Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 09:41

psu

*

25 mars 2013 

*

Le droit de vote de tous les étrangers aux élections locales figure au coeur d'une réunion publique, ce soir, à 20 h, aux Halles. Vincent Rebérioux, vice-président de la Ligue des droits de l'homme, l'animera avec la conviction qu'il faut l'instaurer pour 2014.

*
L'extension du droit de vote à tous les étrangers aux élections locales ne figure pas dans les questions promises à une révision constitutionnelle. Votre réaction ?

*
Nous sommes inquiets mais ne renonçons pas, persuadés qu'il faut le faire avant les élections municipales 2014. C'est important pour la démocratie.
*
Pour quelles raisons ?

*
C'est un combat permanent pour l'élargissement du suffrage universel. Les femmes ont dû attendre un siècle, entre 1848 et 1944, pour pouvoir voter, après des combats extrêmement durs. Le vote dès 18 ans est intervenu en 1974. Le Traité de Maastricht (1992) a permis aux résidents de l'Union européenne de voter aux élections locales, à partir de 2001. Comment comprendre que des gens qui vivent en France depuis des années, dont les enfants nés ici sont français, ne puissent donner leur avis sur la gestion courante des affaires de la commune ? Ces gens-là, qui ne sont pas devenus français pour des tas de raisons ? c'est d'ailleurs de plus en plus difficile de le devenir ? sont citoyens pour tous les actes de la vie quotidienne, sauf pour élire leur maire. Qui peut comprendre cette discrimination ? Les étrangers sont comptabilisés, ce qui joue pour les contributions d'État aux collectivités, mais ils ne peuvent émettre leurs points de vue en votant !

Voyez-vous un facteur d'intégration dans ce droit ?


C'est un puissant levier, symbolique, même s'il ne répondra pas à toutes les questions liées à l'intégration. Ce serait un message fort donné à toute la société, car c'est la question du vivre ensemble qui est posée.

On assiste souvent à un débat caricatural en France entre ceux qui pensent que ça va contribuer à solidifier le socle républicain et ceux qui y voient un péril ?


C'est typiquement français. On stigmatise. Seize des 27 pays de l'Union européenne appliquent, avec des variantes, ce droit de vote de tous les étrangers. Ça rien modifié sur le plan du comportement électoral. Aucun argument sérieux ne va dans le sens d'un renforcement du communautarisme. Lors d'un colloque scientifique à Paris fin 2012, nos interlocuteurs européens nous ont confirmé que les étrangers se répartissent exactement de la même façon que les nationaux sur l'échiquier politique, de l'extrême gauche à l'extrême droite.

 

Or, ce droit crée de la dignité et de la reconnaissance. Au nom de qui parlent les maires dont les communes abritent un grand nombre d'étrangers, qui ne peuvent pas voter, et qui sont confrontés à une forte abstention de ceux qui pourraient voter ? Ça concerne des maires de gauche comme de droite. On marche sur la tête ! Ce qui crée le communautarisme, c'est de renvoyer des gens à eux-mêmes en leur disant : « Vous n'avez pas votre place car pas les mêmes droits ».

Face à ces réalités et études, comment expliquer la frilosité des politiques ? L'absence de majorité au Congrès ? Il manquerait 35 voix !


Les modifications constitutionnelles se font toujours à quelques voix près : deux voix en 2008 pour l'introduction des référendums d'initiative parlementaire et populaire, dont on attend toujours l'application de la loi. Il manquerait 30 à 35 voix si on en fait un débat droite gauche. Pour moi, c'est plutôt un débat entre autoritaires et libéraux. Il y a à droite et au centre (très européen) des élus qui ne sont pas sur la même ligne, qui n'ont pas toujours dit la même chose, comme MM. Borloo ou Sarkozy. Je crois que c'est un débat de démocratie.

*

On en reprend pour vingt ans si la question n'est pas posée. Il n'y a jamais eu une telle conjonction politique d'adhésion au droit de vote de tous les étrangers. Si ça ne se fait pas, l'exécutif enverra un message extrêmement dur à la société. Ce serait une faute politique ! L'engagement ne serait pas tenu, trente ans après celui de Mitterrand.

  • Recueilli par Bruno Salaün

http://quimper.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimper/ville/etrangers-le-vote-cree-de-la-dignite-25-03-2013-2046651.php

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg