Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 12:49

jj urvoasayrault port

 

29 mars 2013 à 18h56 

 

Le 11 mars dernier, la veille de la présentation en Conseil des ministres de quatre projets de loi de révision de la Constitution, le texte sur la ratification de la charte des langues régionales était retiré, suite à un avis négatif du Conseil d’État.

 

Jean-Jacques Urvoas, président de la Commission des lois, avait alors demandé au président de la République de pouvoir prendre connaissance de l’argumentaire du Conseil d’État pour engager le débat.

 

Vous avez obtenu le texte de l’avis ?


Le gouvernement m’a transmis l’avis. Il n’était pas obligé. J’interprète cela comme un acte de bonne volonté.


Que contient-il ?


Ce que j’ai lu n’est pas nouveau. Il y a un argumentaire politique et non juridique. Je ne reproche pas au Conseil d’État de défendre une vision jacobine, il a été créé pour cela. Il estime que la charte porte atteinte aux principes constitutionnels d’égalité, d’unité du peuple français, en conférant des droits spécifiques à des groupes de locuteurs sur des territoires. Le Conseil d’État estime que les articles 1 et 2 de la Constitution sont supérieurs à d’autres articles et il s’arroge le droit d’édicter cette norme supra constitutionnelle.

Nous ne sommes pas d’accord. Il n’y a pas de règles hors de portée de la révision constitutionnelle.


Que pouvez-vous faire?


Notre travail de député est maintenant de convaincre le gouvernement de déposer son projet de loi sur la ratification. Nous avons un mois pour le faire car il n’y aura pas deux révisions de la Constitution sous ce mandat.


Quel est le calendrier?


Les textes doivent être soumis à l’Assemblée nationale et au Sénat et adoptés à une majorité simple avant d’être soumis au Congrès où il faudra obtenir une majorité de 3/5e. Le Congrès doit se réunir entre fin juillet et début septembre, il faut donc que le projet de loi soit présenté en mai à l’Assemblée nationale. Si le gouvernement ne le dépose pas de texte, nous le ferons.


Vous pensez convaincre le gouvernement?


Nous allons demander un rendez-vous à Jean-Marc Ayrault. C’est lui qui décidera.
Le Ayrault des langues régionales n’est pas le même que celui de la réunification de la Bretagne. Dans sa ville de Nantes, il a pris de nombreuses initiatives pour le breton. Ensuite, nous pourrons compter sur Christiane Taubira, Garde des Sceaux, pour porter le texte.

  • Recueilli par Ronan Larvor

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/j-j-urvoas-langues-regionales-c-est-ayrault-qui-decidera-29-03-2013-2052386.php

*

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Le-depute-Jean-Jacques-Urvoas-Mon-but-c-est-que-la-charte-des-langues-regionales-soit-ratifiee-_6346-2178411_actu.Htm

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 12:41

Skol-Vreizh.jpg

*

11 mars 2013 

*

Quarante ans de recherches historiques collectives, une aventure humaine hors du commun : pour leur anniversaire, les éditions Skol Vreizh se posent en véritable école historique et livrent, en ce début d'année, « Toute l'histoire de la Bretagne ».

La première édition de ce livre remonte au milieu des années 90, l'histoire de la région étant traitée depuis ses origines jusqu'à la fin du XXe siècle. Cette nouvelle édition s'enrichit des dernières recherches, jusqu'à 2012, et d'une abondante iconographie.

 

Tout a débuté fin 1972.

 

Dans l'après 1968, une période d'éveil breton, marquée par les premiers succès du jeune musicien Alan Stivell, « nous avons constitué un groupe d'enseignants avec la volonté de créer des outils pédagogiques qui faisaient défaut pour enseigner l'histoire de Bretagne », explique Jean-Jacques Monnier, l'un des coordonnateurs de l'ouvrage et pilier, dès ses débuts, de cette maison d'édition associative. Les premières recherches sont publiées par tomes successifs, couvrant les différentes périodes historiques. Au fil des années, un vrai succès éditorial : 160.000 exemplaires au total. « Nous avons toujours travaillé avec rigueur, de manière collective et contradictoire, le travail de chacun étant revu et discuté par le groupe », composé d'enseignants et d'universitaires, souligne M. Monnier. Avec un même état d'esprit conservé pendant toutes ces années : « Bénévolat, compétences, passion de la vulgarisation, volonté d'être compréhensible et clair ».

« Une sorte d'école historique bretonne »

« Rétrospectivement, et sans l'avoir décidé, nous avons créé une sorte d'école historique bretonne, reconnue, avec un souci pédagogique permanent : se mettre à la portée des gens », constate l'historien. « À 20 ou 25, on parvient à une richesse plus grande, avec l'effet démultiplicateur du collectif ». Une telle collaboration, sur la durée, serait-elle encore possible aujourd'hui ? « Ce n'est pas certain », regrette Jean-Jacques Monnier. D'abord, « parce que s'effacer à ce point derrière le collectif, je ne suis pas sûr que l'époque le permette ». Ensuite, « tout simplement, parce que l'université oblige plus qu'avant les chercheurs à produire pour leur carrière. Les directeurs de thèse incitent à prendre des sujets plus larges, des thèmes plus généraux », constate l'historien. « Aujourd'hui, mener des recherches sur la Bretagne peut même nuire », considère Jean-Jacques Monnier, affirmant avoir observé, dans l'Éducation nationale, un « raidissement jacobin » depuis une vingtaine d'années.

 

Certes, la relève est assurée, mais « pas avec le bouillonnement de cette époque ». « Des enseignants du secondaire en fin de carrière nous rejoignent, par exemple. Ils s'inscrivent pour une thèse et sont dégagés de ces contraintes subies par les plus jeunes. Ils ont davantage de liberté de recherche », observe-t-il. « Le repli, ce ne sont pas ceux qui essaient de creuser les sillons de l'histoire régionale, ce sont ceux qui n'en veulent pas », commente l'historien.

Un catalogue riche et varié

Après des turbulences où chacun a dû mettre la main à la poche pour assurer la continuité de ce projet éditorial, Skol Vreizh - « L'école de Bretagne »-, a depuis, grâce au succès de cette « histoire » ou encore des « Bretonnismes » - plus de 200.000 exemplaires vendus -, développé un catalogue riche et varié en breton et en français. Mais l'histoire et sa transmission restent l'enjeu majeur pour Skol Vreizh : selon un récent sondage, seuls 31 % des Bretons savent que leur terre a été indépendante pendant 900 ans jusqu'à son rattachement à la France, en 1532.

Pratique « Toute l'histoire de Bretagne », éditions Skol Vreizh, 865 pages, 39 €.

  • Clarisse Lucas

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/skol-vreizh-40-ans-d-edition-et-une-ecole-historique-11-03-2013-2030792.php

Partager cet article
Repost0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 09:45

st nnonon

4 mars 2013 -

*

L'association Ingalañ, qui milite en faveur du commerce équitable, organisera à Saint-Nolff (56), le 29 juin, le festival Mamm Douar,

*

« un grand rassemblement avec le soutien et la présence de Manu Chao et d'autres groupes nationaux et internationaux », annonce-t-elle. On en saura plus sur la programmation le 8 mars mais on sait déjà que l'ancien leader de la Mano Negra se produira durant plus de trois heures. Une tête d'affiche qui devrait, à elle seule, attirer la foule à Kerboulard, sur le site de l'ex-festival de Saint-Nolff, d'autant que le prix d'entrée a été fixé à 22 €. La billetterie sera ouverte dans les points de vente habituels à partir de demain.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/saint-nolff-manu-chao-annonce-le-29-juin-04-03-2013-2023931.php

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 10:31

 

28 février 2013 à 09h28 

 

L'amendement "Le Fur-De Rugy", adopté par l'Assemblée nationale le 21 décembre 2011, a été rejeté par le Sénat. Ce texte,qui figure dans le projet de loi sur les référendums d'initiative dite "partagée" ou "populaire", visait à donner à un département la possibilité de choisir sa région d'appartenance sans que sa région d'origine puisse y apposer son veto.


Les habitants de la Loire-Atlantique auraient pu s'exprimer par référendum sur le rattachement à la Bretagne sans que les Pays-de-la-Loire ne puissent s'y opposer. Mais le Sénat fait blocage. Jean-Pierre Sueur, sénateur et ancien maire d'Orléans, est le rapporteur au Sénat : "Cet article, introduit à l’Assemblée nationale contre l’avis du rapporteur et du Gouvernement, ne présente aucun lien, même indirect, avec le projet de loi dont l’objet est l’application de l’article 11 de la Constitution [sur le référendum législatif."

Un échec pour François de Rugy (EELV) et Marc Le Fur (UMP) qui se réjouissait de l'adoption de l'amendement par l'assemblée en 2011 :  «C'est un grand pas vers le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Un pas historique vers une Bretagne historique». Seize députés avaient alors voté pour et neuf contre. Un vote positif obtenu grâce une alliance de circonstance entre parlementaires bretons et alsaciens de tous bords....

  • A.L.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/nantes/reunification-de-la-bretagne-le-senat-rejette-l-idee-d-un-referendum-28-02-2013-2021110.php

 

Commentaire: Le NPA ne semble pas avoir une position ré-unifiée sur ce problème.

Partager cet article
Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 12:55

*

Éducation mercredi 20 février 2013
*

Depuis le 4 février, la majorité des enfants de CP et de CE1 de la filière bingue breton-français scolarisés à Belle-Isle-en-Terre, occupaient le hall de la maternelle, en compagnie de leurs parents.

*

L'enjeu du mouvement : « La création d'une classe sur le site de Louargat pour la rentrée 2013, afin que la filière soit totale à l'école des Deux Ménés. »

*

Une délégataion composée d'élus et de parents a été reçue, lundi soir, à l'inspection académique. Avec le seniment d'avoir été entendue : « Ils nous donneront les moyens nécessaires à la rentrée 2013, au vu des effectifs, sur le site de Louargat. » Dès jeudi, les enfants rejoindront leur classe.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Louargat-les-enfants-de-la-classe-bilingue-reprennent-la-classe-jeudi_40771-2165864-pere-redac--22070-abd_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 11:55

une-vraie-chaine-tv-bilingue-bretagne-brest-nantes-rennes

10 février 2013 

*

Hier, un peu plus d'une centaine de manifestants se sont regroupés devant les locaux de France 3, à Rennes, pour réclamer une véritable télévision publique bretonne.

*

Lancées par le collectif Ai'ta et rejoint par plusieurs associations culturelles et partis politiques (Kevre-Breizh, 44 = Breizh, Bretagne Réunie, UDB, EELV), deux autres manifestations se déroulaient au même moment à Brest (350 personnes) et Nantes.

*

« Une télévision publique bretonne de plein exercice c'est important, notamment au niveau des temps d'antenne », a souligné Paul Molac, député du Morbihan. « C'est dans la mission de France 3 d'être une chaîne régionale et pas parisienne », a déclaré Tangi Louarn, président de Kevre Breizh, à Brest.

*

Une délégation a été reçue par les responsables de France 3 Bretagne, à Rennes.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/medias-manifestations-a-rennes-et-brest-pour-une-tele-publique-bilingue-en-bretagne-10-02-2013-2000286.php

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Rennes.-Une-centaine-de-manifestants-devant-France-3-Bretagne_40823-2162380_actu.Htm

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Brest.-une-chaine-humaine-pour-une-tele-bilingue-publique_40779-2162372------29019-aud_actu.Htm

 



Partager cet article
Repost0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 12:28
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 14:43
Mark-Ke 1
20 décembre 2012 By CGlot

*

Alors que le sémillant ministre de l’Education nationale s’active afin de marquer son passage au ministère, comme l’ensemble de ses prédécesseurs, les enseignants de la filière bilingue publique s’inquiètent de ce que son projet de loi sur la refondation de l’école publique ne comporte pas de mention sur les langues régionales.

*

Le syndicat Snui-PP a été l’un des premiers à réagir. Le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République est l’une des mesures phares du gouvernement français et de la présidence Hollande. Porté par le ministre Vincent Peillon, il a fait l’objet d’une phase de concertation importante.

*

Problème : s’il mentionne l’enseignement des langues étrangères à partir du CP, il ne contient aucune mention des langues “régionales”.

*

“Fondamentalement, cela ne change pas grand-chose”, mais justement, les enseignants de la filière publique bilingue espéraient un changement. Car jusqu’à présent, ce sont uniquement des décrets et des circulaires qui régissent l’enseignement des langues minorisées dans l’école publique.

*

“La loi offre plus de solidité”, souligne des enseignants pour qui “c’est un mauvais signal” d’autant que l’enseignement des langues régionales est régulièrement confronté à des obstacles importants.

*

http://7seizh.info/2012/12/20/loi-de-refondation-de-lecole-peillon-muet-sur-les-langues-regionales/

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 10:27

 

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 09:28

 

 

Et n'oublions pas les festoù noz de lutte!

Luttes syndicales, écologistes, de solidarité internationaliste!

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg