Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 10:37

*

1 décembre 2012 à 11h59 

Les organisateurs de cette nouvelle manifestation pour la défense de l'entreprise Boutet-Nicolas ont doublé la mise.

 

Ce matin, près de 1.500 personnes ont défilé dans les rues de Rosporden contre 750 à 800, le 8 novembre dernier.
Ce nouveau rassemblement prouve que la détermination de la population à ne pas laisser fermer cette usine est intacte. Après la défilé, les participants se sont rassemblés sur le parvis de l'hôtel de Ville où syndicalistes et élus les ont invités à continuer la lutte.

* 

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/concregion/rosporden/rosporden-29-boutet-nicolas-des-centaines-de-manifestants-dans-la-rue-01-12-2012-1927294.php

*

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Boutet-Nicolas.-Une-mobilisation-sans-precedent-pour-la-manifestation-a-Rosporden_40788-2139274_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 12:39
1703-1
Social vendredi 23 novembre 2012
*
Les représentants du personnel de Boutet-Nicolas, le comité d’action et les élus se sont réunis ce vendredi 23 novembre et ont décidé d’un nouveau rassemblement le samedi 1er décembre.

*

À la Rocade Nord

*

Le départ de la manifestation aura lieu à la Rocade Nord, sur le site de la plateforme d’expédition, à 10 h 30. Elle se terminera par un rassemblement sur le parvis de l’Hôtel de ville.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Rosporden.-Boutet-Nicolas-nouvelle-journee-d-action-le-1er-decembre_40820-2136473_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 08:41

injures

22 novembre 2012 

 

Agrandir le texte

Rosporden reste mobilisée contre la fermeture de Boutet-Nicolas. Hier, alors que la cité avait pris des allures de ville morte, des élus sont rentrés confiants d'un entretien au ministère.

Pas résignés, les Rospordinois. Pour preuve, le succès de l'opération «ville morte», organisée hier dans cette commune en soutien aux salariés de l'entreprise Boutet-Nicolas. Tandis qu'une délégation d'élus exposait la situation à GuillaumeGarot, ministre en charge de l'Agroalimentaire, la population affichait une nouvelle fois sadétermination à ne pas laisser disparaître une usine qui fait partie de son histoire. Services publics et commerces avaient donc fermé leurs portes, hier, en fin de matinée. Un geste de solidarité envers ces employés de la conserverie à qui, un mois auparavant, la direction générale de la Cecab annonçait la fermeture de l'usine de production de conserves de légumes et de la plate-forme d'expédition.

Fermeture toujours incompréhensible

Bien que digérée depuis, la nouvelle laisse toujours un goût amer. Surtout depuis l'entrevue de lundi dernier avec le préfet, au cours de laquelle la direction générale de la Cecab a fait état d'un bilan chiffré jugé en contradiction avec sa volonté de fermer. «On ne peut pas fermer un site qui dégage des bénéfices. On a laissé vieillir le site de la rue Renan (l'usine de conserves, NDLR) pour mieux justifier sa fermeture», martèle Philippe Le Cras.

 

Hier, le délégué CGT de Boutet-Nicolas était resté à Rosporden, confiant à Fabien Le Corre, son homologue de la CFDT, le soin de représenter les salariés au sein de la délégation dépêchée à Paris. Elle était composée de Gilbert Le Bris, député PS de la huitième circonscription; Gilbert Monfort, maire de Rosporden; Gaël Le Meur, conseillère régionale; Michaël Quernez, vice-président du conseil général; Michel Loussouarn, conseiller général du canton de Rosporden, et Jean-Claude Sacré, présidentde la communauté d'agglomération de Concarneau-Cornouaille.

Le ministre va exiger de la transparence

Au moment où la quasi-majorité des salariés de Boutet-Nicolas débrayait, ces élus se sont entretenus, durant une heure, avec Guillaume Garot et ses conseillers. «Nous lui avons indiqué notre opposition totale à la fermeture des deux sites fiables et rentables», résument-ils dans un communiqué, transmis hier après-midi. «En réponse, le ministre nous a informés de sa volonté d'exiger du groupe Cecab la transparence sur sa situation économique réelle au moment où ce dernier s'engage dans une restructuration d'ampleur de l'ensemble de ses branches d'activité», poursuit la délégation.

Nouvelle manifestation

Après cette écoute ministérielle, les actions de défense de l'entreprise vont se poursuivre sur le terrain. Une nouvelle manifestation est déjà en préparation, dont la date reste à confirmer. Elle devrait se dérouler au tout début du mois de décembre.

  • Stéphane Cariou

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/boutet-nicolas-determination-intacte-des-rospordinois-22-11-2012-1915448.php

 

Commentaire: Interdiction des licenciements "économiques" et s'il le faut pour les faire plier, réquisition des entreprises qui ferment alors qu'elles font des profits!

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 10:34
arton354
Économie mardi 20 novembre 2012
*

Les commerçants fermeront leurs magasins, ce mercredi 21 novembre, de 11 h à midi, en solidarité avec les salariés de Boutet-Nicolas.


Cet horaire n’a pas été choisi au hasard puisqu’il correspond à l’heure de la rencontre essentielle qui va se dérouler à Paris, entre Gilbert Monfort, maire, les élus et Guillaume Garot, le ministre délégué chargé de l’agroalimentaire.

 

Affiche symbolique

 

Des banderoles ont d’ores et déjà été préparées par certains commerçants. « On veut que cette action ville morte soit remarquée par les habitants et ceux qui traverseront la commune. » Une affiche symbolique sera visible sur les devantures, une boîte de petits pois avec la Bretonne.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Rosporden-ville-morte-entre-11-h-et-midi-demain-mercredi_40820-2135163_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 10:02

arton354

19 novembre 2012 à 08h31 

 

À l'appel des syndicats, du comité d'action et du personnel de Boutet-Nicolas, une manifestation est organisée aujourd'hui, à 16h, devant la préfecture à Quimper, où le préfet et les élus rencontreront la direction général de la Cecab.

 

Un départ groupé est prévu de la place du 8-Mai, à 15h.

 

Mercredi, c'est une opération «ville morte » qui sera mise en place en fin de matinée. Dans un communiqué, la section Concarneau-Communauté de l'Union démocratique bretonne invite «à répondre favorablement aux appels du comité d'action».

 

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/concregion/rosporden/boutet-nicolas-manifestation-aujourd-hui-a-quimper-19-11-2012-1911891.php

 


Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 11:43

arton354

9 novembre 2012 

 

Ils étaient 700 dans les rues de Rosporden, hier, pour dire leur refus de voir Boutet-Nicolas fermer d'ici un an et demi, comme l'a prévu la Cecab. L'usine de conserve de légumes fait partie de l'identité de la ville, selon les habitants.


«Une gifle mémorable», «un choc terrible», «un coup qui fend le coeur»... Les mots disent l'émotion qui a traversé la population de Rosporden, le 25octobre, lorsque la Cecab a annoncé la fermeture, pour début 2014, des deux sites Boutet-Nicolas de la commune. Une usine de transformation de légumes, située au coeur de la ville, et une plate-forme d'expédition qui emploient toutes deux 142 permanents et pas loin de 200 saisonniers et intérimaires.

«Histoires familiales de Rosporden»

«Pour mesurer ce que ressentent les habitants, il faut savoir ce que représente Boutet, créée en 1921, et Nicolas, née en 1923, deux histoires familiales de Rosporden qui ont donné du travail à des générations entières, à des familles, des saisonniers...», se souvient Gilbert Monfort, maire d'une ville de grande tradition ouvrière.

 

D'où l'importante présence des retraités et des commerçants, hier matin, pour la première manifestation suivant l'annonce de la Cecab. Elle a réuni près de 700 personnes, venues témoigner leur solidarité avec les salariés et leur refus de voir les deux sites fermer. Du personnel d'autres grandes entreprises de Rosporden, telles Bonduelle ou McBride, était aussi présent.

 

Dans le cortège, parti de la plate-forme pour rejoindre le centre-ville, une grande incompréhension prédominait.

 

«L'usine tourne bien, produisant 60.000 tonnes par an, elle est parfaitement viable: ce n'est pas notre travail qui est en cause, nous payons les erreurs de stratégie de la Cecab,», résume Pascal Quelven, secrétaire du comité d'entreprise. Il ne veut pas entendre parler des propositions de reclassement annoncées par le groupe coopératif pour les CDI, avec 87 postes à la conserverie Peny, à Saint-Thurien, et 55 à la Conserverie morbihannaise, au Faouët (56). «Mon frère, 27 ans à l'usine, n'a pas le permis de conduire, qu'on ne me dise pas que tout va bien se passer», lance Yvette, une manifestante. Comme les autres, elle ne veut pas non plus que les saisonniers soient oubliés dans les négociations.

Élus et syndicats veulent croire au retrait

Les syndicats se réjouissaient, hier, du succès de cette première manifestation, décidée seulement lundi et organisée en pleine semaine. D'autres rendez-vous devraient suivre. En parallèle, une table ronde avec les élus et les dirigeants de la Cecab est organisée le 19novembre à la préfecture. Gilbert Monfort, comme Pascal Quelven, veulent encore croire au retrait du projet de la Cecab.

  • Rodolphe Pochet

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/fermeture-de-boutet-nicolas-rosporden-crie-sa-colere-09-11-2012-1900405.php

 

Rosporden. Plus de 600 personnes manifestent contre la fermeture de Boutet-Nicolas (OF)

Social jeudi 08 novembre 2012

Ce matin, plus de 600 manifestants sont partis de la plateforme d’expédition de la rocade nord pour se rendre aux pieds de la mairie de Rosporden aux cris de « non à la fermeture. »


Des salariés, des Rospordinois inquiets mais aussi de nombreux hommes et femmes de communes avoisinantes, d’élus et de responsables politiques se sont mobilisés ce matin.


Depuis l’annonce par la Cecab de la fermeture en 2013 et 2014 des deux sites du conserveur Boutet-Nicolas installé à Rosporden, les réactions étaient nombreuses. Dans le cortège, beaucoup réagissent vivement à la « soudaineté de l’annonce » de la fermeture d’un site considéré comme « rentable et proche des producteurs de légumes. » La fermeture de l’usine de transformation et de la plateforme d’expédition entraînerait le licenciement ou le reclassement de 150 salariés et une perte d’emploi pour « plus de 200 intérimaires et saisonniers. »


« Succès incontestable »


L’ampleur de la mobilisation pour cette commune d’un peu plus de 7 000 habitants console le maire, Gilbert Monfort, en première ligne dans ce combat. « Le succès est incontestable. Nous avons posé les bases d’un combat qui peut désormais s’installer dans le temps. »


Chaleureusement applaudi par les manifestants réunis face à la mairie, l’élu socialiste appelle à « maintenir la pression », notamment jusqu’à la réunion avec la direction de la Cecab prévue en préfecture, le 19 novembre.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Rosporden.-Plus-de-600-personnes-manifestent-contre-la-fermeture-de-Boutet-Nicolas_40788-2130777_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 11:05

arton354

26 octobre 2012 à 07h18 


Coup dur pour Rosporden. Le groupe Cecab va y fermer ses deux sites Boutet- Nicolas. «Il n'y aura pas de licenciements secs», affirme le groupe. Pour les élus, c'est "un drame".


 

Engagé dans un «plan de renforcement de la compétitivité de la branche légumes appertisés», le groupe Cecab s'apprête à fermer ses deux sites Boutet-Nicolas de Rosporden: une unité de production de conserves de légumes commercialisées sous la marque Daucy et une plate-forme d'étiquetage.

 

«Même si on avait entendu des bruits sur cette annonce de la direction depuis quelques semaines, c'est un coup de massue», déclarait hier un élu au sortir du comité d'entreprise extraordinaire. Contacté, le groupe a confirmé en soirée ce projet d'arrêt progressif des deux unités.

 

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/concregion/rosporden/cecab-fermeture-de-deux-sites-a-rosporden-un-drame-26-10-2012-1886250.ph

Rosporden (29). La fermeture des sites Boutet-Nicolas "est un drame"

26 octobre 2012 à 10h23

 

L'annonce, hier, du groupe Cecab de la fermeture des sites Boutet-Nicolas de Rosporden suscite nombre de réactions d'élus.


 

Cecab. Fermeture de deux sites à Rosporden

 

Pour Gilbert Monfort, maire de Rosporden, cette annonce de fermeture "est un drame". Il n'en a été informé que jeudi après-midi, par une salariée, peu après le démarrage du comité d'entreprise extraordinaire.


"Ce ne sera pas sans conséquence sur la vie économique du territoire, pas seulement de la commune", affirme-t-il en faisant référence "aux producteurs locaux de légumes de plein champ" qui fournissent l'usine Boutet-Nicolas et à tous les emplois induits. Le maire, qui a avisé le préfet du Finistère de la situation, annonce "qu'on va se mobiliser comme doivent le faire les élus".


Le conseiller général du canton, Michel Loussouarn (PS), fait part quant à lui de sa "stupeur, d’une immense tristesse et une profonde colère". "Une telle décision n’est pas acceptable", ajoute l'élu. D'autant moins, selon lui, que "la Cecab est un groupe coopératif, appartenant à des agriculteurs dont beaucoup sont bretons et finistériens. Ils devraient respecter le pays qui a construit leur prospérité." Michel Loussouarn tentera d'obtenir un entretien avec Arnaud Montebourg sur ce dossier à l'occasion du congrès du PS à Toulouse.


Pour Eric Le Bour, maire-adjoint à Rosporden et secrétaire départemental du PCF, "cette déclaration est une véritable bombe, une catastrophe ! Je suis profondément révolté ! Ce jeudi restera une journée noire pour Rosporden et ses alentours". "Je crois encore en l’avenir de cette usine, nous allons ensemble nous battre, et je veux y croire", ajoute Eric Le Bour.

  • Rodolphe Pochet

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/concregion/rosporden/rosporden-29-la-fermeture-des-sites-boutet-nicolas-est-un-drame-26-10-2012-1886306.php

Partager cet article
Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 10:14

logoNPAkemperle.jpg

 

Communiqué de Presse


Le NPA de Quimperlé se félicite de la défaite de Nicolas Sarkozy.

 

Elle sanctionne un Président au service des riches qui entendait continuer de faire payer la crise du système capitaliste aux classes populaires, démanteler l’ensemble de nos conquêtes sociales, mener une politique raciste et d’exclusion.


Cette défaite est la traduction dans les urnes des multiples résistances sociales qui se sont exprimées dans la rue depuis 5 ans : du formidable mouvement des retraites aux luttes quotidiennes contre la casse des services publics, pour le respect du droit au logement, du droit à la santé, du droit à l’éducation ou du droit à l’emploi. 


François Hollande, aujourd’hui, président s’inscrit dans une gestion libérale du capitalisme, entend respecter les traités européens  interdisant tout déficit public, rembourser la dette illégitime auprès des banques privées et prépare des mesures d’austérité au nom de la rigueur et des équilibres budgétaires ! Il ne s’est même pas engagé pour défaire les contre réformes de Sarkozy dont chacun paie le prix au quotidien.


Dans la rue comme dans les urnes, le NPA de Quimperlé entend s’engager dans les convergences nécessaires pour construire le mouvement social permettant d’offrir une alternative politique au capitalisme.


Le succès du 1er Mai, rassemblant nombre de citoyens, présents notamment lors du mouvement des retraites, témoigne de l’aspiration pour la vraie gauche sociale et politique d’un changement de cap radical. Seule la lutte sociale et l’intervention directe des travailleurs dans les affaires de la cité permettront d’imposer les mesures de justice sociale, écologiques et démocratiques pour sortir de l’impasse capitaliste. Face à l’austérité, dite de gauche, annoncée, le NPA de Quimperlé, prendra sa place dans l’unité pour construire les ripostes et les résistances qui s’imposent.


Dans cette continuité, Le NPA de Quimperlé se félicite de l’accord conclu dans la 1ère circonscription du Finistère pour les élections législatives entre le NPA, Le Front de Gauche et Les Alternatifs constituant ainsi des candidatures de «  La Vraie Gauche  ».

 

Précurseur sur Quimperlé, lors des dernières municipales, le NPA de Quimperlé entend poursuivre dans cette voie car Il y a urgence de constituer avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitent une réelle alternative  écosocialiste, antiproductiviste et anticapitaliste, féministe et antiraciste, autogestionnaire et altermondialiste.


 Eric Rudwill , porte parole du NPA de Quimperlé

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 11:18
1784784
Faits de société jeudi 12 avril 2012

Ce mouvement de mécontentement fait suite à l’accord sur les salaires, signé vendredi 6 avril.

Depuis ce jeudi soir 21 h, jusqu’au samedi 14 avril, à 5 h (pour le personnel de jour vendredi toute la journée), le personnel des Papeteries de Mauduit de Quimperlé est invité par le syndicat CGT à cesser le travail pour s’opposer à l’individualisation des salaires.

 

Si, dans un premier temps, la CGT estimait qu’il y aurait 50 % de grévistes sur le secteur de transformation et 25 % sur les machines à papiers, une estimation plus tardive portait à 100 % le nombre de grévistes, dès cette nuit pour les ouvriers de faction, soit un arrêt total des PDM.


Ce mouvement de mécontentement fait suite à l’accord sur les salaires, signé vendredi 6 avril.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimperle.-Mouvement-de-greve-aux-Papeteries-de-Mauduit_40771-2065792-pere-redac--29019-abd_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 09:21

1784784

13 avril 2012 à 09h07

 

Les négociations salariales annuelles, aux Papeteries de Mauduit (PDM), ont débouché sur un protocole d'accord signé par FO et la CFDT. La CGT, quant à elle, a refusé de le ratifier et a appelé à une grève de 32 heures (couvrant l'amplitude de travail des quatre équipes), de jeudi soir (21h) jusqu'à samedi matin (5h).
 

«Si le contenu des propositions peut paraître acceptable, il montre une ferme intention des dirigeants d'imposer une individualisation totale des salaires», estime le syndicat, qui craint, dès lors, une politique salariale «à la tête du client». Il revendique «les mêmes augmentations générales pour toutes les catégories concernées».

3,7% d'augmentation sur un an, selon la direction


La direction s'étonne de cette réaction, «compte tenu des efforts consentis pour maintenir la dynamique de climat social sain et constructif». Elle explique que «l'enveloppe supplémentaire de 0,3% pour la masse salariale des employés, techniciens et agents de maîtrise est destinée aux premiers ajustements du plan d'action obligatoire sur l'égalité homme-femme, la population féminine étant majoritairement dans la catégorie des employés».

 

Elle souligne aussi que l'accord prévoit «une augmentation minimale de 2,3% pour tous.

Dans un contexte de morosité économique et d'inflation prévisionnelle de 1,7%, (elle) parvient quand même à proposer une augmentation moyenne de 3% entre décembre 2011 et décembre 2012, sans compter la correction de 0,7% intervenue en janvier».

 

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/quimperle/quimperle-papeterie-de-mauduit-pdm-greve-a-l-appel-de-la-cgt-13-04-2012-1667263.php

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg