Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 18:00
459
Du lundi 16 au vendredi 20 août 2010

dans les locaux du collège Diwan

à PLESIDY (22)

Petra eo staj Ar Falz ?

Qu'est-ce que le stage Ar Falz ?

Ur staj war ar yezh

Gant ar c'hentelioù, ar stalieroù, ar c'han ez eus tu da bep-heni da zeskiñ, da beurzeskiñ pe da wellaad e vrezhoneg. Klask a reomp ober gant ar brezhoneg ar muiañ ar gwellañ.

Un stage de breton

Grâce aux cours, aux ateliers, au chant, chacun peut apprendre, réapprendre ou améliorer son breton. Nous nous efforçons d'employer la langue bretonne le plus possible.

Ur staj war ar sevenadur

Dre ar baleadennoù, an diskouezadegoù hag an divizoù diouzh an noz, e kavo kement hini un tañva eus sevenadurioù ar vro : istor, lennegezh, buhez an dud...

Un stage de culture bretonne

A travers les excursions, les débats et les visites d'expositions, chacun aura le loisir de goûter différents aspects des cultures de Bretagne : histoire, littérature, ethnologie...

Evit mont pelloc'h gant ar yezh

Ouzhpenn al liveoù a vez kavet e kement staj brezhoneg zo, e kennig Ar Falz ul live uhelloc'h, d'ar studierion ha d'an danvez kelennerion.
Eno gant alioù kelennerion a-dres, e vez studiet testennoù lennegel, kazetennerezh, pe c'hoazh poentoù yezhadur resis (fazioù gwraet gant an nevez-vrezhonegerion, liveoù ha stummoù yezh, hag a beb sort...)

Approfondir l'étude de la langue

Outre les niveaux qu'offrent la plupart des stages de langue bretonne, Ar Falz propose, à l'intention des étudiants et des enseignants, un cours d'approfondissement. Sous la houlette de professeurs d'une grande compétence, les stagiaires y étudient des textes de littérature bretonne, ou encore des points de grammaire précis (les erreurs les plus fréquentes, les registres de langage, etc.)

 

Ar c'hentelioù - Les cours

1 - Deraouidi - Débutants
2 - Peuzderaouidi - Faux débutants
3 - Pleustriñ war ar yezh - Pratique de la langue
4 - Evit mont pelloc'h - Approfondissement

Ar stalieroù - Les ateliers

1 - Anoioù lec'h - Toponymie
2 - C'hoarioù Breizh - Jeux bretons
3 - Distagañ ar brezhoneg - Prononciation
4 - Sketchoù e brezhoneg - Sketchs en breton
5 - Kan ha dañs - Chant et danse

 

Roll-labour ar sizhunvezh (da vezañ resisaet)
Programme de la semaine (provisoire)


LUN 17 MEURZH 18 MERC’HER 19 YAOU 20 GWENER 21
8 - 9 Lein (dijuni) / petit déjeuner
9 – 9.30 9.00 – 10.00 Degemer accueil Kan & dañs / chant & danse
9.30 - 10.30 Kentelioù brezhoneg- cours de breton
10.30 Ober anaoudegezh (c’hoarioù, dañs)
faire connaissance (jeux, danses)
Ehan - paouez
10.45 – 12.15 Kentelioù brezhoneg- cours de breton
12.15 –12.30 Kan & dañs / chant & danse
12.30-14 Merenn / Déjeuner
14 –16.30 Kentelioù brezhoneg-
cours de breton
Kentelioù brezhoneg-
cours de breton
Mont da welet ar vro
Découverte du pays
Kentelioù brezhoneg-
cours de breton
Mont da welet ar vro
Découverte du pays
Ehan - paouez
17 –19 Stalieroù - Ateliers bilan
19 –20.00 Koan / Dîner
20.00 Prezegennoù - conférences Filaj - Veillée

 

Prizoù ha titouroù all

Tarifs et autres infos

Kentelioù, bod ha boued / Cours et pension complète

En oll Total 210,00€

Familhoù adalek 3 a dud / Familles à partir de 3 personnes:

Distaol / Remise 25%

Kamproù 'zo er greizenn; n'ankouait ket digas ur sac'h-kousket hag ul liñser-golo da lakaat war ar gwele.

Le centre de Plésidy offre un hébergement en dortoirs; pensez à apporter un sac de couchage et un drap-housse.

Tu a vo da arruoud d'ar sul d'enderw-noz (ne vo ket alejet koan) ha moned kuit d'ar sadorn da vitin (goude lein) heb muioc'h a zispign.

Il vous est possible d'arriver le dimanche soir (repas non fourni) et repartir le samedi matin (petit déjeuner fourni), sans frais supplémentaires.

PLUS DE RENSEIGNEMENTS SUR LE STAGE:

contactez Jean-Claude Le Ruyet (email: kly.leruyet arrobase orange.fr)

POUR VOUS INSCRIRE:

contactez le secrétariat d'Ar Falz/Skol Vreizh à Morlaix:

email: skol.vreizh arrobase wanadoo.fr

Tél: 02 98 62 17 20

Partager cet article
Repost0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 10:48


459
Politique samedi 26 juin 2010 Ouest france

Un collectif s’est créé à la suite de l’annonce de la suppression de l’initiation au breton dispensé auprès de 350 élèves des écoles élémentaires publiques de Douarnenez.

 

Vendredi soir, 120 sympathisants de la langue bretonne ont investi la mairie à l’heure du conseil municipal pour faire entendre leur voix. Avant que ne débute la séance, le sénateur-maire Philippe Paul a cédé son siège à une représentante du collectif, qui a lu une déclaration.

 

Philippe Paul réunira la municipalité en bureau lundi matin, pour prendre une décision face au lever de bouclier des défenseurs du breton.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 10:38

10 juin 2010 - Le Télégramme


En décidant d'en finir avec l'initiation au breton à l'école primaire, la majorité municipale a ouvert les hostilités, au-delà des frontières de la ville...


André Le Gac (Finistère à gauche) est le conseiller général délégué à la langue bretonne depuis 2005. À ce titre, c'est lui qui préside la commission qui attribue les aides aux divers dispositifs en faveur du breton.

«Il avait voté pour»


La convention qui lie le conseil général et la ville de Douarnenez pour l'initiation au breton dans les écoles et qui est dénoncée aujourd'hui (Le Télégramme de mardi), a été signée en 2007 au sein de cette commission. À l'époque, Monique Prévost était maire de la ville et PhilippePaul, conseiller général du canton.

 

«À ce titre, il avait voté pour le dispositif», se souvient aujourd'hui André Le Gac. «Il faisait partie de cette commission et, s'il y a bien un sujet qui fait généralement l'unanimité entre gauche et droite au Département, c'est la défense du breton. J'ai téléphoné ce matin (hier, NDLR) à la mairie de Douarnenez pour le rencontrer. J'ai appris qu'il ne serait là que la semaine prochaine mais j'espère bien le convaincre de revenir sur cette décision». Et l'élu de rappeler que ce dispositif fait partie d'un programme global de promotion de la langue bretonne dans le département, qu'il est validé par l'Inspection académique et qu'il concerne 8.500 écoliers. «Il permet la connaissance du breton de manière ludique», résume André Le Gac.

Penn Sardin, Douar ar Enez, Port-Rhu...

«À Douarnenez, le breton n'est pas une langue étrangère, argumente l'élu du département. Il est encore très présent! Il y a Daoulagad Breizh, les classes bilingues... Ce programme permet aux maîtres des écoles qui le souhaitent d'aider les enfants à comprendre leur environnement. Douar an Enez, Penn Sardin, Port-Rhu... Ou encore les noms des rues, les noms de famille des enfants eux-mêmes!

 

Expliquer tout ça, c'est ancrer les enfants chez eux, pour mieux partir ensuite dans le monde. Car pour parler une langue étrangère, il faut comprendre la sienne. Quant au coût, cela revient au contribuable douarneniste à 1,17 € par élève de l'heure. Je trouve que ça vaut le coup. Ce serait dommage que Douarnenez ne continue pas, qu'il n'y ait plus rien. À Kerlaz, Pouldergat, Audierne, Locronan, Plouhinec et d'autres, cela n'a pas été remis en question».

  • M.L.-Q.

Mobilisation demain samedi à Douanenez pour le maintien des cours de breton

Partager cet article
Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:15

 

4 juin 2010 à 08h05 Le Télégramme


Fanch Broudic, journaliste-chercheur vient d'être chargé d'une enquête sur l'enseignement du breton par le Rectorat d'académie en lien avec le conseil régional. Il fait le point sur les problèmes identifiés après ses premières enquêtes sur le terrain.


Quel est le constat de départ?
Pour la première fois, le nombre d'inscrits en classes bilingues (Diwan, public, privé) a dépassé les 13.000 élèves. Mais il y a une grosse perte entre le CM2 et la 6e. Seuls 20% continuent. Cela mérite réflexion.

L'offre est-elle suffisante en secondaire?

Théoriquement, l'offre existe. Elle n'est peut-être pas bien mise en place. Environ 5.000 collégiens sont concernés par le breton en option mais leur nombre est en baisse. Tout le monde trouve pourtant pertinent de la développer.

L'image du breton n'est-elle pas positive chez les jeunes?

Dans les classes bilingues, si. Mais les collégiens de l'enseignement général estiment souvent que le breton c'est le passé, que personne ne le parle.

Pointez-vous un problème de formation des enseignants?

J'ai découvert que de nombreux enseignants ont appris le breton en quelques mois. Sur leur niveau de compétence, il y a des points de vue contrastés. Je ne me prononce pas dans l'immédiat.

Manque-t-il des enseignants?

Oui, tous les postes ne sont pas pourvus aux concours de professeur des écoles. Il n'y a pas suffisamment de bretonnants qualifiés pour intervenir partout où on le demande. Pourtant, c'est l'enseignement qui offrira le plus de débouchés dans les années à venir.

Les conditions de travail des enseignants de breton sont-elles plus difficiles?

Le travail de préparation des cours peut être plus lourd, ne serait-ce que parce qu'il n'y a pas toujours tout le matériel pédagogique adéquat. Il faut donc plus d'implication de l'enseignant. D'un autre côté, il y a parfois moins d'élèves par classe.

Pourquoi ouvrez-vous un blog (*) ?

J'ai déjà rencontré beaucoup d'acteurs mais j'aimerai que le plus grand nombre puisse s'exprimer sur le sujet. Il s'agit de libérer la parole.

* http://studi.canalblog.com

  • Propos recueillis par Ronan Larvor
Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 09:17

Alrededordelfuego Castelao "Alrededor del fuego" Caltellao, Galice, voyage en Bretagne, années 1920

28 mai 2010 - Le Télégramme


Depuis un peu plus d'un an, un groupe de travail piloté par l'association Dastum oeuvre à la reconnaissance du fest-noz au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Pourquoi le fest-noz? «Parce qu'il englobe la musique, le chant, la langue... Et que c'est un véritable phénomène social, un facteur d'intégration», justifie Yffig Troadec, pour Dastum. Mais ce dossier ne sera pas le seul défendu. Dans la foulée, courant 2011, les chants à écouter et les jeux et sports traditionnels bretons seront à leur tour défendus, dans un objectif de sauvegarde de ces patrimoines.

La fête le 5 juin

Dès juillet prochain, le dossier «fest-noz» passera par les mains du ministère de la Culture, avant d'être déposé auprès de l'Unesco fin septembre, pour un examen courant 2011. En attendant, le groupe de travail convie la population à échanger autour de cette pratique le 5 juin. Ce sera à Poullaouen, là où, en 1955, les chanteurs et sonneurs ont pour la première fois joué sur scène, avec une entrée payante, donnant ainsi naissance au fest-noz moderne.

 

Toute l'après-midi, des échanges doivent permettre de définir «le fest-noz de demain», et les façons de le redynamiser, avec l'intervention de «hauts témoins» de la fête traditionnelle bretonne. La réflexion se prolongera en un gigantesque fest-noz, animé par des sonneurs et chanteurs de toute la région.

 

Note: N'oublions pas que le ministère peut rejetter ce classement comme anticonstitutionnel! On a fait voter un amendement à la constitution faisant du français la seule langue de la république. Certains comme Mélanchon l'ont voté avec enthousiasme contre les langues régionales, d'autres se sont fait "avoir"? , croyant protéger le français contre l'anglais. Il est toujours là, épée de Damoclès contre toute reconnaissance officielle. Les corses ont semble-t-il obtenu la reconnaissance de leurs polyphonies, mais ils ont l'habitude des exceptions...

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 09:06

21 mai 2010 - Le Télégramme


Ce week-end, Cavan remet au goût du jour la fête de la langue bretonne, en sommeil depuis plus de dix ans. Au programme, concerts et festoù-noz, veillées et conteurs, marché artisanal et animations diverses...


Après plus de dix ans de sommeil, la fête nationale de la langue bretonne (gouel broadel ar brezhoneg) se réveille en fanfare, ce week-end, à Cavan. Jusqu'à dimanche, ce bourg féru de culture bretonne, autour de sa maison culturelle Ti Ar Vro, résonnera de concerts et festoù-noz, avec près de 200 artistes attendus.

 

Nolwenn Korbell et Gilles Servat, qui se produiront dimanche soir, en seront les têtes d'affiche. Mais la commune résonnera aussi et surtout aux accents de la langue bretonne, dont cette fête se veut un événement militant, ouvert à tous ceux qui la pratiquent et à ceux qui veulent la découvrir.

Ce soir.

À 21h, à la salle des fêtes, veillée en breton avec conteurs, chanteurs et musiciens. Entrée libre.

Samedi.

À partir de 15h, concerts, cabaret, fest-deiz et fest-noz, avec, entre autres, Dom'Duff, Francis Jackson, les frères Guichen.

Dimanche.

À partir de 15h, concerts, avec, notamment, Nolwenn Korbell (à 20h), Gilles Servat (à 21h45), Les Ramoneurs de Menhirs et Louise Ebrel (à 0h30).

 

Cabaret, fest-deiz et fest-noz, marché artisanal et forum associatif, animations pour les enfants.  

 

Pratique Fête de la langue bretonne à Cavan (entre Guingamp et Lannion).

 

Entrée 12 € pour une journée, 20 € pour le week-end. Camping et restauration sur place.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 10:12

16 mai 2010 à 08h26 - Le Télégramme  


Après 1.200 km parcourus à travers la Bretagne, la Redadeg est arrivée à Pontivy, hier, en fin d'après-midi.

 

Plus d'un millier de coureurs ont accompagné le dernier relais. C'est une famille bretonnante demeurant Bieuzy qui a mené le bâton à son point final. Natacha et David étaient entourés de leurs quatre petits âgés de 9 ans à 2 mois, avec qui ils échangent exclusivement en breton. Avant les concerts et fest-noz, le comédien Goulc'han Kervella a dévoilé le message écrit par ses soins, soulignant l'importance de parler la langue bretonne au sein de la famille, pour en assurer la transmission.

Partager cet article
Repost0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 08:34

 

Youenn Gwernig. À la télévision... et sur le web

 

14 mai 2010 Le Télégramme


La Saint-Yves, fête des Bretons, prend cette année une nouvelle ampleur; et ce sera l'occasion de rendre hommage à l'un de nos Yves les plus connus, YouennGwernig.

 

Déjà, sa commune natale de Scaër (29) multiplie les rendez-vous pour honorer la mémoire de cet artiste touche-à-tout qui nous a quittés en 2006; ce sera encore le cas ce week-end avec notamment un concert du Trio EDF demain soir. Et France 3 Bretagne s'associe aussi à cet hommage en programmant deux documentaires de 26 minutes, réalisés par Jean-Charles Huitorel, et sous-titrés en français, qui seront diffusés dans le cadre de l'émission Red an Amzer les dimanches 16 et 23mai, à 11h30.

 

Le premier décrit le parcours de cet homme hors du commun qui vivra notamment plus de dix ans à New York, dans les années 60, où il deviendra l'ami du célèbre Jack Kerouac, apôtre de la «beat generation». Avant d'être un des acteurs les plus actifs du premier «revival» breton, dans les années 70, au côté de Stivell, Servat et autres Tri Yann. Le second documentaire laisse la parole à de nombreux chanteurs qui interprètent encore le répertoire du «grand Youenn».

En ouverture du cyber fest-noz


Précision importante: ces deux documentaires feront aussi l'ouverture du 12e cyber fest-noz, programmé le samedi 22mai, à partir de 19h. Ils seront donc visibles ce soir-là par la planète entière, et notamment par les Bretons... de NewYork, où des festivités sont également prévues dans ce cadre.

 

 

Cyber : l'hommage à Gwernig(Ouest France)
vendredi 14 mai 2010

La douzième édition du plus grand fest-noz interactif célèbre, avec France 3, le poète et l'artiste engagé.

Né à Scaër (Finistère), en 1925, Youenn Gwernig était sculpteur sur bois. Mais, dans les années 1950, le métier se perd, tué par le formica. Comme beaucoup de ses compatriotes du Centre-Bretagne, le « Grand Youenn » s'expatrie à New York où il s'embauche, un temps, auprès d'artisans italiens.

Ses douze années passées aux États-Unis (pays dont il prendra la nationalité) seront celles de multiples rencontres. Notamment avec les artistes de la Beat Generation, dont l'écrivain et poète Jack Kerouac, avec qui il se lie d'amitié. Gwernig, le folk singer, avait le projet de faire découvrir la Bretagne à Kerouac. La disparition de l'auteur de Sur la route, en 1969, empêchera ce retour aux sources bretonnes des deux hommes.


En duplex de New York


Dès la fin des années 1970, le cinéaste Jean-Charles Huitorel a enregistré Youenn Gwernig, en entretien et en concert. Il a retrouvé quelques images familiales de la période américaine du sculpteur-poète et puisé dans le fond d'archives, plus important, de l'INA.


Il en a fait deux films documentaires de 26 minutes. L'un, Gant Youenn Vraz (Avec le Grand Youenn), retrace le parcours de Gwernig, ses créations en breton, français et anglais, sa vision de la Bretagne et du monde. L'autre, En-dro da Youenn (Autour de Youenn) réunit les chanteurs et musiciens qui ont interprété Gwernig : Graeme Allwright, Gilles Servat, Nolwenn Korbell, les frères Quefféléant, Dan ar Braz, le Trio EDF, etc.


France Télévisions (Youenn Gwernig, décédé en 2006, fut aussi le directeur des programmes en langue bretonne de France3) a coproduit avec Aligal Production ces deux documentaires.


Ils seront projetés au Musikhall de Rennes et diffusés sur Internet, le samedi 22 mai, dans le cadre du douzième cyber fest-noz d'An Tourtan. Avec un duplex en direct de New York, où Youenn Gwernig reste une figure emblématique pour tous les émigrés d'origine bretonne.

 

Note:


Grâce à Denez Abernot, dans le cadre de notre "prise de conscience de la question bretonne" les rédacteurs de "Bretagne Rouge" journal de la LCR Brest Quimper, avait pu interviewer Youenn Gwernig en 1976.  Nous lui avions présenté notre réflexion en cours sur la Bretagne contenue dans un numéro de "Critique Communiste", spécial Bretagne, Alsace, Occitanie...

Partager cet article
Repost0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 08:47

12 mai 2010 à 18h51 - Le Télégramme


La course pour la langue bretonne est passée à Kemperle vers 11 h, puis Bannalec, Kemper avant de poursuivre direction Douarnenez, ce mercredi.


 

Kilomètre 480 depuis Rennes : ce mercredi, à 15 h 48, la Redadeg, à peu près précise au rendez-vous, entrait dans la ville de Quimper. C'est le relais pour la langue bretonne, parti de Rennes lundi. Les enfants des écoles, une bonne délégation du Conseil général, les pompiers, des sonneurs,  etc, ont accompagné les porteurs de relais.


Près de 150 devant la cathédrale


Précédé par les véhicules sécurité et le camion sono diffusant  la chanson entraînante de la Redadeg, le peloton suiveur s'est gonflé devant la cathédrale. Ils étaient alors près de 150 à encourager la petite Eloïse, choisie pour porter le relais. Il a été remis ensuite aux pompiers de Quimper qui avaient préparé leur show avec fumigènes, coups de trompe et grande échelle.


Le peloton s'est ensuite aménuisé pour retourner vers Pluguffan puis la campagne du pays bigouden. A minuit, le relais devrait passer à Douarnernez, pour atteindre la soupe à l'oignon à Saint-Rivoal à 6 h 30. L'arrivée est prévue samedi vers 17 h 30 à Pontivy après 1.200 km non stop à travers la Bretagne.


Site Internet : http://ar-redadeg.org

Partager cet article
Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 09:25

Alrededordelfuego Castelao 

 

Les bretonnants se mettent en jambes


11 mai 2010 - Le Télégramme


La Redadeg, course-relais pour la langue bretonne, fera étape à Douarnenez demain soir. Une étape de nuit, festive et ouverte à tous.


La deuxième Redadeg (course en breton) est partie de Rennes, hier, pour arriver à Pontivy jeudi. Une course relais de 1.200 km à pied, en six étapes, le passage de témoin représentant la transmission de la langue bretonne entre tous et plus particulièrement entre les générations. La Redadeg, initiée par les défenseurs de la langue bretonne, souhaite être un événement populaire, sportif (un peu) et festif (beaucoup). Chacun est invité à y participer, quel que soit son âge, pour porter le témoin ou pour accompagner les porteurs du témoin et sur la distance qu'il souhaite.

Pour financer l'apprentissage du breton


L'argent récolté grâce à ceux qui auront «acheté» des kilomètres servira notamment à financer, cette année, une web radio en breton, des traductions de livres pour adultes, des stages de gouren en breton ou encore une pièce de théâtre historique destinée aux adolescents (lors de la première Redadeg, 66.000 € avaient été collectés). Un grand nombre de festivités est organisé sur le passage de la course. Aux étapes, les noms de lieux reprennent d'ailleurs leur origine bretonne .

La fête rue Duguay-Trouin de 21h à 1h

Emglev Bro Douarnenez s'est chargée de l'organisation de l'étape de demain soir, qui traversera le pays de Douarnenez. Le convoi des coureurs sera pris en charge au kilomètre 544, à Confort-Meilars, vers 22h30, pour finir au kilomètre 580, à l'entrée de Châteaulin, vers 3h. Les coureurs passeront à Douarnenez entre 21h et 1h, dans un couloir «festif» qui a été arrêté à la rue Duguay-Trouin. Elle sera donc interdite à la circulation dans cette tranche horaire, afin de permettre le passage des coureurs mais, surtout, de faciliter les différentes animations prévues (gratuites).

 

Des animations musicales, avec le concours du bagad de Douarnenez, Los Incognitos, Philippe et Marie, Maelan et Katell, Bugale Pouldahud et des sonneurs. Il y aura aussi des jeux bretons, des projections de films, des stands et une buvette.

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg