Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 15:01

14147_image.jpg

Les mensonges du gouvernement n’y feront rien, une chose est sûre : la mobilisation contre la réforme Sarkozy-Fillon-Woerth des retraites ne faiblit pas.

Le 2 octobre, beaucoup de nouveaux manifestants ont défilé dans plus de 200 villes sur tout le territoire. Les cortèges étaient différents de ceux des 7 et 23 septembre. Moins de salariés venus des grandes entreprises, mais plus de salariés de catégories et de métiers qui ne peuvent faire grève ou ne sont pas organisés syndicalement, un public beaucoup plus large, et plus de jeunes.

 

Plus familiale mais tout aussi déterminée. En fait, il s’agit bien d’un nouvel élargissement de la mobilisation, représentatif du rejet de la politique de Sarkozy par plus de 70 % de la population. Mais après ce nouveau succès nous ne devons pas nous arrêter là. Le gouvernement n’est pas décidé à reculer sous la seule pression de l’opinion publique exprimée par les sondages et la participation aux manifestations. La septième loi en dix ans sur l’immigration, les propos racistes des ministres et l’agitation de la menace terroriste ne permettent même pas à ce gouvernement de retrouver une quelconque légitimité.


Il faut donc franchir un pas dans la mobilisation. Il n’y a pas d’autre solution pour bloquer ce plan de destruction de notre système de retraites, que de bloquer l’activité économique et sociale du pays. Le gouvernement veut non seulement nous imposer une défaite sur les retraites, symbole de son quinquennat, mais aussi continuer par la casse de la Sécurité sociale, de l’école, de l’hôpital public, ce qui reste des 35 heures et par de nouvelles atteintes aux libertés publiques.


Les salariés de nombreuses professions, de nombreuses régions ont bien compris cette volonté du gouvernement de nous attaquer sur tous les terrains.


C’est bien pourquoi beaucoup de mobilisations se développent sans attendre les journées nationales. Ainsi, plusieurs milliers d’infirmiers anesthésistes ont défilé vendredi 1er octobre dans les beaux quartiers de Paris, les dockers de plusieurs ports sont en grève non seulement pour leurs emplois et la pénibilité mais aussi, parce que pour eux aussi tout est lié, pour les retraites. Plusieurs centaines de salariés de Ford-Bordeaux ont troublé la fête du Mondial de l’automobile en manifestant dans le Salon pour la sauvegarde de leurs emplois.


Certes, salariés et équipes syndicales restent marqués par les échecs et les reculs des dernières années. La dernière déclaration de l’intersyndicale du 4 octobre cache mal le refus des principales confédérations d’engager l’affrontement avec le gouvernement. Mais dans les entreprises, les bureaux, les quartiers, les écoles, les hôpitaux... la dégradation des conditions de vie et de travail, la politique raciste du gouvernement provoquent la colère et la révolte.

 

Partout nous devons susciter, amplifier les mobilisations, les grèves, les débrayages, les blocages. Il ne faut plus seulement débattre de la grève reconductible mais gagner partout l’engagement de la mobilisation sur cette voie.

 

Face à la chape de plomb médiatique, nous devons faire circuler les informations, prendre contact de secteur en secteur, de ville en ville. Moins que jamais le développement de la grève reconductible ne sera le seul résultat de consignes nationales ni de spontanéités locales.

 

Si quelques décisions fermes sont d’ores et déjà prises dans cette direction (RATP) de nombreuses structures semblent prêtes à s’y engager (SNCF, Éducation, CGT Seine-Maritime, Bouches-du-Rhône et Paris, intersyndicales Ville de Paris et plusieurs « territoriaux », Fédération chimie CGT, etc.). L’action concertée des équipes syndicales et des militants convaincus et sincèrement engagés dans la construction de l’affrontement peut modifier le rapport de forces et faire reculer le gouvernement.


N’attendons pas le 12 octobre, ne nous arrêtons pas au 12 octobre.


Robert Pelletier

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 13:08

manif banderole

 

Quelque 1 500 lycéens, selon la police, ont parcouru jeudi matin le centre-ville de Rodez, et 250 autres ont bloqué une avenue devant leur établissement à Toulouse, pour protester contre la réforme des retraites.


A Rodez, les manifestants voulaient exprimer "leur désaccord avec la réforme des retraites et leur ras-le-bol du gouvernement", ont-ils dit en défilant dans la bonne humeur. Aucune banderole n'était visible. Ils ont annoncé qu'ils participeraient aux manifestations prévues le 12 octobre par les syndicats.


A Toulouse, plus de 200 élèves du lycée d'enseignement professionnel Galliéni ont pour leur part bloqué une partie de la matinée l'avenue menant à leur établissement, avec des palettes et des poubelles. Ils ont établi un barrage filtrant à l'entrée du lycée, sous l'œil de policiers et de CRS et ont accroché sur les grilles de l'établissement une banderole indiquant : "La retraite à 67 ans. Pourquoi pas à 69 tant qu'à se faire baiser."

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 12:59
selon Thibault sur RTL
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 12:47
Social jeudi 07 octobre 2010 Ouest France

Depuis ce matin, 150 élèves bloquent le lycée professionnel Victor-Lepine, dans le quartier Sainte-Thérèse, et plus de 200 le lycée Fresnel, à la Grâce-de-Dieu. Où le mouvement a démarré vers 10 h, sur fond de contestation de réforme des retraites. Dans une très grande pagaille, les lycéens ont investi la rue devant l’établissement et les voies du tram. La circulation automobile est également perturbée. Le lycée a fermé ses grilles d’entrée. Des cours se poursuivent ont lieu à l’intérieur.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 12:46

Une cinquantaine d’ex-salariés du fabricant de chaudières, Chaffoteaux et Maury se sont symboliquement réunis sur le site de l’usine à Ploufragan ce matin. Ils souhaitent attirer l’attention et alerter les autorités concernant leurs retraites. Le Sénat discute actuellement des préretraites des salariés qui ont travaillé au contact de l’amiante dans le cadre du projet de réforme des retraites. Martial Collet, ancien leader syndical (FO) de Chaffoteaux, explique leur crainte.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 12:38

 

mercredi 6 octobre 2010 (10h15)


Sur le dossier des retraites, la fédération nationale des syndicats maritimes (FNSM) CGT a lancé mardi un appel à "des mouvements de grève reconductible à compter du 12 octobre".


Les 40.000 marins du commerce, de la pêche ainsi que les personnels sédentaires employés par les compagnies maritimes sont concernés. "Le trafic passagers sera touché", a d’ores et déjà indiqué, Michel Le Cavorzin, secrétaire fédéral du syndicat, majoritaire dans le secteur.


Les marins, qui bénéficient d’un régime spécial qui n’a pas été réformé en 2007 comme celui des cheminots par exemple, partent en retraite entre 50 et 55 ans.

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 20:28

Pont de Brest-Plougastel 16 sept 2010 021

 

 

Après les journées du 7 et du 23 septembre, la mobilisation du samedi 2 octobre 2010 a été un formidable succès partout en France et dans le Finistère malgré une météo exécrable.

 

Cette journée a vu de nouveaux manifestants rejoindre les cortèges. Près de 3 millions de salariés du public comme du privé, seuls, entre collègues ou en famille ont continué massivement à exprimer leur opposition au projet de réforme des retraites.


Confronté à cette mobilisation qui s’amplifie, le gouvernement reste campé sur son intransigeance. Il préfère le mépris au dialogue, il commente les chiffres de manifestants plutôt que de répondre à leurs inquiétudes et exigences.


Les organisations syndicales confirment la journée nationale de grèves et de manifestations du mardi 12 octobre 2010. Elles appellent les salariés, les retraités, les chômeurs à y participer massivement.


Pour préparer activement le 12 octobre les organisations syndicales du Finistère appellent à se rassembler

 

le jeudi 7 octobre 2010

 

 Brest (sous-préfecture à partir de 12 heures) 

 

Quimper (Préfecture à partir de 12 heures) 

 

Morlaix (Mairie à partir de 12 heures) 

 

afin de se faire entendre d’un gouvernement qui est sourd à l’exigence du maintien au droit à la retraite à 60 ans.

 

Ces rassemblements seront l’occasion d’initiatives originales et spectaculaires.


Les organisations syndicales communiqueront à l’occasion de ces initiatives du 7 octobre les dispositifs concernant la journée du 12 octobre : quatre manifestations sont prévues dans le département à 11 heures.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 13:06

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 12:59

 




Malgré les manoeuvres du gouvernement, de la droite et des médias appartenant à la haute bourgeoisie, qui essayent de dresser des tranches d'âge les unes contre les autres,  jamais la jeunesse n'a été aussi révoltée contre le capitalisme et la tranche des 18-24 ans soutient le mouvement contre la casse des retraites dans des proportions énormes.


Plusieurs sondages indiquent un rejet de l'attaque de Sarko et Fillon, un soutien au mouvement social dans des proportions allant de 70 à 87%.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 08:24

manifestants-hopital-SUD
dimanche 3 octobre 

 

Pour gagner ensemble, agissons maintenant !


Le gouvernement qui rabâchait que l’ampleur des manifestations diminuait, avant même qu’elles se déroulent, doit se rendre à l’évidence.

 

Cette contre-réforme nous concerne toutes et tous : les jeunes qui vont vivre la galère un peu plus longtemps et n’imaginent pas pouvoir cotiser 41,5 ans, les précaires et les femmes aux carrières interrompues qui ne se voient pas attendre 67 ans pour toucher une maigre pension, ceux qui s’usent au travail et ne tiendront pas jusqu’à 62 ans, et tous les futurs retraités qui voient baisser leur pension au fur et à mesure des contre-réformes qui allongent la durée de cotisation et imposent la double peine de la décote.


Mais la manifestation d’aujourd’hui, un samedi, a permis également à de nouvelles catégories de la population d’exprimer, autrement que dans les sondages, le refus de ce projet de loi. Toute une population se lève contre l’injustice et les inégalités. Le gouvernement doit retirer son projet de loi et accepter de discuter enfin sur la seule façon d’équilibrer à long terme les systèmes de retraite : cesser les exonérations diverses qui privent les caisses d’une partie de leurs ressources, augmenter les cotisations patronales sans toucher aux investissements productifs mais en prenant sur les faramineuses et récentes augmentations de dividendes versés aux actionnaires.


L’Union syndicale Solidaires considère que le succès de la manifestation d’aujourd’hui s’inscrit dans le processus de construction de l’affrontement central nécessaire avec ce gouvernement pour le faire céder. En ce sens, elle soutient les mouvements de grève reconductibles et les actions de blocage en cours et appelle à étendre celles-ci.


Forts des grèves et manifestations précédentes, de la mobilisation de catégories nouvelles de la population, nous ne doutons pas un seul instant que l’intersyndicale du 4 octobre relèvera le défi, en s’appuyant sur les grèves prolongées pour les étendre et en appelant dans l’unité à une grève reconductible, avant le 12 octobre.


C’est maintenant qu’il faut frapper fort pour stopper la régression sociale et pour inscrire une nouvelle page de conquêtes sociales.

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg