Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 14:15

cgt fevrier 34

*

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 190 (10/04/13)

*

17 novembre, 13 janvier, 24 mars, tout ce que le pays compte de réactionnaires et d'homophobes ont occupé la rue contre le droit au mariage pour toutes et tous.

*

Il faut bien se l'avouer, c'est l'opposition de droite – voire d'extrême droite – au gouvernement qui tient le haut du pavé. Et maintenant que la crise politique éclate, que les partis de l'alternance, les partis de l'austérité, sont rattrapés par les affaires dans lesquelles leurs dirigeants se sont vautrés, il ne suffira pas de dénoncer les liens intimes, légaux et illégaux, de la politique et de la finance concernant aussi le Front national et la famille Le Pen, pour écarter le danger de voir l'extrême droite bénéficier de cette crise.

 

Oui la corruption du personnel politique provoque le dégoût et le rejet. Mais elle ne doit pas conduire à l'abattement et à l'impuissance.


Au contraire nous devons descendre dans la rue, le 1er mai et le 5 mai pour dire que c'est leur « évasion fiscale » qui fait le déficit – et pas notre santé, nos retraites ou nos salaires – et qu'ils n'ont aucune légitimité pour nous imposer austérité et sacrifices, réduction des budgets sociaux et destruction des services publics, mise à mort du droit du travail et pillage de la protection sociale…

 

Descendre dans la rue et discuter, échanger idées et propositions pour une démocratie réelle et l'égalité totale des droits entre toutes et tous. Bref, reprendre la main et l'initiative collective, pas seulement pour dire qu'ils ne nous représentent pas, mais pour commencer à dire comment nous voulons nous représenter nous-mêmes et décider de nos vies.


Nos exigences sont indissociablement politiques, démocratiques et sociales.

 

Les manifestations du 1er puis du 5 mai ne sont pas un partage des tâches entre un mercredi revendicatif et social et un dimanche politique. Elles sont plutôt l'occasion de passer deux couches d'une même peinture afin qu'elle tienne mieux !


Dans la foulée, le 11 mai, nous prendrons la rue ou plutôt nous encerclerons la ZAD à Notre-Dame-des-Landes où il est désormais possible que l'unité et la radicalité de la mobilisation fassent reculer le gouvernement et Vinci. Parce que l'Ayraultport est un symbole des grands projets productivistes, inutiles et destructeurs dictés par les pieuvres capitalistes et imposés aux populations par les élus, une première victoire dans le bocage serait un bel encouragement.


Christine Poupin

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 15:44

 

 

 

tetes changent

 

Un ministre du budget, champion de l’évasion fiscale conseillé par un avocat ami de Marine LE PEN, un trésorier de campagne du candidat socialiste à la présidence d’une République exemplaire qui possède des comptes aux îles Caïman….et demain ?

 

La liste de toutes ces « personnalités » de gauche comme de droite qui planquent leurs comptes non déclarés dans de merveilleux paradis  ? Il ne s’agit pas d’une suite de fautes morales d’individus mais d’un système : l’organisation du pouvoir politique au service d’une minorité de riches contre la majorité de la population.

 

Ce régime des menteurs et du fric !

 

Non, cette caste au service des intérêts de l’argent, ne nous représente pas, nous n’avons rien de bon à en attendre. Ce sont les mêmes qui laissent fermer les boites, qui nous imposent des réductions drastiques du droit à la santé pour tous, toutes les formes du travailler plus et plus longtemps pour gagner moins, les grands projets inutiles pour engraisser Vinci et les autres…qui nous appauvrissent en nous expliquant, mesure après mesure, qu’il n’y a pas d’autre solution que de rajouter sans cesse de l’austérité à l’austérité !

Ce sont les même qui viennent de voter le projet de loi du Medef sur la flexibilité contre les salariés et toutes celles et ceux qui étaient, mardi dernier, dans la rue.

 

Décidons maintenant de nos vies !

 

L’évasion fiscale en France, ce sont plus de 50 milliards d’euros par an, soit 3% du PIB. Ce sont ceux- là mêmes qui pratiquent la fraude fiscale qui lui font soi-disant la chasse !


La première action évidente c’est d’empêcher cette fuite de capitaux en contraignant les banques à fermer leurs filiales dans les paradis fiscaux et pénaliser lourdement et tout de suite ceux qui y ont recours.


Ensuite nous voulons imposer une autre répartition de la richesse produite pour augmenter nos salaires, créer des emplois utiles à la satisfaction des besoins de tous et toutes, investir dans des travaux utiles et respectueux de l’environnement.


Nous voulons à la fois des victoires sociales significatives et la démocratie réelle car les deux sont liées.

Il est urgent de mettre fin à cette république des riches, il faut une république sociale !

 
Il faut en finir avec les institutions de la V° République et la remplacer par une démocratie réelle qui mette fin au pouvoir de l’argent au profit d’assemblées élues à la proportionnelle intégrale, qui impose le contrôle direct de la population sur les élus rémunérés à un niveau équivalent au salaire moyen, révocables, qui interdise les concentrations des pouvoirs et le cumul des mandat.

 

Imposons- leur nos exigences !


Ils ne nous donneront rien ! Seules des luttes à la hauteur des enjeux nous permettrons d’arracher nos droits tant sociaux que démocratiques. Nos moyens de lutte, à nous qui sommes le plus grand nombre, c’est de nous rassembler, de débattre, de manifester et de ne rien lâcher.


C’est pour cela que le NPA sera présent aux manifestations du 1° Mai et du 5° Mai ainsi que le 11 mai à notre Dame des landes.

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 10:59

503f1578d2b7

*

Mais ce n’est pas le premier, et sûrement pas le dernier, de la Cinquième république.

À bas la république des riches et des puissants !

Au-delà des malversations et des mensonges des hommes politiques, de l’aveuglement de bon nombre de journalistes et des commentateurs politiques, cette affaire nous rappelle que ce régime a toujours été au service des plus riches et des puissants.


Avant de devenir ministre du budget, Jérôme Cahuzac était un homme d’affaire spécialisé dans la chirurgie esthétique. Il fait partie de ces nombreux entrepreneurs qui fraudaient le fisc en planquant leur argent en Suisse ou autres « paradis fiscaux ».


Ces mêmes hommes d’affaires, entrepreneurs, politiciens et journalistes nous expliquent que l’État dépense trop et qu’il faut réduire. Encore des mensonges ! De l’argent, il y en a : les grandes entreprises n’ont jamais fait autant de bénéfices, les milliardaires n’ont jamais été aussi riches et nombreux... Mais les richesses n’ont jamais été aussi mal réparties.


Si l’État est en déficit, ce n’est pas parce qu’il dépense trop : les dépenses sont stables depuis plus de trente ans (autour de 23 % du PIB). C’est parce que depuis des dizaines d’années, des milliards sont offerts aux plus riches en exonérations et réductions d’impôts et de cotisations sociales.


Ces cadeaux n’empêchent ni les licenciements, ni la hausse du temps de travail et des cadences, ni l’évasion fiscale... Chaque année, 600 milliards d’euros sont endormis ainsi grâce à la fraude fiscale des grands capitalistes soit dix fois le budget de l’Éducation nationale et quinze fois les intérêts de la dette de l’État !

Ce gouvernement n’est pas le nôtre ! Luttons contre sa politique d’austérité !

Nous devons refuser que nos conditions de vie et notre avenir soient bradés au nom des restrictions budgétaires. Dans les universités, déjà en déficit pour la moitié d’entre elles, le gouvernement annonce une coupe de 100 millions d’euros !


Ils nous demandent de nous serrer la ceinture alors qu’ils planquent des milliards dans des comptes secrets ! Refusons cette logique qui vise à faire payer la crise à celles et ceux qui n’en sont pas responsables, les jeunes, les classes populaires, les salariés !


Il faut des mesures de ruptures démocratiques, comme le contrôle et la possibilité de révoquer les élus, leur rémunération au niveau du salaire moyen de la population... En nous battant nous pouvons imposer la levée du secret bancaire, l’ouverture des livres de compte dans les entreprises pour récupérer l’argent là où il est pour augmenter les salaires et financer les services publics. Il faut réquisitionner les banques et les grandes entreprises qui licencient alors qu’elles font des profits.


Tant que la majorité de la population ne prendra pas ses affaires en mains, les mêmes voleurs et menteurs dirigeront toujours l’économie et la société. Ce gouvernement n’est véritablement pas le nôtre. Pour leur reprendre ce qu’ils ont volé, il faut nous organiser et lutter tous ensemble pour dégager sa politique.

*

http://npa.jeunes.free.fr/spip.php?article1247

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 14:59

 

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 14:24

 

Les masques tombent.

 

A chaque jour sa révélation compromettante pour le pouvoir.

 

Après Cahuzac c’est Hollande qui est en ligne de mire.

 

Son trésorier de campagne, Jean Jacques Augier, ami personnel de longue date du président, a investi dans des sociétés offshores dans les îles Caïman, paradis fiscal par excellence, pour gérer ses affaires chinoises !

 

Et c’est un avocat, ami proche de Marine Lepen, qui a ouvert le compte en Suisse de Cahuzac !

 

Après la séquence Sarkozy, Woerth, Bettencourt voilà la série Hollande, Cahuzac, Augier ! Comment mieux démontrer que c’est tout le système qui est corrompu ?

 

Et tous nos faiseurs d’opinion de crier au loup, à la démagogie, au danger du populisme.

 

Il est urgent de mettre fin à cette république des riches. Il faut en finir avec les institutions de la V° République et la remplacer par une démocratie réelle qui mette fin au pouvoir de l’argent au profit d’assemblées élues, qui imposent le contrôle direct de la population sur les élus rémunérés à un niveau équivalent au salaire moyen, révocables, qui interdise les concentrations des pouvoirs et le cumul des mandat.

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 15:11

 

profit

*

Une démocratie réelle maintenant !


Cahuzac a donc été obligé d'avouer devant les juges et publiquement qu’il avait fraudé et menti. Il l’a fait avec une assurance, une arrogance sans nom, celle des hommes du pouvoir. Lui, le champion de la lutte contre la fraude fiscale, le donneur de leçon de la rigueur qui a prôné l’austérité à toute la population, aux 5 millions de chômeurs comme aux 10 millions de pauvres qui ont moins de 900 euros par mois, non seulement jouit d'une solide fortune mais blanchissait en Suisse l'argent qu'il détournait du fisc !


Les complaisances de l'argent et du pouvoir


« Faute morale  impardonnable», s'indigne Hollande alors que Moscovici nie toute « complaisance ». Mais qui peut croire que personne n’était au courant ? Qui peut croire que Cahuzac n'a pas bénéficié de complaisance ? Qui peut croire que, quand il a demandé à Cahuzac de démissionner, Hollande n'était pas au courant ? Il n'a même pas affirmé le contraire lors de sa déclaration suite au conseil des ministres. Il s'est contenté de ne rien dire pour tenter de sauver le peu de crédibilité de son gouvernement face à une impopularité croissante. Les quelques mesures qu'il a annoncées ne changeront rien et ne convaincront personne.

La complaisance est par trop évidente. Elle s'affiche à travers toutes les affaires qu'elles touchent la droite, Woerth, Lagarde, Tapie , Sarkozy ou, maintenant, la gauche. C'est la complaisance de la république « des copains et des coquins ».


Petits et gros mensonges d’État...


Par delà la médiocrité, la vénalité et la corruption des plus avides, il y a celles des sommets d'un monde politique qui n'est là que pour servir les puissances de l'argent. Le véritable scandale est le mensonge officiel de Hollande qui, après Sarkozy, vient nous expliquer que lutter contre le chômage et le recul social c'est satisfaire toutes les volontés de cette minorité parasite. L’affaire Cahuzac est bien la crise d’un régime où argent et pouvoir ne font qu’un.


La démocratie maintenant


La droite et l'extrême-droite voudraient tirer bénéfices du discrédit du gouvernement mais les uns et les autres participent du même monde politique. La droite et l'ancien président des riches, traînent une lourde gamelle, la démagogue millionnaire Le Pen ne vaut pas mieux. Les uns et les autres ne rêvent que d'accéder au pouvoir pour servir les intérêts des classes dominantes.


Pour ne pas les laisser tirer les marrons du feu, il est urgent que le monde du travail interviennent politiquement pour mettre fin à cette république des riches et imposer, par ses mobilisations et son organisation, un pouvoir qui annule la dette et se débarrasse de la main mise des capitalistes sur les finances publiques, qui garantisse les droits des travailleurs et de la population et leur permette d'exercer leur contrôle sur la marche de la société et de l’État.

 

Nous voulons une réelle démocratie maintenant comme le clamaient les indignés d'e l'Etat espagnole, une démocratie par en bas qui interdise le cumul des mandats, impose le contrôle direct et la révocabilité des élus et mettent les puissances de l'argent hors d'état de nuire. 

 

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 13:37
Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 08:52

profit

 

Mardi, Cahuzac ministre du budget démissionne,

suite à une information judiciaire pour  blanchiment de fraude fiscale  et pour ses liens avec les laboratoires pharmaceutiques.

Mercredi, l’appartement parisien de Christine Lagarde,

directrice générale du FMI et ancienne ministre de Sarkozy est perquisitionné dans le cadre de l’enquête pour   complicité de faux et  de détournement de fonds publics.

Jeudi, c'est Nicolas Sarkozy qui est mis en examen, notamment pour abus de faiblesses dans le cadre de l’affaire Bettencourt.


Cette avalanche révèle l'extrême imbrication du pouvoir politique avec les grandes fortunes.

 

Ces 1 % de la société qui contrôlent 99 % des richesses et décident pour 99 % de la population sont tellement convaincus que « tout est à eux », que certains franchissent les limites de la légalité, pour se servir afin d'augmenter leur fortune personnelle ou leur pouvoir, voire les deux.

 

Qui sème la misère ….


Ils sont enfin rattrapés par des juges qui font correctement leur métier. Mais ils ne seront jamais inquiétés par la justice pour les politiques d'austérité qu'ils mettent en œuvre comme président de la république, ministres ou responsable du FMI. C'est en toute légalité mais dans la plus complète illégitimité qu'ils imposent le remboursement d'une dette illégitime, l'injustice fiscale, la destruction des services publics, de nos emplois, de la protection sociale, de nos salaires... et qu'ils sont directement responsables et coupables de la misère et du désespoir de millions d'hommes et de femmes.


Le coup de tonnerre de l'Oise où la candidate du FN talonne de quelques centaines de voix le candidat de l'UMP est un avertissement. Le mal-vivre engendré par des politiques de plus en plus brutales, le rejet d'un personnel politique qui impose restrictions et sacrifices au plus modestes et sert les puissants et les riches, quand il ne se sert pas lui-même malhonnêtement, poussent les victimes de la crise dans les bras du FN.

 

Il faut rejeter la politique d’austérité du gouvernement Hollande !


La crise politique est profonde et durable. Comme dans d'autres pays européens les partis qui ont mis et mettent en œuvre les politiques libérales sont de plus en plus discrédités et en crise. Si rien ne vient inverser la tendance, c'est immanquablement l'extrême droite et une partie de la droite qui ne rechigne plus à s'allier avec elle qui en tireront profit.


Pour être à la hauteur de l'enjeu, il faut résister, se mobiliser, ne pas se résigner, pour bloquer les attaques gouvernementales et patronales. Il n’y a pas de fatalité : une autre politique est possible, qui s’attaque aux capitalistes et aux marchés financiers, refuse de payer la dette illégitime, interdise les licenciements, organise une autre répartition des richesses, refuse la logique capitaliste et donne la priorité aux besoins sociaux. Voilà ce que ferait un gouvernement au service des travailleurs et de la population. Mais, il n’y aura pas de solution sans le rapport de force, sans mobilisation longue, déterminée et généralisée.


C'est la responsabilité des forces politiques de gauche qui ne participent pas au gouvernement, de l'ensemble du mouvement social de construire cette opposition de gauche au gouvernement Hollande-Ayrault.

 

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 14:27

logoNPA29

Le 18 mars dernier, une caravane de 14 sans-papiers et de militant-e-s en soutien est partie de Paris pour se rendre au Forum Social Mondial de Tunis, en passant par la Belgique et l’Italie.

 

Parvenue à Tunis, la caravane s’est trouvée bloquée dans le port par les autorités tunisiennes. La caravane, contrainte de reprendre le bateau, est en ce moment en train de retourner vers Gênes. Les 14 militant-e-s sans papiers courent, à leur arrivée en Italie, de très graves risques d’être placés en centre de rétention et expulsés.


Le NPA condamne cette situation discriminatoire et inique, ainsi que les législations nationales, européennes et internationales qui sanctionnent toujours plus durement les migrant-e-s dans la logique du « tout sécuritaire », faisant de nos frontières des murs toujours plus infranchissables.


Le NPA se bat aux côtés de celles et ceux qui se battent contre le racisme institutionnalisé et les machines sécuritaires criminelles mises à sa disposition.


Il appelle à se rassembler ce soir à 17h30 devant l’Ambassade d’Italie à Paris (51, rue de Varennes), pour exiger :


- Que ces personnes soient ré-admises en Italie sans aucune poursuite ni procédure de rétention ni d'expulsion

- Un moratoire sur les négociations entre l'Union Européenne et la Tunisie sur les accords migratoires tant que la Tunisie ne sera pas dotée d'institutions permanentes et n'aura ratifié les conventions internationales relatives aux droits des migrants.

- La liberté de circulation et d'installation pour toutes et tous.


Ce ne sont pas les sans-papiers et les migrant-e-s qui sont un problème, c’est les politiques racistes et la violence sécuritaire.

 

La possibilité de retour de la caravane en France dépend d’un choix politique des gouvernements italien et français : imposons-le !

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 15:10

kemleper.jpg

22 mars 2013 - Le Télégramme

*

Venus de Brest, Morlaix, Quimperlé et du Pays bigouden, plusieurs membres du NPA 29 (Nouveau parti anticapitaliste du Finistère) ont rejoint leurs homologues quimpérois, mercredi soir, pour définir leurs chevaux de bataille avant les municipales.

 

« Quand on en arrive à vouloir, comme à Chypre, puiser jusque dans les comptes des plus pauvres pour payer la dette et permettre de renflouer les banques, c'est symbolique de la situation dans laquelle nous nous trouvons », déplore Gérard Mas. Et de regretter qu'en France, « le changement attendu n'est pas venu.

 

Et même le non-changement désespère une grande partie des couches populaires ».

 

L'Accord national interprofessionnel (ANI), qui sera débattu au parlement le 2 avril et le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, sont des sujets de lutte pour le NPA au niveau national, quand les questions de la remunicipalisation de l'eau, des rythmes scolaires, des transports et du clapage des boues portuaires occupent les militants au niveau local.

« Des listes unitaires de la vraie gauche »

Concédant « qu'il n'y a pas le niveau de mobilisation que l'on souhaiterait », le NPA insiste sur « la nécessité des luttes sociales et de leur convergence » et lance un appel à « l'ensemble des forces de gauche qui ne se retrouvent pas dans ce gouvernement ».

 

Cet esprit prévaut pour les municipales : « Nous essaierons de faire, partout où nous le pourrons, des listes unitaires de la vraie gauche, et non du seul Front de gauche, en totale indépendance du PS », explique la Quimpéroise Jeanine Carrasco.

*

Source: le Télégramme


Commentaire: Le NPA a égalment évoqué son soutien à Michel Madec en grève de la faim, ce qui n'est pas dans l'article.

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg