Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 11:15

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 10:38
Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:03

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 12:43

 


par E_varlin
Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 12:39
Communiqué du NPA.

Les grandes tendances qui s'étaient dégagées le 20 mars tour se retrouvent à l'issue du second tour. Sur la base d'une abstention qui reste à un haut niveau, comparable à celui du 1er tour, le Front national gagne 300 000 voix dans les 400 cantons où il restait en lice. Dans une élection à portée locale, le score du Front national traduit l'approfondissement de la crise, confirme que le débat sur l'identité nationale et celui à venir sur la laïcité et l'islam a ouvert les vannes de la xénophobie et du racisme entrainant une porosité d'un électorat de droite par rapport au Front national.

 

L'UMP qui s'était glorifié d'avoir siphonné l'électorat d'extrême-doite en 2007, doit enregistrer une second revers politique électoral après celui des régionales. Il paye le discrédit justifié d'une politique qui, à coup de réformes libérales, consiste à faire payer la crise aux salariés et aux couches populaires.

 

Le Parti socialiste sort gagnant dans la mesure où il est en mesure de diriger une soixantaine de départements. Par contre, la gestion de ses départements n'en fait pas une base de résistance contre la politique d'austérité du gouvernement. Prise en tenaille entre les compétences qui lui sont dévolues et les financements qui ne suivent pas, la gauche sabre dans les budgets sociaux. Il faudrait au contraire, mener une campagne de mobilisation populaire contre la dette à base d'emprunts toxiques de ces départements, pour le remboursement de la dette de l'Etat à l'égard des collectivités locales, entre autres. Là où des candidat-e-s d'organisations à la gauche du PS étaient confronté-e-s à un candidat du PS, ils/elles obtiennent de bons résultats.

 

Pour le NPA, la facture de la crise du système capitaliste continue de dégrader les conditions de vie et de travail des salariés. L'urgence de mobilisations pour stopper les réformes libérales est plus que jamais d'actualité.

 

A commencer par la journée natiionale d'action samedi 2 avril pour la défense de l'hôpital public et du droit à la santé pour tous.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 11:54

50689064.jpg3370133609 0eba6e72d8 o

 

NPA
28 mars 2011

CONSEIL POLITIQUE DU NPA DES 26 ET 27 MARS 2011


Le Conseil Politique National (CPN) qui s’est réuni les 26 et 27 mars 2011 a désigné deux porte-parole qui vont s’exprimeront au nom du NPA : Myriam Martin, enseignante en lycée professionnel, et Christine Poupin, technicienne dans l’industrie chimique, élues avec 97 pour, 6 contre, 4 abstention, soit 90% des exprimés.

 

Un comité exécutif a été mis en place à la proportionnel des votes recueillis par les courants à l’occasion du congrès national.

 

Durant cette session, le CPN a adopté une résolution sur l’action actant des campagnes contre la dette et l’austérité, pour la défense du droit à la santé, pour une mobilisation antiraciste, pour sortir du nucléaire, dont l’actualité a été rappelé par la catastrophe de la centrale de Fukushima, en soutien aux révolutions dans le monde arabe, contre l’intervention impérialiste en Libye et la dictature de Kadhafi. Le NPA est partisan également d’une mobilisation d’envergure à l’occasion de la réunion du G8-G20 à la mi-mai.

 

Le CPN s’est prononcé pour un rassemblement anticapitaliste sur la base d’un programme radical pour les luttes, seule en mesure de répondre à l’imposture populiste du Front national.

 

Le NPA, est prêt au débat, avec l’ensemble des forces politiques, syndicales, associatives, à la gauche du PS, ainsi qu’avec les travailleurs, les jeunes, qui se sont investis dans les mobilisations sociales récentes, et à les rencontrer pour la présidentielle de 2012.

 

Le NPA fera le point à son CPN de mai et tranchera lors d’une conférence nationale en juin.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 11:33




tuc_march26.jpgPar Billy Curtis le Mardi, 29 Mars 2011

 

Ce samedi 26 mars a eu lieu à Londres la plus grande manifestation politique en Grande-Bretagne depuis une décennie. Entre 250 et 400 mille personnes ont pris part à la « Marche pour l'alternative » organisée par la fédération nationale des syndicats, le Trades Union Congress (TUC — Congrès des syndicats). Avec cette manifestation, n'arrivant que près d'un an après l'élection de la coalition Conservateurs-Libéraux Démocrates qui a montré dès le départ une volonté claire de diminuer les dépenses publiques de 81 milliards de livres, on ne peut pas accuser le TUC d'avoir été trop pressé...

 

Ces mesures d'austérité sont une déclaration de guerre de classe. Les dépenses de Sécurité sociale vont être diminuées de 7 milliards de livres. Les pouvoirs locaux vont voir leur budget diminué jusqu'à 9% dans certaines régions et toutes les données montrent que plus une localité est pauvre, plus elle va perdre de l'argent. Cela se traduit par des diminution de dépense pour les jeunes, les vieux et les plus vulnérables. Cela veut dire aussi qu'il y aura des dizaines de milliers de pertes d'emploi dans un secteur public très syndiqué.

 

La manifestation elle-même a montré que les syndicats sont capables de rassembler un nombre massif de gens, comme aucune autre force sociale ne le peut. Des bus et des trains ont amenés les travailleurs syndiqués, les familles et des groupes d'amis de tous les coins de l'Angleterre, d'Écosse et du Pays de Galles. C'était une authentique manifestation du mouvement ouvrier organisé. Il manquait peut-être le grand nombre de personnes utilisatrices des bibliothèques, des piscines et des maisons de jeunes qui vont être fermées. Il semble que la majorité de ceux qui étaient là étaient ceux qui travaillent dans ces services publics.

 

Une bonne partie de la couverture médiatique s'est focalisée sur quelques actions menées par de petits groupes de manifestants. Ces actions sont de deux sortes. La première a été une intervention anarchiste organisée et marginale, qui a cherché le conflit avec la police et a attaqué quelques magasins et banques. La seconde est la preuve d'une nouvelle radicalisation. « UK Uncut » se spécialise dans les actions de propagande pacifiques devant des firmes comme Vodafone, qui évitent de payer leurs impôts. Leurs tactiques d'action directe gagnent en popularité et commencent à inspirer des imitateurs.

 

La manifestation a mis en avant le problème constitué par les directions syndicales bureaucratiques. 165.000 emplois dans les municipalités et 50 000 dans le service public national de la santé vont être supprimés. Beaucoup de ces emplois cesseront d'exister quelques jours seulement après la manifestation.

Les syndicats nationaux craignent tellement que leur fonds soient confisqués et que des lois anti-syndicales passent qu'ils ne vont organiser aucune action nationale. Pour le moment il n'y a que quelques votes isolés pour la grève. Or, nous ne pouvons pas gagner avec un taux d'action de grève si faible.

 

La direction syndicale bureaucratique est prête à sacrifier des dizaines de milliers d'emploi plutôt que de se lancer dans une véritable bataille. Le lien entre les syndicats et le Labour Party est désormais la manière la plus efficace pour contrôler l'activisme de classe dans les lieux de travail, même si les élections récentes montrent bien que la classe ouvrière ne vote Labour que par réflexe de protection. Cependant, les directions du Labour et de beaucoup de syndicats entretiennent le point de vue selon lequel des actions pour protéger les emplois et les services seraient dommageables électoralement. Mais il y a plus. Si les travailleurs prennent l'habitude de se battre pour leurs intérêts contre les Conservateurs démocrates, ils seront sans doute prêts à le faire aussi contre le Labour dans les conseils locaux et contre un futur gouvernement Labour qui aura, lui aussi, son programme d'austérité!

 

Nous savons que les Conservateurs démocrates vont vouloir encore plus de pertes d'emplois, de diminutions de salaire, de destructions et de privatisations de services publics dans un futur proche. L'inertie de le TUC signifie que notre classe est montée sur le ring et s'est retrouvée par terre au premier round. Nous devons apprendre de cette expérience. La manifestation a été une démonstration de la force des travailleurs organisés et du fait que des millions d'autres gens veulent que les syndicats réagissent de manière au moins aussi décisive que ne l'est l'attaque des Conservateurs démocrates.

 

Nous devons insister pour que le TUC fasse certaines choses. Il doit mobiliser un soutien pour tous les groupes de travailleurs qui agissent de quelque manière que ce soit pour défendre leurs emplois, leurs salaires, leurs pensions et leurs conditions de travail. Il doivent le faire avec au moins autant de détermination que celle des Conservateurs démocrates qui ont engagé la bataille. Cela signifie des choses basiques : organiser des meetings et encourager les sections à faire des dons en solidarité quand des actions de grève ont lieu.

 

Ils doivent expliquer aux sections syndicales l'importance d'établir des liens avec les communautés utilisatrices des services qui vont être touchés. C'est quelque chose qu'ils n'ont absolument pas fait mais que toute direction qui se respecte devrait encourager fortement.

 

La décision du congrès de septembre du TUC d'une « action coordonnée nationalement » doit être appliquée sans délai. Ils doivent lancer une campagne massive de défense des pensions dans le secteur public et d'une augmentation des pension du secteur privé. C'est quelque chose qui va affecter tous les travailleurs dans le pays et pourrait mettre le TUC au devant de la scène de la bataille contre ce que la classe dirigeante est en train de d'essayer de faire. Là-dessus ils ne font encore rien.

 

Rien de tout cela n'est réellement radical. C'est le minimum absolu à partir duquel une unité la plus large possible peut être construite et qui pourrait permettre à la classe ouvrière de commencer le deuxième round de la bataille. Si le mouvement perd la bataille contre l'austérité au niveau local maintenant, cela mènera à la démoralisation et au désespoir qui mèneront à une défaite probable sur la loi de Lansley contre le système de santé et les attaques contre les pensions.

 

Billy Curtis est membre de Socialist Resistance, section britannique de la IVe Internationale. Traduction française: Martin Laurent pour le site www.lcr-lagauche.be

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 11:21

banderole-800x3000-image01.jpg Le 22 janvier 2011, à la réunion unitaire initiée par la coordination de défense des hôpitaux et maternités de proximité un constat s’est imposé : avec la loi Bachelot et la mise en place des ARS, partout s’organise l’attaque contre le service public de santé dégageant le terrain aux groupes financiers propriétaires des chaines de cliniques privées. L’accès aux soins d’une part et les conditions de travail des soignants d’autre part se dégradent.


Sous le prétexte d’activité insuffisante, des services, des maternités et des hôpitaux sont fermés ou regroupés mais dans le même temps, le ministre Xavier BERTRAND envisage des sanctions financières contre les hôpitaux qui dépasserait un quota d’actes fixés annuellement !


Il a également décidé une baisse de 0, 5% du tarif des actes réalisés à l’hôpital public histoire de renforcer un peu plus l’étranglement financier mis en place avec le système de la tarification à l’activité (T2A).

En parallèle Sarkozy annonce un chantier sur la dépendance. Les options de financement annoncées (assurance obligatoire à partir de 50 ans, exclusion de 50 % des bénéficiaires de l’APA) là aussi ouvrent un marché pour les sociétés d’assurances individuelles et … une brèche dangereuse pour la sécurité sociale.

La nécessité d’organiser une première riposte a débouché sur un appel à mobilisation, partout, le même jour : ce sera le 2 avril 2011.


Un large front s’est depuis petit à petit constitué


Il rassemble à ce jour 60 organisations nationales et une centaine de locales ou régionales. Des partis, syndicats (solidaires SUD, CGT, FSU, CFTC) associations (de malades, de médecins, de retraités, familiales, LDH, ATTAC) et collectifs locaux.


Un tract, ‘’ sante en danger’’ a été élaboré, une affiche unitaire est sorti, ainsi qu’un lot d’autocollants.

Les attaques contre le service public de santé menacent en effet aussi bien ceux et celles qui en ont besoin que ceux et celles qui y travaillent. L’unité est donc indispensable


Après une phase de contacts unitaires dans toutes les régions ou départements des initiatives publiques sont aujourd’hui annoncées et se préparent activement. La liste est consultable sur le site de la coordination nationale des hôpitaux. Les militants du NPA prendront toute leur place pour assurer le succès de cette journée et présenter les réponses et propositions du NPA.


Source : http://www.coordination-nationale.org/

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 12:51

 


 par E_varlin
Partager cet article
Repost0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 09:42

  carhaixNouvelle-image.JPG

 

Canton de Carhaix-Plouguer

 

Inscrits
Votants
Exprimés
12 169 6 789 6 642

 

Liste
Nb voix
%
Christian TROADEC
Mouvement Bretagne Progrès
2864 43,12 %
Louis ROUZIC
Parti socialiste
1476 22,22 %
Jérôme YVINEC
Union pour un mouvement populaire-Divers droite
1383 20,82 %
Peggy LE BIHAN
Union démocratique bretonne
364 5,48 %
Claudine LAPORTE
Front de gauche
302 4,55 %
Matthieu GUILLEMOT
Nouveau parti anticapitaliste
253 3,81 %

 

 

1200432 9075477-menesguen4col-20110208-c132a

Canton de
Crozon

Inscrits
Votants
Exprimés
14 221 6 855 6 678

 

Liste
Nb voix
%
Louis RAMONE
Divers gauche-Majorité départementale
2503 37,48 %
Patrick BERTHELOT
Alliance pour le Fin. Nv Centre/UMP/All. centriste
2040 30,55 %
Marie-Anne HAAS
Front national
949 14,21%
Jocelyne LECLERC
Europe écologie - les Verts
583 8,73 %
Christian BEAUMANOIR
Parti communiste français-Front de gauche
334 5,00 %
André MENESGUEN
Nouveau parti anticapitaliste
269 4,03 %
Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg