Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 12:30

 

cif1.jpg

*

Tout d'abord, pouvez-vous nous faire un petit historique de votre entreprise?

*

Le CIF a 104 ans. Au début il avait pour but, « d'aider les classes laborieuses méritantes à accéder à la propriété ». Jusqu'en 1975, avec le Crédit Foncier, il distribuait les Prêt PAP d'accession à la propriété, aidés par l'état. Puis en 1995, les prêts à taux 0. Il a progressivement perdu son monopole au profit des banques «normales» qui lui grignotent ses parts de marché.


Quelle est sa clientèle?


D'une part, des personnes qui ont des difficultés à se financer ailleurs: on ne leur demande pas d'apport personnel et nous prêtons sur des durées plus longues que les banques traditionnelles. La famille type, ce sont deux SMIC environ. D'autre part des clients institutionnels: collectivités locales, organismes HLM etc...


Le CIF distribue les prêts, et son actionnaire principal SACICAP, qui reçoit les dividendes, les réinvestit dans du financement « très social »: amélioration de l'habitat indigne, logement pour handicapés, réhabilitation de copropriétés dégradées. Nous avons une mission sociale et l'intégralité les dividendes sont redistribués pour des missions "très sociales.


Cela concerne combien de gens?


Ici dans le Finistère, pour la branche sociale, une centaine de familles par an. Ce sont des gens très modestes, mais qui paient rubis sur l'ongle.


C'est une boîte saine?


Oui, on est fortement capitalisés, les ratios de solvabilité sont supérieurs à ceux demandés par Bâle III, la future réglementation européenne des banques et organismes de crédit. Le CIF ne coûte rien à personne et rapporte même de l'argent à la collectivité en faisant à sa place ses missions sociales.


Que s'est-il passé?


On a été « dégradés » par l'agence Moody's qui n'apprécie pas du tout notre financiation de clients atypiques.


Peut-on dire que çà les gêne de faire échapper des emprunts au système privatisé?


Oui, mais ce sont des sommes si dérisoires! On n'est tout petits par rapport aux autres banques de la place mais on dérange car on prend ce créneau !


Qu'a fait Bercy, puisque çà a l'air d'être le centre de l'offensive?


L'état a aussitôt répliqué « pour rassurer les marchés » en ne nous mettant tout de suite en liquidation. La presse a titré: « L'état sauve le CIF»! En fait il donnait sa garantie au delà du 31 août en contrepartie de l'extinction "run off" et depuis on ne prend plus de prêts. Nous avons fait 2 manifs à Paris, 2500 emplois sont en jeu, mais c'est le black out total dans les médias, de gauche comme de droite. Et depuis on est payé à ne rien faire, les commerciaux ne peuvent plus faire les dossiers comme avant (apport personnel, durée). Il est bien précisé que nous avons la garantie de l'état pour nos prêts, à condition d'être mis en extinction.


Est-ce que cela à quelque chose à voir avec les USA et les crédits vendus à des pauvres pour s'acheter des maisons, impossibles à rembourser, entraînant la vente et l'expulsion?


Non, pas du tout ! Nos clients ne sont certes pas « dans la norme », ce ne sont pas les règles « 20% d'apport, 33% d'endettement sur 20 ans ». Et pourtant çà marche! On prend du temps pour préparer les dossiers, (car les clients peuvent être modestes mais doivent être rigoureux dans la gestion de leurs comptes) et ils remboursent! C'est quelque chose d'atypique, tout un savoir faire qui va disparaître.


Est-ce « la faute du nouveau gouvernement »?


Non, l'administration est bien sûr restée la même à Bercy, mais ce gouvernement ne veut simplement pas prendre ses responsabilités en organisant ainsi la mort du CIF. Il prétend nous remplacer par la banque Postale pour rassurer les collectivités et le public. Mais elle n'a surement pas envie de gérer cette clientèle.

 

L'état actionnaire à 100% de la Poste refuse d'imposer l'adossement du CIF à son PDG Walh, ami de Moscovici, alors même que nous avons le savoir faire ! Ces 2 personnes dirigent toute la manoeuvre avec Ramon Fernandez (directeur du Trésor) et 2 500 personnes en dépendent. On est baladé au gré des articles de presse. Un jour, on peut lire que « les banques » vont nous reprendre. Comme si elles n'avaient pas elles-mêmes des problèmes. On prétend un autre jour que c'est la faute à Bruxelles. Bruxelles répond qu'ils n'ont pas demandé la mise en extinction...


La poste a étudié pendant un mois entier les comptes du CIF et a posé plus de 600 questions lors de l'étude d'un éventuel adossement en Septembre pour répondre finalement qu'elle ne souhaitait pas nous reprendre mais en revanche pour éviter d'avoir a reprendre les salariés, elle prétend aujourd'hui avoir le savoir faire de notre activité mais sans reprise des salariés .


Voulez vous ajouter quelque chose?


Nous avons la dent dure contre ce gouvernement qui parlait de « lutter contre la finance folle », « la finance doit être sociale et solidaire », « elle doit servir, non asservir les hommes »...

Pour en savoir plus

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg