Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 11:43

arton354

9 novembre 2012 

 

Ils étaient 700 dans les rues de Rosporden, hier, pour dire leur refus de voir Boutet-Nicolas fermer d'ici un an et demi, comme l'a prévu la Cecab. L'usine de conserve de légumes fait partie de l'identité de la ville, selon les habitants.


«Une gifle mémorable», «un choc terrible», «un coup qui fend le coeur»... Les mots disent l'émotion qui a traversé la population de Rosporden, le 25octobre, lorsque la Cecab a annoncé la fermeture, pour début 2014, des deux sites Boutet-Nicolas de la commune. Une usine de transformation de légumes, située au coeur de la ville, et une plate-forme d'expédition qui emploient toutes deux 142 permanents et pas loin de 200 saisonniers et intérimaires.

«Histoires familiales de Rosporden»

«Pour mesurer ce que ressentent les habitants, il faut savoir ce que représente Boutet, créée en 1921, et Nicolas, née en 1923, deux histoires familiales de Rosporden qui ont donné du travail à des générations entières, à des familles, des saisonniers...», se souvient Gilbert Monfort, maire d'une ville de grande tradition ouvrière.

 

D'où l'importante présence des retraités et des commerçants, hier matin, pour la première manifestation suivant l'annonce de la Cecab. Elle a réuni près de 700 personnes, venues témoigner leur solidarité avec les salariés et leur refus de voir les deux sites fermer. Du personnel d'autres grandes entreprises de Rosporden, telles Bonduelle ou McBride, était aussi présent.

 

Dans le cortège, parti de la plate-forme pour rejoindre le centre-ville, une grande incompréhension prédominait.

 

«L'usine tourne bien, produisant 60.000 tonnes par an, elle est parfaitement viable: ce n'est pas notre travail qui est en cause, nous payons les erreurs de stratégie de la Cecab,», résume Pascal Quelven, secrétaire du comité d'entreprise. Il ne veut pas entendre parler des propositions de reclassement annoncées par le groupe coopératif pour les CDI, avec 87 postes à la conserverie Peny, à Saint-Thurien, et 55 à la Conserverie morbihannaise, au Faouët (56). «Mon frère, 27 ans à l'usine, n'a pas le permis de conduire, qu'on ne me dise pas que tout va bien se passer», lance Yvette, une manifestante. Comme les autres, elle ne veut pas non plus que les saisonniers soient oubliés dans les négociations.

Élus et syndicats veulent croire au retrait

Les syndicats se réjouissaient, hier, du succès de cette première manifestation, décidée seulement lundi et organisée en pleine semaine. D'autres rendez-vous devraient suivre. En parallèle, une table ronde avec les élus et les dirigeants de la Cecab est organisée le 19novembre à la préfecture. Gilbert Monfort, comme Pascal Quelven, veulent encore croire au retrait du projet de la Cecab.

  • Rodolphe Pochet

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/fermeture-de-boutet-nicolas-rosporden-crie-sa-colere-09-11-2012-1900405.php

 

Rosporden. Plus de 600 personnes manifestent contre la fermeture de Boutet-Nicolas (OF)

Social jeudi 08 novembre 2012

Ce matin, plus de 600 manifestants sont partis de la plateforme d’expédition de la rocade nord pour se rendre aux pieds de la mairie de Rosporden aux cris de « non à la fermeture. »


Des salariés, des Rospordinois inquiets mais aussi de nombreux hommes et femmes de communes avoisinantes, d’élus et de responsables politiques se sont mobilisés ce matin.


Depuis l’annonce par la Cecab de la fermeture en 2013 et 2014 des deux sites du conserveur Boutet-Nicolas installé à Rosporden, les réactions étaient nombreuses. Dans le cortège, beaucoup réagissent vivement à la « soudaineté de l’annonce » de la fermeture d’un site considéré comme « rentable et proche des producteurs de légumes. » La fermeture de l’usine de transformation et de la plateforme d’expédition entraînerait le licenciement ou le reclassement de 150 salariés et une perte d’emploi pour « plus de 200 intérimaires et saisonniers. »


« Succès incontestable »


L’ampleur de la mobilisation pour cette commune d’un peu plus de 7 000 habitants console le maire, Gilbert Monfort, en première ligne dans ce combat. « Le succès est incontestable. Nous avons posé les bases d’un combat qui peut désormais s’installer dans le temps. »


Chaleureusement applaudi par les manifestants réunis face à la mairie, l’élu socialiste appelle à « maintenir la pression », notamment jusqu’à la réunion avec la direction de la Cecab prévue en préfecture, le 19 novembre.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Rosporden.-Plus-de-600-personnes-manifestent-contre-la-fermeture-de-Boutet-Nicolas_40788-2130777_actu.Htm

Partager cet article
Repost0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg