Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 09:57

laposte

16 avril 2013 à 07h31 

*

La grève au centre de tri de La Poste, à Ergué-Gabéric, devait commencer cette nuit, à 3 h 45, a annoncé la CGT après l'échec de négociations hier avec la direction.

*

Ce conflit intervient avec la transformation prévue, à l'été 2013, du centre de tri d'Ergué-Gabéric en plateforme de distribution avec transfert d'une partie de l'activité au centre de tri de Brest, ramenant les effectifs d'une centaine de postiers à 70.

*

Hier, CGT, CGC et Force ouvrière ont refusé de signer l'accord présenté par la direction pour entériner ce transfert. Les syndicats revendiquent notamment trois emplois supplémentaires, l'arrêt de la suppression de la restauration prévue avec le changement de statut du centre de tri en plateforme de distribution et rejettent les réductions de temps de pause annoncées. Une assemblée générale est prévue sur place ce matin vers 10 h.

*

http://quimper.letelegramme.fr/local/finistere-sud/quimper/ville/la-poste-la-greve-au-centre-de-tri-a-debute-cette-nuit-16-04-2013-2072291.php

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Ergue-Gaberic.-La-greve-ce-matin-au-centre-tri-de-la-Poste_40771-2183982-pere-redac--29019-abd_filDMA.Htm

Repost 0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 11:00

manifestants-hopital-SUD-copie-1

*

Santé lundi 15 avril 2013
*

Confronté à un déficit dépassant le million d’euros, l’établissement de santé mentale de Quimper (Finistère) demande des efforts au personnel. La CGT et Sud Solidaire appellent à un nouveau rassemblement vendredi 19 avril, à 8 h 45, jour du conseil de surveillance de l’établissement.

*

L’établissement annonce un déficit prévisionnel de plus d’un million d’euros (1 032 423 €). Un plan d’économies a été établi, comprenant une diminution des jours de RTT, et un gel des postes par pôle. Les syndicats s’élèvent contre ces mesures qui portent essentiellement sur les charges de personnel, qui représentent 83 % des dépenses de l’établissement.


Pour la CGT et Sud, « Ce n’est pas au personnel de payer les erreurs de gestion de la direction et de payer la stratégie de l’Agence régionale de santé (ARS) pour contraindre les établissements aux restructurations. » La direction, selon les syndicats, « reconnaît la mobilisation du personnel, » mais maintient son plan d’économies et « met la pression pour que cela se fasse rapidement par crainte d’une perte d’autonomie de gestion de l’établissement si l’état des prévisions de recettes et de dépenses n’est pas approuvé dans les trente jours suivants la notification du budget par l’ARS. »

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Plan-de-rigueur-a-l-hopital-Gourmelen_40820-2183638------29232-aud_actu.Htm

Repost 0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 12:12

*

Environnement samedi 13 avril 2013

La Fédération antinucléaire de Bretagne a organisé, ce samedi matin, un faux convoi nucléaire. Il est parti de la centrale de Brennilis à 9 h 45 pour arriver devant la préfecture de Quimper (Finistère) à 11 h.

*

Une vingtaine de manifestants étaient présents pour protester contre les transports de matières toxiques sur les routes de France. « L'entreprise Areva annonce le départ imminent par voie maritime de sa cargaison de Mox (mélange d’oxyde de plutonium et d’uranium) à destination du japon, affirme un communiqué.

 

La Fédération antinucléaire de Bretagne dénonce ce transport irresponsable alors que le Japon aspire à se sortir de sa nucléo-dépendance. »


La Fédération appelle à un grand rassemblement devant la centrale de Brennilis le dimanche 28 avril à 14 h.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Un-faux-convoi-nucleaire-devant-la-prefecture_40771-2183161-pere-redac--29019-abd_filDMA.Htm

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 09:37

 

*

10 avril 2013 

 

Deux cents manifestants, hier matin dans les rues de Quimper, pour demander le retrait de l'accord national interpro- fessionnel : une mobilisation bien maigre. En soirée, la loi était adoptée par l'Assemblée nationale.

 

Répondant à l'appel de quatre syndicats (CGT, FO, FSU et Solidaires) et de la section du PCF du Pays de Quimper, 200 personnes se sont rassemblées en fin de matinée place de la Résistance avant de rejoindre la préfecture. Lors de la précédente manifestation, le 5 mars, 500 Cornouaillais étaient descendus dans la rue. Hier, les salariés étaient bien peu nombreux. Quelques agents hospitaliers un entonnoir sur la tête, des ouvriers syndiqués de Doux Châteaulin...

« Une régression en matière de droits »

Opposés à la transcription dans la loi de l'Accord national interprofessionnel signé le 11 janvier par le patronat de trois syndicats (CFDT, CFTC et CFE-CGC), les manifestants considèrent que cet accord constitue « une régression en matière de droits et protection des salariés ». Le texte prévoit d'accroître la flexibilité au sein des entreprises en échange de droits élargis pour les salariés au chômage. « Cet accord, dénonce Alain Le Berre de l'union locale CGT, va augmenter la précarité. Les licenciements collectifs seront validés par la loi ».

Quid des prud'hommes ?

Les syndicats redoutent également les conséquences de la loi sur le fonctionnement du tribunal des prud'hommes. « Les salariés n'auront plus que 15 jours pour les saisir. Il faudra qu'ils trouvent des avocats ou des syndicats disponibles pour les aider », commente Patrick Velin, secrétaire de l'union locale de FO.

 

Il poursuit : « Les CE ne pourront plus contester un plan de sauvegarde de l'emploi. Une simple lettre à la direction du travail validera le plan de licenciement ». Alain Le Berre intervient comme conseiller du salarié dans les entreprises de moins de onze salariés. Il ne cache pas son pessimisme. « Il se passe des choses dans les entreprises. On assiste à une destruction des droits des salariés. Un inspecteur du travail m'a indiqué qu'il y a chaque mois dans le Finistère 300 ruptures conventionnelles de contrat ». Nadine Hourmant, déléguée FO à Doux Châteaulin, est en colère. « Il faut que les salariés réagissent. Et qu'on arrête de dire qu'il y a la crise. On favorise le capital au détriment des salariés alors que ce sont eux qui créent la richesse ».

  • Cathy Tymen

http://quimper.letelegramme.fr/local/finistere-sud/quimper/ville/loi-sur-l-emploi-200-opposants-dans-la-rue-10-04-2013-2065309.php

 

Quimper.150 manifestants contre la réforme des licenciements économiques (OF)

Social mardi 09 avril 2013

Ce mardi, les députés de l’Assemblée nationale votent la réforme des licenciements économiques. À Quimper, 150 manifestants venus du département ont protesté contre celle-ci.


« Avec cette réforme, la liberté des salariés sera mise à mal. Les licenciements collectifs seront validés par celle-ci, les employés n’auront que 15 jours pour saisir les prud’hommes. C’est quasiment supprimer ce recours », tonne Alain Le Berre, de la CGT. Des manifestants de Quimper, Douarnenez, Carhaix sont venus protester place de la Résistance, à Quimper.


Ils espèrent un retour en arrière du gouvernement. « Si la loi est adoptée, nous continuerons à manifester. Nous ne lâcherons rien », apostrophe Patrick Vélin, de l’union locale FO.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.150-manifestants-contre-la-reforme-des-licenciements-economiques_40820-2181642------29232-aud_actu.Htm

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 14:13
gourmelen.JPG

*

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 189 (03/04/13)

*

Lors du Comité technique d’établissement de l’Établissement public de santé mentale de Gourmelen, la direction a présenté un supposé déficit de plus d’un million d’euros.

 

Elle nous a annoncé des suppressions de postes, la diminution des jours de RTT et le remplacement des postes qui se libèrent par des contrats d'avenir sans perspectives d'embauche future.


Elle se dit prête à négocier dans les instances avec les syndicats qui accepteront d’entrer dans la concertation…

 

Face à cette provocation, les syndicats CGT et Sud ont donc appelé à une assemblée générale. Plus d’une centaine de salariéEs, dont les conditions de travail ne cessent de dégrader, ont répondu à l’appel. Face à ce qui est vécu comme un véritable scandale, l’assemblée générale a décidé de déposer un préavis de grève illimitée dans le but de pouvoir organiser différentes actions.

 

Hopital.jpg


Les salariéEs ne sont pas dupes


Le mardi 2 avril était organisée une manifestation jusqu’à la délégation territoriale de l’Agence régionale de santé, pour leur rappeler la responsabilité de l’ARS dans ce supposé déficit. Une pétition de soutien aux propositions décidées par l’AG a été lancée pour permettre aux collègues assignéEs au service minimum, mais en grève, de participer symboliquement à l’action.

 

Cette pétition réclame que la direction récupère le versement de l’activité d’un service décentralisé, que le budget 2013 soit indexé sur l’inflation, la fin des « débasages », le financement d’une autre unité de soins à la hauteur de son coût réel de fonctionnement, et la réduction de la charge financière des emprunts grâce à la vente immobilière prévue depuis 3 ans.


S’il y a un déficit, ce qui reste à prouver, c’est à cause du manque de financement. L’annonce de la suppression de 35 000 postes dans le secteur de la santé signifie aussi des gels de postes à l’EPSM. Les salariéEs ne sont donc pas prêts à laisser dépouiller leur hôpital. Comme ils l’écrivent sur leur banderole, « Non au plan d’austérité de la direction ! »
Correspondante

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 11:53

manifestants-hopital-SUD

*

Social mardi 02 avril 2013
*

Environ 80 personnes se sont rassemblées, ce mardi après-midi, devant la délégation territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), à Quimper (Finistère).


Alors qu’une délégation est reçue par le directeur départemental de l’ARS, une trentaine de personnes ont occupé le hall de l’établissement, alors fermé au public.

 

Ils dénoncent le plan de la direction qui prévoit la suppression de postes, la diminution des jours de RTT et la substitution des postes d’agents de services hospitaliers, techniques et administratifs par des contrats d’avenir. Pour la CGT et SUD, il est « hors de question de négocier un plan ».

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Les-salaries-de-l-hopital-de-Gourmelen-occupent-l-agence-regionale-de-sante_40820-2179356------29232-aud_actu.Htm

 

Repost 0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 11:39
catastroika
*
*

Entretien. Licencié par la radio dans laquelle il travaillait en raison de ses opinions, Aris Chatzistefanou est un journaliste grec engagé, un militant social et politique. Également coréalisateur des documentaires Debtocracy et du tout récent Catastroïka, il était la semaine dernière en tournée en France pour faire la promotion de ce dernier film.

*

Foivos Marias – Peux-tu nous expliquer brièvement de quoi traite ce nouveau documentaire  ?


Aris Chatzistefanou – Tout simplement des conséquences de la liquidation totale de la Grèce. Avec le consentement et la complicité du gouvernement grec, la troïka impose au pays un énorme programme de privatisations. Il s’agit en réalité d’une opération de liquidation de la richesse publique. Le documentaire revient sur des exemples de privatisations dans des pays développés comme la France, les USA, l’Angleterre…


Ce documentaire a comme point de départ la liquidation de services publics en Russie et à l’ex-RDA, suite à l’effondrement du mur de Berlin. Ce ne sont pas des cas de privatisations exceptionnelles mais des formes «  extrêmes  » du même système de privatisation qui s’applique encore aujourd’hui aux USA, en Angleterre ou en France… Nous passons en revue les conséquences désastreuses des privatisations pour la population des pays en question sur la politique de tarification, la qualité des services offerts et la sécurité. Catastroïka essaie donc de prévoir ce qui va se passer si le même modèle s’applique à un pays sous surveillance économique, comme la Grèce.


Comment avez-vous financé le tournage de ce documentaire militant  ? Et quels sont vos futurs projets  ?

Catastroïka et Debtocracy étaient entièrement financés par les citoyens sous une forme de souscription en ligne. Il s’agit de deux documentaires avec permission de libre distribution et retransmission. Les deux documentaires sont disponibles en ligne et sous-titrés en plusieurs langues1.


Notre prochain travail portera sur les liens entre l’extrême droite et les centres économiques. Il sera financé de la même façon par les gens et on espère que le public français, en particulier les lecteurs de votre journal, y contribueront  ! Nous vous tiendrons au courant quand la souscription débutera.


Tu viens d’achever une tournée de cinq projections-débats en France. Peux-tu nous en dire quelques mots  ?


Cette tournée a été organisée à l’initiative des travailleurs et des étudiants grecs de Paris, de Lyon, de Grenoble et par les collectifs contre la dette CAC de Toulouse et de Strasbourg. Nous avons effectué des projections du documentaire suivies de débats très intéressants. Le public était très intéressé par notre travail sur la question des privatisations en Grèce comme en France. Des syndicalistes de plusieurs entreprises françaises privatisées sont intervenus pour expliquer les problèmes de privatisation dans ce pays.


D’un point de vue plus général, la perception du public de l’Union européenne est en train de changer, en particulier dans les pays qui sont confrontés aux mêmes problèmes financiers que la Grèce dans le cadre de la zone euro. Je fais référence aux programmes de privatisations imposés par la troïka aux autres pays comme par exemple au Portugal. De plus, une partie des discussions a tourné autour de la situation en Grèce, les problèmes actuels de Chypre, la résistance sur place contre les chantages de la troïka. Chaque citoyen doit comprendre que nous sommes tous victimes des mêmes politiques et que chaque nouveau prêt proposé à un pays endetté, comme la Grèce, le Portugal, Chypre ou l’Irlande… rapproche ce pays de plus en plus de la soumission financière et politique aux diktats de la troïka. Cette situation risque de frapper le cœur de la zone euro et par conséquent la France peut aussi être concernée rapidement. Ainsi, la meilleure façon pour chaque citoyen est de se soulever contre son propre gouvernement si celui-ci décide ce genre de politique.


Où en est la résistance du peuple grec aujourd’hui  ?


La population en Grèce ne fait pas face à une situation de crise mais plutôt à une situation de «  guerre  ». Je dis cela parce que depuis l’arrivée de la troïka et de ses politiques, l’espérance de vie a reculé de cinq ans dans le pays. Le PIB a diminué ces cinq dernières années de plus de 20 %. De tels chiffres ont été enregistrés en Grèce seulement durant la Seconde Guerre mondiale et la Guerre civile.


En ce moment, il n’y a pas de manifestation tous les jours comme il y en avait il y a deux ans par exemple. Mais de nouvelles mesures de régression seront adoptées par la troïka et le gouvernement et je pense, parce que je suis une personne optimiste, que la population résistera à nouveau de façon combative. Le moment venu, la solidarité internationale avec le peuple grec sera alors très importante.

*

* Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 188 (28/03/13).

*

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article28294

 

Quimper,

3 & 10 avril, le film

MJC Kerfeunteun

 du 2 au 20 avril, le programme


Repost 0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 10:47

3-accords-FG-FASE-PC622.preview

*

Politique lundi 01 avril 2013
*
Drôle d’ambiance au sein du Front de gauche dans le pays de Quimper, à un an des élections municipales. Les échanges fusent entre personnalités.

*

Rien ne va plus entre la communiste quimpéroise Yvonne Rainero et le communiste fouesnantais André Bernard. Secrétaire de la section PCF de Quimper, Yvonne Rainero déclarait lundi que « certains se proclament les représentants du Front de gauche à Quimper tout en menant des marchandages assez pitoyables avec le NPA, la cible annoncée étant l’actuelle municipalité de gauche quimpéroise. Cette démarche, qui a déjà fait des dégâts lors des législatives, n’a rien à voir avec les orientations du Front de gauche. »


« Pas de leçon à recevoir »


Pas né de la dernière pluie, l’ex-candidat aux législatives André Bernard, qui avait pour suppléante Janine Carrasco du NPA en juin dernier, prend cette attaque pour lui. « Je suis membre du PCF depuis plus de 50 ans, je n’ai pas de leçon à recevoir de madame Rainero qui, comme d’habitude, distribue les bons et les mauvais points, attribuant notre résultat à l’alliance avec le NPA, qu’elle tente, à nouveau, de diaboliser et jouant sur des acrimonies très personnelles et très quimpéroises. C’est indigne et pitoyable… »

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Petits-reglements-de-comptes-entre-amis-communistes_40820-2179153------29232-aud_actu.Htm

Repost 0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 15:27

Un-air-de-liberte-MJC-Kerfeunteun.jpg

Repost 0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 10:41

pesticides

Faits de société samedi 23 mars 2013
*

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées ce matin à Quimper (Finistère) pour dénoncer l’utilisation de pesticides.

Habillés de combinaisons blanches et munis de masques, les manifestants ont déambulé dans le centre-ville à l’heure du marché. Ils ont également aspergé les passants d’eau comme s’il s’agissait de produit chimique.

*

« La France reste le 1er pays européen utilisateur de pesticides et le 3e au monde »,

*

affirme un tract. La manifestation était organisée par Alerte à l’Ouest, AE2D, Baie de Douarnenez environnement, Capbio, Cyberacteurs, Eau et rivières de Bretagne, Goyen environnement et Ouest-cornouaille environnement.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Une-quarantaine-de-manifestants-pour-une-terre-sans-pesticides_40820-2176258------29232-aud_actu.Htm

Repost 0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg