Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 12:57
*
UNIRS 29 mars 2013

Le Président de la République annonce l’austérité pour une grande majorité de la population et la baisse du pouvoir d’achat des retraité-es, actuels et nouveaux.


Augmenter la durée de cotisation ? C’est décider une baisse de la pension des futurs retraités.

 

Selon le rapport du COR du 22 janvier 2013 (page 80), les pensions sont calculée, aujourd’hui et demain, sur une durée moyenne de cotisation de 37 ans : les calculer sur une durée de plus en plus longue diminue la pension du futur retraité.


Une évolution des pensions inférieure à l’inflation ?

 

Depuis 1993 pour le privé, 2003 pour les fonctionnaires, 2008 pour les régimes spéciaux, les pensions ne sont plus indexés sur le salaire moyen qui augmente plus que l’inflation et perdent du pouvoir d’achat : plus de 20% depuis 1994.

Pourtant les statistiques de ce même gouvernement montrent que :

  • la pension moyenne est aujourd’hui de 1 216 € (et de seulement 899 pour les femmes), soit 23% de moins que le salaire moyen. Et la moitié des nouveaux retraités, victimes des contre-réformes depuis 1993, auront moins de 850 €, donc en dessous du seuil de pauvreté,
  • 17% des retraités survivent avec moins de 600 €,
  • chaque année, près de la moitié des nouveaux retraités ont une pension tellement faible qu’elle est portée au minimum contributif qui est au maximum de 665 € si toutes les années ont été cotisées.

Et cette situation se dégrade rapidement sous l’effet des contre-réformes cumulatives, nous en voyons déjà les effets, cités par la Cour des Comptes :

  • les retraités recevant une allocation du fait d’une faible pension ont connu une baisse de 5% de leur pension en 7 ans,
  • le montant moyen des pensions de base du régime général, versées aux allocataires à la carrière incomplète touchant le minimum vieillesse, est passé de 314 € en 2006 à 294 € en 2010.

Et ces évolutions dramatiques ne peuvent que s’amplifier avec l’arrivée en retraite de salariés ayant connu des carrières incomplètes, cas de plus en plus fréquent avec le développement du chômage et de la précarité depuis près de trente ans.


L’Union syndicale Solidaires dit non à l’austérité, y compris pour les personnes retraitées, non à des mesures spécifiques les visant et oui à une réforme fiscale globale faisant participer effectivement, et de façon progressive, tous les revenus et tous les patrimoines importants.


Nous appelons tou-tes les retraité-es à manifester mardi 9 avril 2013 pour le rappeler au gouvernement.

Repost 0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 09:59
*
Depuis le 1er avril, les retraités assujettis à la CSG doivent payer une nouvelle taxe :

 

la CASA, contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie, soit une ponction de 0,3 % sur l’ensemble de leur pension.

 

Les retraites complémentaires de l’ARRCO (pour les salariés du privé) ne seront augmentées que de 0,5 %, soit moins que l’inflation officielle. Quant à la pension de base, elle augmentera de 1,3 %, comme le minimum vieillesse, pour lequel il n’y aura pas de « coup de pouce ».


C’est tellement plus simple pour le gouvernement Hollande-Ayrault de faire les poches des retraités, plutôt que de risquer un froncement de sourcil du patronat…

*

http://www.lutte-ouvriere.org/notre-actualite/breves/#1

Repost 0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 10:34

Social jeudi 28 mars 2013
*

Environ 150 retraités ont manifesté ce jeudi matin à Quimper (Finistère) à l’appel de la FSU, la FGR-FP et Solidaires.

 

*

« Depuis 1993, de réformes en réformes les retraités subissent une baisse généralisée de leur niveau de vie de 20 % environ », dénonce Marie-Andrée Bernard membre du bureau de l’union syndicale des retraités de la CGT Finistère.

 

Les retraités demandent au gouvernement, un changement de politique et de prendre des décisions pour améliorer leur pouvoir d’achat.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-150-retraites-manifestent-pour-leur-pouvoir-d-achat_40820-2177789------29232-aud_actu.Htm

Repost 0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 12:01

*

L'Expansion.com avec AFP - publié le 12/12/2011 à 18:06

* 

L'espérance de vie des petits revenus outre-Rhin est passée de 77,5 ans en 2001 à 75,5 ans en 2010. Et c'est bien pire dans les anciens länder d'Allemagne de l'Est, où elle a chuté de 77,9 ans à 74,1 ans.

*

Le spécialiste des retraites au sein du groupe parlementaire Die Linke, Matthias Birkwald, a souligné qu'en Allemagne "le recul de l'âge de la retraite à 67 ans avait été justifié par un allongement de l'espérance de vie", dans un communiqué. L'Allemagne est le pays européen qui compte le plus d'habitants âgés de plus de 65 ans (20,6%), selon Eurostat.

*

L'âge de la retraite va y passer graduellement de 65 à 67 ans, en vertu d'une réforme adoptée en 2007 par le gouvernement de coalition de l'époque qui rassemblait sociaux-démocrates et conservateurs.

*

L'espérance de vie des Allemands aux revenus les plus faibles a fortement chuté depuis dix ans, selon des chiffres du gouvernement fédéral publiés lundi.

 

Alors que l'espérance de vie moyenne continue d'augmenter en Allemagne, celle des personnes aux revenus les plus faibles est passée de 77,5 ans en 2001 à 75,5 ans en 2010, selon ces chiffres officiels, obtenus et publiés par le groupe parlementaire de la gauche radicale Die Linke, à la suite d'une question écrite au gouvernement.

 

Dans les anciens Länder d'Allemagne de l'Est, la chute de l'espérance de vie des petits revenus - ceux qui touchent moins des trois quarts du revenu moyen - est encore plus marquée: elle passe de 77,9 ans à 74,1 ans, sur la même période.


Les chiffres publiés lundi montrent aussi que seulement 26,4% des personnes âgées de 60 à 64 ans occupaient en mars 2011 un emploi soumis à cotisations sociales. Moins de 19% occupaient un emploi à temps plein. Selon M. Birkwald, ces chiffres signifient que l'augmentation de l'âge de la retraite "ne représente rien d'autre qu'un grand plan de réduction des retraites qui touche avant tout les plus faibles revenus et ceux qui occupent les emplois les plus pénibles".

*

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-pauvres-en-allemagne-meurent-de-plus-en-plus-jeunes_274631.html

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 12:40

228223 617113994971662 1014737782 n

26 mars 2013 

*

La mobilisation de milliers de retraités, le 11 octobre dernier, n'a reçu aucune réponse du gouvernement.

 

Les organisations de retraités ont donc décidé d'une nouvelle journée nationale de mobilisation, jeudi. Trois sujets sont pointés du doigt par les organisateurs : le pouvoir d'achat, l'accès aux soins et la perte d'autonomie.

 

« En France, la retraite moyenne s'élève à 1.216 €, le gouvernement a annoncé une hausse de celle-ci de 1,3 % en 2013, mais une contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie (Casa) vient d'être mise en place.

 

Cette taxe sera de 0,3 %. On peut d'ores et déjà dire que le pouvoir d'achat ne sera pas maintenu », déclarent les organisations syndicales. Elles mettent aussi en avant l'accès aux soins : « C'est de plus en plus difficile d'accéder à une complémentaire santé », avoue Alain Guichard secrétaire général CGT des retraités à Lorient.

 

Concernant la perte d'autonomie, les retraités souhaitent qu'elle soit prise en charge par une branche de la Sécurité sociale, « pour que ce ne soit plus à la charge des familles et des retraités », indique Alain Guichard. Un courrier a été adressé, hier, au président de la République. Une délégation morbihannaise sera reçue en début d'après midi, jeudi, en sous-préfecture de Lorient.

*

Pratique Rassemblement, jeudi,à 10 h 30, sous-préfecture de Lorient.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/mobilisation-les-retraites-dans-la-rue-jeudi-26-03-2013-2047419.php

Repost 0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 14:30

dessin 20110620 chibanis par samson-2-b60ab

*

Le protocole sur les retraites complémentaires du privé va accentuer la perte de pouvoir d'achat de millions de pensionnés pendant au moins trois ans.

 

C'est inadmissible !

 

Au moment où le gouvernement prépare une nouvelle contre-réforme des retraites de base versées par la Sécurité sociale, les organisations syndicales signataires de cet accord avec le MEDEF envoient un mauvais signal au gouvernement : elles acceptent ouvertement des régressions sociales.

 

C'est indigne !

 

Elles acceptent un nouveau recul de la protection sociale, qui favorisera les couvertures complémentaires privées pour ceux qui peuvent se les offrir, notamment les fonds de pension. Et pour des dizaines de milliers de personnes supplémentaires, il n’y aura plus que la misère et les associations caritatives…si l’Union européenne et le gouvernement ne suppriment pas ce qui restent d’aides sociales !


Il n’y a pas de fatalité à ce qu’il y ait toujours plus d’austérité pour les retraités, les salariés, les chômeurs, les familles, les jeunes…

 

Les profits se portent bien et la masse salariale diminue. Les actionnaires empochent le fruit du travail humain, tandis que les salaires directs (nets) et indirects (socialisés) qui financent les retraites diminuent. Face à cette logique pas d’autre choix que d’imposer un autre partage des richesses !

Repost 0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 13:17

 Retraites complémentaires : suite des négociations

*

Social jeudi 21 mars 2013
*

Les retraités de l’Union confédérale des retraités CGT, de la FSU, la FGR-FP et Solidaires appellent à une manifestation jeudi 28 mars à 10 h 30 devant la préfecture de Quimper (Finistère) pour la défense de leur pouvoir d’achat.

 

*

Ils demandent notamment le rattrapage immédiat de 300 € par mois pour tous les retraités. « Ce n’est pas un chiffre en l’air. On a calculé que ça correspond à la baisse des pensions ces dix dernières années », explique Michelle Lollier de FGR fonction publique.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Appel-a-la-manifestation-pour-la-defense-du-pouvoir-d-achat-des-retraites_40820-2175457------29232-aud_actu.Htm

Repost 0
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 13:52

Le gouvernement a présenté son cahier des charges « pour conforter les retraites par répartition ».

 

Marisol Touraine a indiqué que « des efforts seront demandé à tous les français ». Ce qu’il faut traduire par « nouvelles dégradations des retraites programmées et plus d’injustices dans les prélèvements ».


Et bien Non il n'est pas nécessaire d'augmenter la durée de cotisation !


Non il n'est pas nécessaire d'augmenter les prélèvements sur le dos des assurés sociaux !

Non il n'est pas nécessaire de diminuer le niveau des retraites !

Non il n'est pas nécessaire, de reporter l'age de départ à 62 ans !


Au contraire il est possible et nécessaire de faire l'inverse :

 

réinstaurer la retraite à 60 ans, dès 37,5 annuités, une retraite dont le montant doit être la prolongation du meilleur salaire.


C'est possible parce que les patrons s'accaparent les richesses. En 30 ans les profits ont progressé de 10 % au détriment des salaires. Il faut mettre fin aux exonérations des cotisations dont bénéficient les employeurs. C’est ainsi que la commission des comptes de la Sécurité sociale a noté que pour un SMIC, le taux de cotisations patronales de sécurité sociale est passé de 34, 62% du salaire brut en 1980 à 4,38% en 2008 !


Mais pour cela il faut avoir la volonté politique de répartir autrement les richesses, de s’attaquer à la toute puissance du capital et de la loi du profit, et de décider de répondre aux besoins essentiels du plus grand nombre. Juste le contraire de ce que font Hollande Ayrault depuis qu’ils sont aux commandes.

 

http://www.npa2009.org/node/36053

Repost 0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 14:14

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 180 (31/01/12)

*

En quelques semaines, le Conseil d'orientation des retraites (COR) a rendu publics deux rapports.

 

Un en décembre établissant les projections financières pour l’ensemble des régimes à court, moyen et long terme, et un autre, le 23 janvier dernier sur un état des lieux du système français. Deux rapports qui serviront, sans aucun doute, à dynamiter les retraites.


Le chantier des retraites sera un des sujets majeurs de 2013. Outre la négociation en cours au sein des régimes complémentaires du privé (Arrco-Agirc), le gouvernement ouvrira une « concertation » avec les « partenaires sociaux » au printemps. Le COR avait déjà publié en décembre un rapport sur des évaluations faisant état d’un déficit prévisionnel de l'ensemble des régimes de 22 milliards d'euros à l'horizon 2020.

 

Une situation jugée « inquiétante » par Hollande. Cette fois, le douzième rapport dresse un état des lieux complet (comme l'avait demandé Jean-Marc Ayrault) et esquisse des propositions pour améliorer l'équité du système.


Inégalités


Ce rapport pointe un certain nombre d'inégalités : inégalités entre la retraite moyenne des hommes (1 552 euros en 2010) et celle des femmes (899 euros), inégalités en fonction des secteurs d'activité. Il suggère de modifier le calcul de la retraite, effectué sur les vingt-cinq meilleures années depuis la réforme Balladur (1993) pour le régime général du privé, pour atténuer la faiblesse des retraites, par exemple en excluant du calcul les cinq plus mauvaises années.


Il suggère aussi de revoir la règle des 200 heures payées au smic horaire nécessaires pour valider un trimestre au régime général, qui pénalise les salariéEs à temps partiel et à bas salaire. C'est sur cette base que le gouvernement prétend organiser la réflexion sur les retraites. Mais qui peut croire que les imperfections, les inégalités du système seront résolues à l'avantage des salariéEs ?


Le Medef à l'offensive


Avant même la publication de ces deux rapports, le Medef a fixé le cap. Pour Laurence Parisot, il n’y a pas d’autre solution pour assurer le financement des pensions que de repousser à « au moins soixante-trois ans » l’âge légal de départ et de cotiser 43 annuités.

 

Par ailleurs, le syndicat patronal est déjà passé à l’attaque contre les retraites complémentaires, en proposant de les désindexer par rapport à l'inflation, une idée que le ministre qui n’a jamais cru à la lutte des classes, Cahuzac, trouve « intéressante » pour les retraites du régime général. Cela correspondrait à une baisse de 1, 5 % pour 2013 par rapport à l’inflation, et de 1 % par an sur la période 2014 à 2017 !

 

Soit, au bout de cinq ans, une pension en baisse de 5, 5 %.


Si les retraites sont en danger, c’est avant tout en raison du chômage de masse et de l’amputation des salaires. Comme le montrent les régressions imposées en Grèce, en Espagne, au Portugal, les marchés financiers ont mis la barre très haut. Profitant de la crise, ils exigent un peu partout un recul des systèmes sociaux solidaires. La France n’échappe pas à cette pression. Le gouvernement, qui a déjà reculé devant le Medef sur la fiscalité, les licenciements, la compétitivité, est prêt à répondre une nouvelle fois aux exigences des patrons et non aux besoins des salariéEs. À moins que…


Sandra Demarcq

 *

http://www.npa2009.org/content/protection-sociale-en-cor-un-rapport-pour-dynamiter-les-retraites


Repost 0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 15:44

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 178 (17/01/12)

L'expulsion récente d'une personne âgée de 94 ans de sa maison de retraite privée, à la suite d'un impayé de 40 000 euros, a suscité une vive émotion qui a conduit la direction de l'établissement à le regretter « vivement » et à prétendre être « attachée aux notions de valeurs humaines » !


Ce cas révoltant pose le problème de la prise en charge des personnes âgées dans notre société. Leur situation a été dégradée par les politiques des différents gouvernements, les baisses des pensions de retraite, les attaques des services publics…

 
De plus en plus de personnes âgées vivant dans les maisons de retraite n'ont plus les moyens de payer et sont contraintes de déménager pour aller vivre chez leurs enfants. Les pensions de retraite s'élèvent en effet à 1 000 euros par mois en moyenne pour les femmes et 1 500 euros pour les hommes, tandis que le coût moyen d'un séjour est de 2 000 euros !


De Sarkozy à Hollande


Sarkozy avait promis une réforme sur la dépendance des personnes âgées. Loin de permettre aux personnes âgées de subvenir à leurs besoins, elle prévoyait, entre autres, de rendre obligatoire la souscription à partir de 50 ans à une assurance privée « perte d'autonomie ». Au nom du prétendu déficit de la Sécu, il s'agissait de faire payer la population et de faire des cadeaux aux assurances privées. Hollande a reporté la réforme à 2013 ou 2014. Si elle a lieu, il prévoit de la financer par une augmentation de la CSG (Contribution sociale généralisée déjà payée à 85 % par les salariés). Une autre façon de faire payer la population.


La prise en charge des personnes âgées devrait être assurée par un service public et non par des établissements privés qui considèrent la vieillesse comme un secteur marchand qui doit être rentable ! Comme pour les retraites, la maladie, la prise en charge de la perte d'autonomie des personnes âgées est une question de répartition des richesses. Elle devrait être assurée à 100 % par la Sécurité sociale financée entièrement par la part patronale des cotisations. Or, la volonté des patrons de se débarrasser du paiement de leurs cotisations montre l'enjeu du combat que nous avons à mener.

*
Isabelle Larroquet

Repost 0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg