Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 10:59

 

 


Partager cet article
Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 13:48
Partager cet article
Repost0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 13:38

 


par E_varlin
Partager cet article
Repost0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 08:10
Partager cet article
Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 11:32
53557023_p.jpg


Dans l’histoire des programmes électoraux du Parti socialiste, la modération extrême de celui-ci retient l’attention. Il cristallise un mouvement long d’adaptation du PS au système capitaliste et sa transformation en parti d’alternance. Au prix du renoncement à réduire les inégalités.

Où sont donc passées les classes populaires dans les préoccupations d’un parti qui se dit de gauche ? Aucune mesure ne s’attaque aux fléaux sociaux qui touchent la société française : aucun projet de revalorisation des revenus du travail, aucun réengagement dans des services publics aujourd’hui cassés et privatisés, aucune mesure phare contre le chômage de masse (4, 5 millions de sans-emploi).


On se rappelle des 35 heures du programme de la future gauche plurielle de 1997, comme d’archéologie car on serait en peine de trouver ne serait-ce que le mot de réduction du temps de travail parmi les mesures envisagées. L’annonce du blocage des loyers, du plafonnement du salaire des PDG – mais uniquement dans le public – font pâle figure tout comme les emplois-jeunes, qui ne sont que des emplois précaires ne débouchant pas sur une embauche en CDI. L’allocation d’autonomie, vieux serpent de mer instrumentalisé le temps d’une élection pour être immédiatement vidée de son sens, n’est ni prévue pour l’ensemble des jeunes en formation ni financée, et son calendrier d’application n’est pas fixé ! En matière de créations d’emplois d’ailleurs, la priorité est clairement donnée à la police nationale (10 000 postes), alors que l’Éducation nationale devra se contenter de redéploiement d’emplois.


Quant à la loi sur les retraites qui a mobilisé des millions de grévistes et de manifestants à l’automne dernier, on ne trouve aucune trace de son abrogation. La possibilité légale de partir à 60 ans est rétablie, mais Martine Aubry a réaffirmé l’engagement du PS en faveur de l’allongement de la durée de cotisation ! Tandis que Dominique Strauss-Kahn, qui trouvera peu de mesures contraignantes du point de vue « FMI », s’est prononcé en faveur d’un allongement supplémentaire de l’âge légal de départ à la retraite.


Rien non plus sur une autre répartition des richesses, l’augmentation générale des salaires alors que les profits des grosses entreprises ne cessent d’augmenter, ni sur la régularisation de tous les sans-papiers. Pour tout le reste, c’est la continuité d’une politique de compétitivité qui implique austérité pour la population et cadeaux au patronat, avec la baisse de l’impôt sur les sociétés. Ce qui a le mérite de la cohérence.

Faire payer l’addition aux peuples


En France, comme dans toute l’Union européenne, dans les gouvernements comme dans les institutions internationales, les socialistes mettent en œuvre la même politique que la droite : faire payer la crise aux populations par des plans d’austérité, par une remise en cause constante et planifiée des droits sociaux acquis, de l’accès aux services publics. D’ailleurs la réduction de la dette et des déficits figure au frontispice social-­démocrate.

 

Et sur ce point tout est dit : priorité au rétablissement du capitalisme et purge pour la population. Sur le même sujet pas un mot sur la dette des peuples du Sud à commencer par celle des peuples qui se soulèvent au sud de la Méditerranée ! Frappé par la catastrophe de Fukushima, le lecteur peut s’attendre à une remise en cause du choix nucléaire auquel participe le PS (et d’ailleurs également le PCF). Au-delà de vagues promesses sur la sortie du « tout nucléaire » mais pas du nucléaire, on pourra lire un passage vantant la qualité technique et économique du nucléaire français !


Ce programme est sans doute le plus à droite dans la perspective d’une campagne présidentielle. Il est totalement compatible avec le fonctionnement d’une société capitaliste. Il prépare la voie d’une alternance douce, qu’une bourgeoisie lassée du tumulte et du fracas sarkozystes, pourrait tout à fait endosser.


La nécessité d’un rassemblement anticapitaliste, indépendant du PS et de son programme, n’en est que plus grande.

 

Pierre-François Grond

Partager cet article
Repost0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 12:12
Partager cet article
Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 12:20

 

« Il fallait bien deux femmes pour faire un homme », s'amuse Myriam Martin, l'une des deux nouvelles porte-parole du Nouveau Parti révolutionnaire (NPA). Après dix années de bons et loyaux services, Olivier Besancenot a finalement passé le relais à deux femmes et entend désormais prendre ses distances avec les médias. Du moins c'est ce qu'il promet.

 

Après avoir fait l'impasse sur les élections cantonales et avoir connu plusieurs vagues de départs sporadiques, la direction du NPA semblait contrainte à un changement de stratégie.

Candidat en 2002 et en 2007 à l'élection présidentielle, bon client des médias, Olivier Besancenot était devenu un porte-parole de plus en plus encombrant. Dans un parti luttant contre la personnalisation, l'ambiguïté semblait de plus en plus pesante, ce que reconnaît Besancenot :

« Nous étions en contradiction avec nos propres combats car nous luttions contre la personnalisation et en même temps on jouait dessus. »

Lors de la conférence de presse organisée lundi 4 avril par le parti anticapitaliste, Myriam Martin cherchait à convaincre que le parti avait fait le bon choix :

« Le fait qu'il y ait deux femmes représente un atout. » 

Désormais, il affirme vouloir se concentrer sur les questions européennes et internationales au sein de la direction. Quitte à être moins présent dans les médias ? L'ancien leader trotskiste assure qu'il était temps de se « faire violence ».

Des inconnues du grand public, « piégées » par le NPA

Le NPA a ainsi fait le choix de la dépersonnalisation en élisant lors de son conseil politique national, les samedi 26 et dimanche 27 mars, ses deux nouvelles porte-parole : des inconnues du grand public.

Myriam Martin et Christine Poupin ne sortent pourtant pas de la cuisse de Jupiter. Membres de la direction du parti, anciennes têtes de liste du NPA aux élections européenne et régionale, ce sont des militantes de longue date au sein de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) puis du NPA.

Même si Myriam Martin a expliqué que cette nomination tenait de la « suite logique », les deux nouvelles égéries du NPA semblent avoir accepté à reculons d'être sur le devant de la scène.

Longtemps pressenti, Omar Slaouti, l'un des leaders du parti en Ile-de-France avait pour sa part décliné. Myriam Martin plaisante : « Nous sommes peut-être celles qui se sont fait piéger. »

Incorrigible (bon client) Besancenot

Outre cette mise en avant de deux femmes, le NPA mise également sur deux profils distincts de celui d'Olivier Besancenot ; Christine Poupin étant portée sur l'écologie tandis que Myriam Martin est rompue aux arcanes de l'éducation.

 

Face aux médias, les deux nouvelles porte-parole du NPA ont en tout cas prouvé qu'elles connaissaient leur bréviaire trotskiste sur le bout des doigts.

Suffisant pour qu'Olivier Besancenot reste dans l'ombre ? Plusieurs fois interrogé au cours de la conférence de presse, l'ancien leader du NPA s'est longtemps abstenu d'intervenir, préférant acquiescer d'un sourire avant de finalement craquer sur une question portant sur le programme du PS. Incorrigible.


Partager cet article
Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 09:33

a

sss.png

viebbvbwevvgr

viewbbvbbevvgr

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 14:20
Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 12:49
Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg