Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 11:45

cif1

Les salariéEs du CIF de Brest

*

17 janvier 2013 

*

La mort du Crédit immobilier de France, organisme spécialisé dans l'habitat social, ne fait plus aucun doute. À terme, la plupart de ses 2.500 salariés, dont 112 en Bretagne (*), se retrouveront au chômage. Ils dénoncent un énorme gâchis.

«Pierre Moscovici, ministre des Finances, Ramon Fernandez, directeur général du Trésor public, ont le bonheur de vous faire part du décès du Crédit immobilier de France, survenu à l'âge de 104 ans». Voilà l'avis de décès que les 112 salariés bretons du CIF distribuent par dizaines dans la rue, depuis quelques semaines. Leur objectif? «C'est un cri du coeur destiné à faire connaître notre situation, confient ces trois salariées briochines, décidées à se battre pour sauvegarder leur emploi. L'ensemble du personnel a l'impression d'être laissé pour compte. Car tout se passe dans l'indifférence la plus totale.»

«Catastrophe sociale»

Depuis que l'agence de notation américaine Moody's a dégradé sa note de trois crans fin août, il est devenu impossible au Crédit immobilier de France d'aller chercher sur les marchés financiers les liquidités nécessaires à son activité. «On se dirige donc tout droit vers un plan social. On le sait. Mais ce qui nous fait le plus mal, c'est de voir que les gens font des amalgames en nous associant au monde bancaire. C'est à croire qu'ils se réjouissent de nous voir sacrifiés sur l'autel de la finance.»

 

Or, le CIF n'est pas une banque de dépôt mais un organisme issu du mouvement HLM,

 

spécialisé dans le logement social. «Notre travail consiste à prêter aux plus modestes pour qu'ils puissent accéder à la propriété», martèlent les trois salariées. Avant de reprendre: «Tous les jours, on annonce des licenciements ici et là, chez Arcelor, Peugeot ou Virgin. Mais rien sur le sort des 2.500 salariés du CIF qui vont perdre leur boulot. Sans compter les 30.000 emplois induits. C'est une catastrophe sociale, pour nous mais aussi pour nos clients. Rien qu'en Bretagne, ce sont près de1.000 familles par an qui ne pourront plus accéder à la propriété.» Une situation qu'elles comprennent d'autant moins que le CIF n'est pas en faillite, loin s'en faut: 34 milliards d'euros d'encours, 2,4milliards d'euros de fonds propres et 70 M€ de résultat.

«Mort programmée»

Mis sous quasi-tutelle de l'État, qui lui a octroyé une garantie temporaire de six mois sous condition d'extinction progressive de son activité, le groupe CIF ne gère plus aujourd'hui que ses encours. Si bien que moins d'un cinquième des effectifs a réellement du travail. «Les journées sont longues pour tous les autres... C'est une situation difficile à vivre. Le choc a été d'une extrême violence. Les salariés sont dans une situation de grande détresse», analyse Anne Mebrouk, secrétaire générale du Crédit immobilier Bretagne, chargée des ressources humaines. Un protocole d'accord signé avec Bercy va être soumis en urgence à Bruxelles.

 

Qui doit donner son accord, faute de quoi ce sera le dépôt de bilan. Ensuite, seuls 500 à 700 salariés du CIF seront conservés pour suivre les dossiers. Mais leur nombre baissera inexorablement au fur et à mesure que l'encours diminuera. 500 autres, travaillant pour des filiales, pourraient aussi être repris. «Ce qui laisse quand même 1.500 personnes au chômage, déplore la DRH régionale. Dans le groupe, salariés et dirigeants sont unanimes: c'est un énorme gâchis».

 

Si Anne Mebrouk comprend que le modèle économique du CIF pouvait poser problème, elle regrette néanmoins qu'aucune autre option que la cessation d'activité n'a été envisagée. «On pouvait trouver une solution viable. Mais les partenaires privés potentiels se sont désengagés. De même que la Caisse des dépôts et consignations car l'État ne veut rien prendre en charge. Notre mort est programmée»

* 29 dans les Côtes-d'Armor, 30 en Ille-et-Vilaine, 20 dans le Morbihan et 33 dans le Finistère.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/credit-immobilier-de-france-un-enorme-gachis-17-01-2013-1974547.php

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg