Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 17:48

 

 

 

Le collectif organise une conférence de presse le mardi 21 septembre à 18h00 à la Maison des Associations. Toutes les associations signataires y sont invitées.

Nous tiendrons, lors de la manifestation sur les retraites du 23 septembre prochain, un stand dans la rue Sainte Catherine près de l'entrée de la Préfecture.

 

Nous serons regroupés derrière la banderole du 4 septembre qui reste d'actualité. Nous diffuserons des tracts explicatifs annonçant le rassemblement du 25 septembre.

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 13:54
Bernard Poignant 440
Bernard Poignant a peur!

Non, c'est pis que cela encore : Bernard Poignant vit dans une angoisse extrême au quotidien qui le tourmente sans trêve ni repos. Car ce qui le hante, c'est le spectre hideux du totalitarisme. Qui sournois se dissimule dans les replis de cette pauvre Démocratie trop gentille et trop bravounette et qui ne se rend pas compte de l’effarante vilenie très méchante du totalitarisme pas gentil qui nous guette si on fait pas gaffe.

Vous qui êtes en train de lire, vous vous dites sans doute qu'il va là être encore question d'une manière de zinzin islamophobe à tendances cliniques en train de se rouler par terre devant l'insupportable réalité de vivre en Frankistan : perdu !

Bernard Poignant n'a pas autant d'imagination et se contente de rester dans un sorte de fantasme de totalitarisme assez classique, le bolchévisme mangeur d'enfants, en gros. On est là dans des sentiers très balisés et on aura donc guère de surprises. Si ce n'est que Bernard Poignant est socialiste. Ce n'est pas une surprise ? Ah oui, autant pour moi. Mais peut-être les plus acharnés parmi les délicieuses et délicieux lecteur de CSP se souviendront-ils que j'avais déjà envoyé un gentil mail à l'individu, lequel malheureusement ne m'a jamais répondu.

Mais bon, n'accablons pas Bernard Poignant qui est un monsieur très occupé, étant : maire de Quimper, président de la communauté d'agglomération Quimper Communauté, président du groupe socialiste au Parlement européen, membre de la Commission de la pêche, membre de la Commission du développement régional, membre suppléant de la Commission du contrôle budgétaire, membre de la Délégation pour les relations avec les pays de l'Asie du Sud-Est et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE), membre suppléant de la Délégation aux commissions de coopération parlementaire UE-Kazakhstan, UE-Kirghizistan et UE-Ouzbékistan et pour les relations avec le Tadjikistan, le Turkménistan et la Mongolie, et je crois n'avoir rien oublié. Il est aussi un peu strausskahnien, mais ce n'est pas une activité pour laquelle il semble être rémunéré. Ça se contente d'être une idée idiote.

Et donc, notre nouvel ami socialiste met à nouveau en garde le brave et bon peuple naïf contre les séductions trouble du besancenisme égorgeur de mémés dans une sorte de..."tribune" enfiévrée qui malheureusement ne fait pas vraiment peur mais en fait plutôt rire. 

"Il faut donc lire le livre d'Olivier Besancenot et de Daniel Bensaïd : "Prenons parti pour un socialisme du XXIème siècle", paru aux éditions Mille et Une Nuits en janvier 2009".

Il a donc lu ce bouquin, ce qui lui donne un très net avantage sur moi, puisque je ne l'ai pas lu. Oui, bon, ça va bien, hein, je vois à peu près ce que c'est le NPA quand même. Ensuite, puisque Bernard Poignant fait le boulot à ma place, pourrait-il payer mes cotises, du coup ?

"Il n'est pas indifférent de regarder si la politique annoncée est garante des libertés, respectueuse du droit, attachée à la démocratie et à son expression par le suffrage universel".

C'est vrai. C'est important, tout ça.

"La Déclaration de principes du Parti Socialiste, adoptée en juin 2008, est vilipendée à longueur de pages. Comme elle se prononce pour une "économie sociale et écologiste de marché", elle est la preuve de la trahison de la social-démocratie !"

Ah oui oui : la "déclaration de principes du Parti Socialiste" de 2008, c'est bel et bien de la merde, en effet. Tiens, la preuve : "Les  socialistes  sont  partisans  d’une  économie  sociale  et  écologique  de marché,  une 
économie de marché régulée par la puissance publique, ainsi que par les partenaires sociaux. 

Le  système  voulu  par  les  socialistes  est  une  économie mixte,  combinant  un  secteur  privé dynamique,  un  secteur  public,  des  services  publics  de  qualité,  un  tiers  secteur  d’économie sociale".
Vous voyez bien que c'est tout pourri. Et bien entendu, seul le secteur privé est "dynamique" : le public, lui, c'est tout moisi. Sacrés socialistes, va...
En plus, mais c'est qu'ils veulent exproprier les banques, ces tarés !

"Chacun sait que l'expropriation n'est pas conforme à la loi. Le Parti Communiste lui-même ne l'a jamais défendu. C'est une proposition totalitaire, mensongère, impossible !"

Euh, si, c'est "possible", Bernard : ça se fait en ne tenant pas compte de l'opinion des banquiers sur la question. Alors on sait bien que c'est un peu violent pour un socialiste, mais prend du recul, ça ira mieux après.

"Après l'économie, les institutions. Le mépris pour la démocratie parlementaire suinte à chaque page".

Et de quoi ils vivront, les Bernard Poignant, hein, alors ? Méchants !

Mais au moins la fin est amusante : 

"En politique, le sectarisme a toujours été une stérilité dans l'opposition. Il est dangereux quand il devient majoritaire. C'est pour cela qu'il ne faut pas craindre de débusquer le totalitarisme là où il se cache".

Heureusement, Bernard Poignant l'a courageusement démasqué et depuis, le totalitarisme n'en peux plus de trembler. Bon, en l’occurrence, le totalitarisme, il est en train de bien se foutre de la gueule d'un apparatchik P"S" sur son blog la clope au bec et demain, il aura oublié jusqu'à l'existence de notre multi-élu.
Parce que tout de même, il ne faudrait pas accorder tant d'importance que cela à la prose de monsieur Poignant, qui réussit l'étourdissant tour de force de pondre un texte de 8494 signes sans se donner la peine d'un seul petit argument de rien du tout. Je rappelle à mon lectorat que tourner autour du totem de l'esstrèmgôche en psalmodiant des mélopées pour éloigner les mauvais esprits du "communisme" ne constitue pas une manière d'argumentation recevable, il fallait que ça soit dit.
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 14:35

OF-1

 

OF-12-copie-1.jpg

 

OF-13.jpg

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 09:51

agua.jpg

 

 

Le Collectif Eau 2010 de Quimper "Pour une retour de l'eau en régie publique" (Alternatifs, ATTAC, CNT29, l'Eau et la Terre, Eau Secours 29, Forums Sociaux de Cornouaille, Kersaliou-Le Quinquis, NPA, Quartier de Prat Maria, Rozelenn, Les Verts) demande aux Conseillers municipaux de Quimper d'adopter un amendement pour un sursis de la décision concernant la gestion de l'eau.

 

Le règlement intérieur du Conseil Municipal de la ville de Quimper adopté lors de la séance du 11/07/2008 

Article 2.2.5 : amendements

Des amendements ou contre-projets peuvent être proposés sur toute affaire soumise au conseil municipal.

Le conseil municipal se prononce sur ces amendements à la majorité absolue des suffrages exprimés

 

Le vote de l'amendement proposé permettrait que le débat et le vote sur cet amendement ait lieu avant le vote sur la délibération. Son vote par une majorité de l'Assemblée devrait entrainer le retrait de la délibération prévue.

 

Dans la remise de la liste des signataires lors du Conseil Municipal du 24 septembre à 18 h à laquelle tous les quimpérois sont invités à participer, seules les signatures de Quimpérois seront prises en compte.

 

TEXTE DE LA PÉTITION

* Conformément à l'article 2,2,5 du règlement intérieur du Conseil Municipal de la ville de Quimper adopté  lors de la séance du 11/07/2008 

* Conformément aux engagement du Maire qui prévoyait "une consultation publique sera lancée sous forme de débats, afin de présenter les conclusions et de recueillir les avis."

* Conformément à la délibération du Conseil Municipal du 23 octobre 2009 GESTION DU SERVICE DE  DISTRIBUTION D'EAU POTABLE DE QUIMPER - RAPPORT SUR LE PRINCIPE DU RECOURS À LA DÉLÉGATION DU  SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE prévoyait explicitement la possibilité d'"interrompre la procédure de délégation...prolonger le contrat d'affermage pour créer et organiser la régie".

 

nous demandons aux conseillers municipaux de soumettre au vote de l'assemblée au titre d'amendement  au projet de délibération sur la délégation de service public de l'eau 

"le conseil municipal réuni le 24 septembre 2010 décide de surseoir à sa décision pour permettre

- un véritable bilan de la gestion de l'eau et de l'assainissement 

- un débat public contradictoire s'appuyant sur un audit réalisé par un expert indépendant

- une votation citoyenne au terme de laquelle les citoyens décideront du choix de gestion de la  distribution d'eau potable de la Ville de Quimper"

 

la pétition est là

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 12:26

 

 

manifestation-retraites 379
Social mardi 14 septembre 2010 Ouest France

À l’appel de l’intersyndicale, soixante-dix personnes environ, ont manifesté en fin d’après-midi devant les bureaux du Medef à Quimper. Le rassemblement s’est déroulé dans le calme. Il annonce la prochaine manifestation, prévue jeudi 23.

Demain, des rassemblements sont prévus devant les permanences des parlementaires UMP.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 12:23
toc-toc
Éducation mardi 14 septembre 2010 Ouest France

Les 650 élèves du collège Max-Jacob, à Quimper, n’ont pas cours, ce mardi matin. Ils patientent dans la cour de l’établissement. Motif ? Une grève des professeurs et des personnels.

 

« Nous avons appris vendredi que les contrats de trois auxiliaires de vie, l’équivalent des surveillants, ne seraient pas renouvelés, justifie Solenn Le Goues, enseignante et déléguée syndicale Sud éducation. L’une d’entre elle n’a été prévenue que trois jours avant ! »


Pour les professeurs, cette situation n’est pas admissible. « Prévenir du jour au lendemain, ce n’est pas tenir compte de la vie des gens », s’indigne Enora Le Gac, une autre enseignante.

 

« Surtout que nous sommes en zone d’éducation prioritaire (ZEP), enchaîne l'une de ses collègues, Nelly Signor. Nous avons besoin de ces personnes-là. Elles ne font pas que de la surveillance, mais de l’aide aux devoirs, de l’administratif… »


Une délégation avec des enseignants et les trois auxiliaires de vie rencontrait le principal du collège en fin de matinée. Les enseignants souhaitent également un échange avec l’inspection académique.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 10:33
agua.jpg
mardi 14 septembre 2010 Ouest France

Eau 2010, Danielle Mitterrand, Jean-Luc Touly et Gabriel Amard demandent « un véritable débat à l'échelon communautaire. »

Le Collectif Eau 2010 qui milite pour le retour en régie publique de l'eau à Quimper interroge le maire après son intervention dans nos colonnes (Ouest-France du 10 septembre).
« Le Collectif vous avait invité, ainsi que tous les élus quimpérois et les élus communautaires, à venir débattre. [...] Laissons de côté le dogmatisme dont vous nous parez encore une fois et venons-en au fond... Le seul argument que vous avancez pour expliquer votre choix est celui du prix du m3. En dehors du fait que le prix du m3 n'est qu'une partie de la facture d'eau, chiche, organisons une rencontre en présence des journalistes, nous sommes prêts à vous démontrer que la régie est plus avantageuse.

Les militants pro régie énumèrent une série de questions.

 

« Pourquoi n'avez-vous pas engagé les débats publics que vous aviez promis en janvier 2009 ? Malgré un verrouillage complet de votre part, des fuites nous ont permis de savoir que vous alliez proposer la reconduction de Véolia. [...]


Ils poursuivent : « Pourquoi n'avez-vous pas fait un audit sur la gestion de Véolia qui a le marché de l'eau à Quimper depuis 1986 ? [...] Pourquoi faire à nouveau confiance à cette société qui a déclaré perdre 1 million d'euros chaque année ? Le choix de la solution DSP, vous l'aviez fait, dès la fin 2009. La soi-disant comparaison régie publique/DSP n'était qu'un leurre. [...]


Le collectif persiste et signe : « Nous avons pu apprendre que la solution régie nécessiterait, selon Oxena, l'embauche de 6 personnes supplémentaires en raison d'un éventuel absentéisme de son personnel ! Les spécialistes présents au débat estiment que Véolia qui déclare employer de 16 à 18 équivalents temps plein n'a besoin, pour une ville comme Quimper, que de 10 à 12 employés [...].

 

Vous connaissez la solution de sagesse : reporter la décision de 6 mois ou d'un an. Ouvrez un véritable débat à l'échelon communautaire. »

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 11:25

 

  1-copie-1

 

3.png

4-copie-1n.png

 

4-copie-1d.png

 

 

 

Note:

2.png

 

Note:

C'est peut -être démocratique, c'est surtout un acte de foi dans le libéralisme et dans l'universalité du marché, supérieur aux services publics!

On nous avait déjà fait le coup du curé supérieur à l'instituteur, "paske", là c'est le marché bien meilleur, même plus cher, "paske"!

On part du discours de la "nouvelle gauche" (aussi nouvelle que Blair si vous voulez):  "l'état n'a pas à fabriquer des voitures, des ordinateurs, avoir des banques", et on arrive à fermer des écoles, privatiser des services publics et refuser les transports gratuits.

Non pour des raisons matérielles, vérifiables (moins de contrôles, de pollution, d'accidents), mais par l'adhésion à une croyance, celle du dieu des américians:

"Et tu gagneras ton pain à la sueur de ton front" ( Et t'en chieras un max) et pas " Tu auras le droit toi et tes enfants de vivre dignement dans un pays qui produit énormément de richesses".

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 12:36

Par Alexandre Pouchard | Etudiant en journalisme | 08/09/2010

A chacun son combat. Dans le Sud du Finistère, chaque bulletin météo télévisé est perçu comme une injustice : pourquoi l'une des sous-préfectures, Brest, a-t-elle le privilège d'y figurer alors que la préfecture, Quimper, n'est pas représentée ?


Le courrier de Bernard Poignant aux chaînes de télé.

 

Fort de sa revendication, le député-maire socialiste de cette dernière ville, Bernard Poignant, a adressé le 26 août un courrier aux chaînes nationales (et notamment à TF1), leur demandant de faire figurer le Sud du Finistère. Il met en avant des arguments géographiques :

« Le Finistère est le seul département bordé par deux mers : la Manche au nord, l'océan Atlantique au sud. C'est donc le seul département qui devrait exiger une double information. » (Télécharger la lettre de Bernard Poignant)

Brest et Quimper sont distantes de 70 km. La météo est-elle vraiment différente dans les deux villes ? Oui, répond Marcel Le Stum, délégué départemental de Météo France dans le Finistère :

« Il y a plus de soleil dans le sud du département [où se situe Quimper, ndlr]. Cela s'est beaucoup vu cet été, il y avait une vraie ligne entre le quart nord-ouest et le sud-est.

Il y a généralement une différence de 1°C entre les deux villes. Mais les variations les plus importantes sont entre les côtes et les terres, à cause du phénomène des brises thermiques qui entraînent la formation de nuages à l'intérieur des terres quand les côtes sont elles plus ensoleillées. »

« Il faut aussi distinguer Lorient et Vannes. On n'en sort plus ! »

Il nuance toutefois le distingo entre les climats brestois et quimpérois en évoquant les nombreuses particularités entre les territoires :

« Tout cela, c'est une question de microclimat. S'il faut distinguer Brest et Quimper, il faut aussi distinguer Lorient et Vannes. On n'en sort plus ! »

Contactée par Rue89, Catherine Laborde, présentatrice sur la chaîne TF1, met en avant la lisibilité de la carte météo :

« Il y a une vraie différence climatique, mais c'est le cas d'énormément de villes. C'est impossible de traduire toutes les disparités. La demande du maire de Quimper n'est pas la première et sûrement pas la dernière, mais je trouve la carte actuelle plutôt équilibrée. »

L'initiative de Bernard Poignant ne devrait donc pas, pour le moment,
provoquer de bouleversement de la carte…

Pourquoi donc s'est-il lancé dans cette croisade ? Le maire de Quimper n'ayant pas pu être joint ce mercredi, cela reste -pour le moment- un mystère. Nous ne nous avancerons pas sur des motivations touristiques, secteur stratégique particulièrement dépendant des prévisions météo. Non, n'insistez pas.

Il reste les prévisions locales, relayées par les médias locaux, pour Bernard Poignant et autres Quimpérois en colère.

 



A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 10:55

agua.jpg

8 septembre 2010 Le Télégramme


Danielle Mitterrand, infatigable présidente de la fondation France Libertés, défend ardemment la municipalisation de l’eau potable. Elle viendra le dire "haut et fort", ce soir à Quimper (29), à l’invitation du collectif Eau 2010.

 

Quel sera le thème de votre intervention ?


L’eau bien sûr. Et sa remunicipalisation. L’eau est libre et universelle. Je parle du problème en France, mais il concerne la planète entière.

Faites-vous beaucoup de déplacements?


Oui, chaque semaine. Tant que je pourrai continuer à ce rythme, je le ferai. Je reviens tout juste de Grenoble. J’étais invitée au festival de l’Albenc, organisé par Espace Nature Isère, le festival de référence du monde bio en Rhône-Alpes. Je suis aussi partie au Brésil, et en Afrique. Le message doit être porté partout, haut et fort.

Quelle est votre position sur la gestion de l’eau potable en France?


C’est tout simplement la charte des porteurs d’eau. L’eau n’est pas une marchandise. Personne ne peut se l’approprier. Elle doit être rendue à la terre dans son état initial. L’accès de l’eau doit être inscrit dans la constitution comme un droit inaliénable de l’homme. C’est, ni plus ni moins qu’une critique contre les grands groupes privés tels Veolia. Ce n’est pas une charge contre Veolia. C’est une charge contre le système qui permet à des groupes comme Veolia d’exister.

Sentez-vous une volonté des collectivités pour un retour en régie publique de l’eau potable?


Il ne se passe pas une semaine sans que je reçoive un message d’un maire qui tente de revenir à un système public. Mais c’est compliqué.

Quelque chose en particulier vous a-t-il convaincue de venir jusqu’à Quimper
?


Je suis tout simplement invitée par un collectif d’associations appuyé par quelques élus.

Rencontrerez-vous Bernard Poignant?


Je le connais depuis longtemps. Il aimerait bien qu’on évoque de vieux souvenirs, mais je ne viens pas pour ça. J’ai appris qu’il ne se déplacerait pas à ma conférence. Pour ma part, j’irai volontiers le saluer. Mais je viens pour un motif précis : la municipalisation de l’eau.


Pratique


"Pour un retour de l'eau en régie publique", conférence-débat, ce soir, à 20 h 30, au Chapeaur Rouge, à Quimper. Avec Danielle Mitterrand, Jean-Luc Touly, président de l'association pour le contrat mondial de l'eau et Gabriel Amard, président de la communauté d'agglomération "Les Lacs de l'Essonne" qui vient de créer une régie pubique. Entrée libre.

  • Propos recueillis par Thierry Charpentier
Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg