Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 11:59


Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 15:38

7.jpg

 

IM15.jpg

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 10:48


Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 10:16

 

krivine2007-copie-1.jpg

 

KRIVINE Alain

1er septembre 2010

    Dans le cadre du développement d’une nouvelle gauche radicale européenne, l’expérience française est un peu particulière même si elle est liée aux grandes tendances de décomposition-recomposition du mouvement ouvrier à l’œuvre dans toute l’Europe. Ce doit être le seul pays où existent trois regroupements trotskystes de plusieurs milliers de membres chacun avec des scores électoraux qui

     

     

    Partager cet article
    Repost0
    24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 18:45

    IMG_0309.JPG

     

    IMG_0312.JPG

     

    IMG 0314

    IMG_0313.JPG

    Partager cet article
    Repost0
    21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 10:41


    Partager cet article
    Repost0
    20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 09:04
    Par Antoine (NPA - Montpellier) - 19 Septembre 2011
    La Fête de l’Humanité coïncide, et ce n’est pas un hasard, avec le règlement en douceur des tensions qui agitaient les sommets et les niveaux intermédiaires du Front de Gauche sur les prochaines sénatoriales en Ile-de-France.
    La voie est désormais libre pour que, profitant du succès populaire de la fête communiste, le candidat du Front de Gauche se laisse aller aux grandiloquents effets de tribune dont il est friand. Ne l’a-t-on pas entendu promettre hier de "non seulement lancer une révolution citoyenne pour notre patrie (mais) [...] allumer [aussi] le feu dans tout le continent ! " ? Et, dans la foulée, le voilà qui a dénoncé le « coup d’Etat financier » des institutions européennes et appelé à "prendre à la gorge" la finance ! De toute évidence Mélenchon c’est du 100 % Besancenot survitaminé et Philippe Poutou peut aller se rhabiller en matière de radicalité hyperrévolutionnaire !
    Oui, mais voilà, la face obscure de tout ce verbe enflammé, ce sont les tractations qui se mènent pratiquement dans le même temps et qui amènent le Parti de Gauche à remiser, au magasin des accessoires usés sans avoir servi, sa menace de déposer des listes concurrentes pour les sénatoriales d’Ile-de-France...Mais des listes concurrentes de quoi au juste ? Eh bien, concurrentes des listes d’union avec le Parti Socialiste !
    Ainsi dans le Val-de-Marne ce sera, l’idée d’une concurrence ayant donc été abandonnée, une liste baptisée « Ensemble pour le Val de Marne, la gauche et les écologistes rassemblés » qui mènera la bataille des sénatoriales. Elle réunira le PS, le PCF, EELV, le PRG, le MRC et Gauche citoyenne. Le PG, acceptant son exclusion de la liste, ne la soutiendra pas moins par l’entremise de Joseph Rossignol, le maire mélenchonien de Limeil-Brévannes.(1) 
    Même dans l’Essonne, "fief ( !) de Mélenchon" (Marianne), le PG s’efface en échange de contreparties : "une dizaine de circonscriptions pour les législatives comme la 10ème du 91 (Grigny, Morsang-sur-Orge...), la 3ème de Seine-Saint-Denis (Noisy-Le-Grand...) ou encore la 3ème de l’Ardèche (Rhône-Alpes). Un « geste » qui assure d’ores et déjà [au PG] 95* circonscriptions « gagnables » pour 2012." (2) Merci le PS, finalement bon prince avec ces partisans Front de Gauche de la rupture avec le libéralisme, voire le capitalisme !
    Il se dégage de tout ceci l’impression désagréable que nous revivons les marchandages ayant précédé les accords permettant la constitution des piètres Union de la Gauche ou Gauche Plurielle et que le hiatus est franchement béant entre les flammes discursives du candidat du Front de Gauche à la Fête de l’Huma et les ombres feutrées de ces négociations de circonscriptions. Quelle cohérence y a-t-il, en effet, à s’afficher "révolutionnaire" (par les urnes certes mais quand même "prendre à la gorge la finance" ça a de quoi vous tétaniser le bourgeois et "euphoriser" le populo, non ?) et à négocier, dans le même temps, des listes avec un parti, le PS, dont on dénonce par ailleurs la tiédeur, si ce n’est la compromission avec la situation que l’on prétend combattre radicalement ?
    Un terme se fraye imparablement un chemin dans notre esprit devant le constat que "ça ne colle pas" : duplicité ! Car, on l’aura compris, tous les contre-feux mis pour expliquer qu’à l’extrême rigueur on pourra s’accommoder d’une alliance avec le PS en 2012 "sur la base d’un rapport de force", autrement dit d’un bon score de JL Mélenchon à la présidentielle et des candidats du Front de Gauche aux législatives, perdent de leur crédibilité au constat implacable que c’est déjà sans aucun rapport de force que le PCF et le PG s’unissent à un PS conduisant le plus souvent les listes sénatoriales. Tout ceci n’étonnera bien évidemment pas ceux qui contemplent le triste spectacle de ces régions et municipalités où le Front de Gauche gouverne avec les socialistes, y compris avec les peu recommandables Navarro (Languedoc-Roussillon) ou Guérini (Bouches-du-Rhône), parfois même avec le Modem comme à Montpellier où, sans plus de réaction de son allié communiste (ni au demeurant du PG local), l’adjoint au maire socialiste justifie scandaleusement une expulsion de Roms (3).
    Comme ils résonnent étrangement ces propos d’une Clémentine Autain faisant, en avril dernier, la leçon unitaire et radicale au NPA au motif que "Quand le Front de Gauche prend le parti clair, dans ses textes d’orientation, de l’alternative et non de la réédition de la gauche plurielle, quand Jean-Luc Mélenchon dit publiquement qu’il ne participerait qu’à un gouvernement dirigé par l’autre gauche, il faut l’entendre." ! (4)
    Au fond, la plus lucide sur le rapport du Front de Gauche aux socialistes, ne serait-ce pas ...Ségolène Royal qui, à la Fête de l’Huma, vient d’ énoncer sans ambages ses points de convergence avec JL Mélenchon, rien moins que sur la réforme bancaire ou l’interdiction des licenciements boursiers ? Ce qui a eu le don de réjouir "Jean-Luc Mélenchon [qui] a salué "une bonne nouvelle" et dit à "Ségolène" : "si tu arrives à centraliser ces questions dans le débat des socialistes on ne peut que s’en réjouir".(5) Que l’ex-candidate socialiste à la dernière présidentielle joue, de toute évidence, une partition personnelle pour gagner la primaire de son parti en ciblant à gauche, aujourd’hui à la Fête de l’Huma, comme elle ciblait à droite hier en prenant à revers Sarkozy pour revendiquer ses droits d’auteur(e) sur la militarisation des jeunes délinquants, voilà qui devrait pourtant interdire à un candidat "révolutionnaire" de s’emballer. D’autant que S Royal, comme au fond tous les présidents socialistes dans le passé, a largement démontré sa propension à s’émanciper de son propre programme de campagne (voir son reniement sur la revendication du Smic à 1500€ et des 35 heures [6]) !
    Il importe de rapprocher cette situation où le Front de Gauche ménage le chou socialiste et la chèvre radicale, de la division qui prévaut à la gauche du PS. Les facilités médiatiques et politiques ont pris pour argent comptant que la candidature de Philippe Poutou pour le NPA était l’indice de son cours isolationniste et diviseur. Une autre lecture plus nuancée aurait pu, à partir de ces données lourdes sur la stratégie double du Front de Gauche, retenir que le NPA était preneur d’une unité de toute la gauche radicale à la présidentielle de 2012 pour autant qu’elle s’affirmait en rupture déclarée, non seulement avec le capitalisme en crise, mais aussi avec ses fourriers de gauche du Parti Socialiste. C’est bien la fin de non-recevoir opposée par le Front de Gauche à cette proposition d’unité du NPA qui a favorisé le renversement de majorité dans ce parti et permis le lancement de la candidature de Philippe Poutou, une candidature qui n’a fait qu’acter que l’unité à la gauche du PS était effectivement impossible.
    L’éclairage apporté par les dernières péripéties autour des négociations pour les sénatoriales en Ile-de-France devraient, malgré les flamboiements du Parc de la Courneuve, permettre au moins de sortir des analyses stéréotypées qui obscurcissent les enjeux politiques et réveiller l’esprit critique à gauche ! Y compris très à gauche !

    Commentaire:
    Ce texte n'engage pas le NPA, c'est un  avis.  Les 95 (*)circonscriptions, ce n'est pas sérieux! Le PG aura à peine  un groupe comme le PCF: 30!
    Partager cet article
    Repost0
    15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 14:17
    ParLCR le Mercredi, 14 Septembre 2011


    L’électricité est indispensable pour alimenter les appareils, s’éclairer, etc. Cela en fait une question de société, une question politique. D’autant plus que les décisions importantes pour la production d’électricité doivent se prendre dix ans avant que les centrales commencent à produire. Ces choix énergétiques ont une influence déterminante sur nos vies et celles des générations à venir.
    Pollution. En plus du courant produit, n’importe quelle centrale émet aussi des déchets : du CO2 (un gaz à effet de serre qui réchauffe dangereusement l’atmosphère) et des déchets nucléaires dangereux (pour lesquels il n’y a pas de solution possible). De plus, les centrales sont gourmandes en matières premières (charbon, uranium, fioul, gaz) dont la quantité disponible sur la Terre est limitée.
    Sécurité. Les centrales nucléaires produisent moins de 3% de l’énergie consommée au niveau mondial mais constituent un risque majeur pour les personnes et leur environnement. Pas par le nombre d’accidents mais par leur danger inimaginable. La catastrophe de Fukushima, au Japon, en mars dernier, montre que ce risque est bien réel et inacceptable. Il est présent aussi en Belgique : l’accident nucléaire de Feluy, en 2008, était classé 3 sur l’échelle de gravité INES qui va jusque 7… le saviez-vous ?
    Un accident à Doel, où les 4 réacteurs sont au milieu d’industries chimiques classées « danger Seveso », obligerait à évacuer 9.300.000 personnes en Belgique et aux Pays-Bas. Un accident à Tihange mettrait en péril 5.760.000 personnes et concernerait des citoyens de Belgique, France et Allemagne.  Le caractère international de la manifestation « Nucléaire Stop ! » du 17 septembre va donc de soi !
    Accès. Alors que nos revenus ne suivent pas, le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter. Pourtant, les centrales ont été payées par nos factures et nos impôts et elles sont amorties depuis longtemps. Qui en profite ? EDF et une dizaine de familles dont celle d’Albert Frère, qui est déjà le plus riche et le plus puissant des Belges.
    L’énergie est un bien commun de l’humanité
    Pourtant, en Belgique, toutes les décisions concernant l’électricité sont prises par une seule entreprise qui mise à fond sur le nucléaire: Electrabel. Le parlement a pris en 2003 la décision de sortir du nucléaire… tout en prolongeant cependant la vie des réacteurs de dix ans. Les gouvernements successifs n’ont rien fait de sérieux pour appliquer cette loi. M. Frère et son Electrabel ont tout bonnement décidé de l’ignorer : ils n’ont pris aucune décision réelle pour remplacer l’énergie nucléaire par des énergies renouvelables. Pourquoi le feraient-ils, ces grands capitalistes qui ne pensent qu’à leurs profits ?
    Il est temps que cela cesse. Moins il y a de réacteurs, plus vite ils sont inactifs, moins on court de risques. Il faut commencer par fermer Tihange 1, Doel 1 et Doel 2. Construits en 1975, ces réacteurs ont 36 ans, alors qu’ils ont été conçus pour durer 25 ans. Les autres devront fermer dès que c’est techniquement possible, sans tenir compte des pertes pour la clique de rentiers de l’énergie et leurs copains politiques.
    Pour cela, la production d’électricité doit être retirée des mains d’Electrabel, des autres groupes privés et de leurs amis politiques dans tous les partis. La production d’électricité doit être décentralisée et mise aux mains des collectivités locales, avec contrôle des citoyens organisés en comités de quartier.
    Les multinationales qui exploitent le charbon, le pétrole, le gaz et l’uranium nous laissent le choix entre des catastrophes nucléaires, des catastrophes climatiques et une combinaison des deux. Leur soif de profit menace la vie de centaines de millions de gens, surtout les plus pauvres. Pour éviter cela, tout le secteur énergétique doit être nationalisé (sans indemniser les gros actionnaires) et placé directement sous le contrôle de la population.   Sortir de la logique du profit est indispensable pour mettre en œuvre un plan rationnel, social et démocratique d’économie d’énergie et de généralisation des sources renouvelables.
    • Arrêt immédiat de Tihange 1, Doel 1 et 2
    • Ni folie nucléaire, ni délire fossile
    • Nationalisation du secteur de l’énergie
    • Nos vies valent plus que leurs profits

    La LCR soutient la manifestation internationale « Nucléaire, STOP ! » à Tihange (Huy) le samedi 17 septembre à 14 heures. Départ Grand’Place de Huy (plus d'info ici

    Tract en PDF

    Partager cet article
    Repost0
    14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 12:19


    Partager cet article
    Repost0
    13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 12:53

     

     

    Partager cet article
    Repost0

    Contactez le NPA du Finistère

     

    faou

     

    UNE-190.JPG

     

    cgt-gg.jpg

     

    affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

     

    encart npa taille normale

     

     

    nukleel-nam-bo-ket.jpg

    accueil
    *

    Brest

    06 42 22 96 37

    brest.npa@gmail.com

     

    Quimper

    06 59 71 42 21

    quimper.npa@gmail.com
     

    Le blog sur les

    questions maritimes

    L'autre grenelle de la mer

     

    Le blog de solidarité avec

    les camarades arabes

    Revolution arabe 

     

    fermoez-fesse.jpg

    Recherche

    Actions !

    Pour plus de détails voir les liens: 

     

    diapo prisonnier palestine

    Soirée prisonniers palestiniens

    AFPS Brest

    mardi 16 avril

    20H30

    Maison des syndicats

     

    sortir-copie-1.jpg


    manifestants-hopital-SUD-copie-1


    Quimper Gourmelen

    Rassemblement

    vendredi 19 avril

    8 h 45


    foto2-205-ebf3f

     

    Fermez Cofrents

    (pays Valencian)

     

     

    laniion.jpg

      Concert à Lannion

     

    no nuk

     

    Dimanche 28 avril

    Brennilis

    anti-r-1-r-copie-1.jpg

     


    robertbelle5mai13DZ

     

     

    Mardi 7 mai

     Yves-Marie Le Lay,

    Président de

    Sauvegarde du Trégor

      Douarnenez

    Librairie l'Ivraie à 20h00

     

    nddk.jpg

     

    yy.jpg

     

    st nnonon

     

    grece.jpg