se consacrera tout entier à battre la campagne. Pourtant, ce retour en Gironde,il le confie, lui "fait du bien moralement. Ca a un côté stabilisant". Philippe Poutou "veut bien faire" et surtout "ne pas gaspiller le petit espace" qui lui est donné "pour faire passer son message". Alors, les caméras, les objectifs, les plateaux ,"il fait avec, mais ne sera jamais à la télé comme un poisson dans l'eau". En attendant, tout le monde sait désormais que c'est lui qui assure la tournée électorale.

 

L'inconnue demeure quant à savoir si cette naissance médiatique sera suivie dans les sondages. Pour le moment, le candidat NPA n'atteint pas le 1% des voix. Mais Alain Krivine, veut croire que l'histoire se répétera : "en 2007, Olivier était au même point". Et puisque Philippe Poutou s'inscrit dans les pas de son successeur, pourquoi ne pas y croire?

 


Partager cet article
Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 08:18

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 17:46

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:30

 


par E_varlin

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:28
Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:21

poupin-1a.jpg

poupin-1ab.jpg

poupin-1abc.jpg

Partager cet article
Repost0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 10:03

P.Th. | Publié le 28.02.2012, 14h59 | Mise à jour : 16h54

 
Philippe Poutou, candidat du NPA à la présidentielle, a fait une prestation remarquée sur France 2, ce lundi soir. | LP/Olivier Corsan
«Besancenot sort du corps de Poutou !» Ce tweet de Jean-Jacques Urvoas, député socialiste du Finistère, est à l'image des réactions qui ont fleuri lundi soir sur les réseaux sociaux. Philippe Poutou, qui confiait pourtant il y a peu au «Parisien - Aujourd'hui en France» ne pas avoir un «tempérament de superhéros» - «Même à l’usine, aux assemblées générales, quand je prends la parole, j’ai l’impression que ce n’est pas ma place» - a surpris son monde par sa prestation remarquée lundi dans l'émission «Mots Croisés», sur France 2.

«Un successeur» a été trouvé au charismatique Olivier Besancenot, a-t-on aussitôt pu lire sur Twitter.

«Poutou a fait taire #NKM, offensif et authentique! Pas mauvais du tout#MOTSCROISES#», a salué, toujours sur Twitter, Sergio Coronado, le directeur de la communication d'Eva Joly. «Poutou se lâche, parle cash .NKM sans voix», a également commenté la socialiste, Marie-Pierre de la Gontrie.

Poutou : «Si lui c'est le candidat du peuple, moi je suis le candidat du CAC 40»


Souvent présenté comme timide et effacé en comparaison de l'emblématique Olivier Besancenot, le candidat du NPA à la présidentielle de 2012 est apparu en grande forme lundi soir. Lorsque la porte-parole du candidat Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, lui reproche de ne pas lui avoir serré la main, il réplique du tac au tac : «Je le revendique, je suis un peu allergique à l'UMP et au FN, donc je serre pas la main, pour l'instant j'ai un peu de mal.» Puis s'explique : «Je ne serre pas la main aux représentants de l'UMP, mais en attendant c'est quand même l'UMP qui laisse licencier des gens.» Et de renchérir : «Moi je ne serre pas la main, mais vous vous êtes en train d'abaisser le niveau de vie des populations.»

Remarquée aussi, sa pique à Nicolas Sarkozy, qui «joue au candidat du peuple». «Alors il y a un côté rigolo, mais c'est pas rigolo parce que derrière, c'est la pauvreté qu'il y a», attaque-t-il d'emblée, avant de lancer ce bon mot, qui ravira les internautes : «Si lui c'est le candidat du peuple, moi je suis le candidat du CAC 40.»

LeParisien.fr

 

http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/prestation-remarquee-de-poutou-sur-france-2-28-02-2012-1881829.php

Partager cet article
Repost0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 13:42

Affiche bouclier social février 2012

 

Mercredi 29 février, les syndicats appellent à une journée d'action européenne contre l'austérité et un nouveau traité européen qui, toujours au nom de la réduction des déficits publics, veut réduire les dépenses publiques et durcir encore les politiques d'austérité.

Dans toute l'Europe, l'austérité provoque des catastrophes sociales…

Le peuple grec est le plus durement attaqué par les institutions européennes au service des banquiers et des spéculateurs. Mais les baisses de salaires, la destruction des retraites, les destructions d'emploi sont déjà lancées dans tous les pays, au Portugal, en Belgique, Italie, Espagne, Grande-Bretagne…En France, Sarkozy met les bouchées doubles. Il fait voter  par procédure d'urgence  sa TVA antisociale. Il s'en prend au droit du travail avec ses « accords emploi compétitivité ». Il veut contraindre les chômeurs au travail obligatoire…

 

…et des résistances !


La Grèce est un laboratoire des attaques contre les salariéEs, les chômeurs/ses, les retraitéEs et les étudiantEs. C'est aussi là où la mobilisation est la plus déterminée avec une douzaine de grèves générales en moins de deux ans, un mouvement des Indignés, un climat presque insurrectionnel depuis des mois.


En Espagne, des centaines de milliers de manifestants ont défilé dimanche 19 février contre la nouvelle réforme du travail du gouvernement Rajoy qui favorise les licenciements et la précarité et représente une attaque frontale contre la classe ouvrière.

Partout, grèves nationales et manifestations d'ampleur se sont succédé ces derniers mois.

 

L'austérité gravée dans le marbre, c'est non !


Pire que le traité de Maastricht, le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance -TSCG ou  pacte budgétaire - obligerait les pays signataires à « avoir un budget général à l'équilibre ou excédentaire ». La nouveauté c'est que les sanctions seraient désormais automatiques pour les Etats qui ne se soumettraient pas à ces contraintes et ne tailleraient pas assez dans les dépenses publiques. Et pour couronner le tout, un Etat pourrait même porter plainte devant la Cour Européenne de justice contre un autre Etat dont il estimerait que le budget n'est pas assez austère !

Notre Europe vaut mieux que leurs traités !

Le 29 février, les salariéEs de tous les pays d'Europe sont appelés à se mobiliser le même jour, contre l'austérité et  le Pacte budgétaire. Cette seule journée ne suffira pas à faire reculer les capitalistes, mais elle est l'occasion de manifester ensemble, par-delà les frontières. C'est une première !


Contre les institutions européennes et les gouvernements qui utilisent les dettes publiques pour imposer aux peuples une véritable purge sociale, refusons de rembourser et menons des enquêtes publiques sur ces dettes pour imposer leur annulation.


Toutes et tous ensemble refusons ce nouveau traité et exigeons l'abrogation des pactes et traités qui de Maastricht à Lisbonne ont fait de l'Union Européenne une machine de guerre contre les droits sociaux.

Partager cet article
Repost0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 10:05
Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg