Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 08:48

  Mouvement de grève annoncé chez Alcatel-Lucent


Brest


Social jeudi 17 février 2011

La CFDT, CFE-CGC et la CGT appellent les 240 salariés d’Alcatel-Lucent du site de Brest à faire grève ce vendredi après-midi. Cette action s’inscrit dans le cadre d’une revendication intersyndicale au niveau national du groupe Alcatel-Lucent.


Ce mouvement de grève annoncé fait suite aux premières réunions des Négociations annuelles obligatoires (NAO) sur la politique salariale 2011. Elles se sont tenues ces derniers jours dans les trois filiales françaises d’Alu (Alf, Ale et Alu-I).


L’intersyndicale juge que « les résultats de ces premières réunions montrent une absence totale de négociation de la part de la direction avec une décision inacceptable pour les salariés : 0 % d’augmentation en France ».

 

 

Lorient
Sud-PTT appelle à la grève dans les bureaux de poste demain
Social vendredi 18 février 2011

Le syndicat Sud-PTT appelle le personnel des bureaux de poste à la grève samedi 19 février. « Cette grève touche tous les bureaux de Poste », précise Yvon Le Page, secrétaire départemental du syndicat. Sud souhaite ainsi dénoncer « des organisations basées sur la rentabilité et la valeur ajoutée au détriment d’un service public de qualité ».


Dans un communiqué, le syndicat ajoute que la Poste « passe sous silence le plan stratégique baptisé Ambition 2015 présenté lors de la séance du conseil d’administration du 10 février dernier et qui prévoit 50 000 suppressions d’emplois entre 2011 et 2015 ».


Cette grève ne touchera que les personnes chargées de l’accueil (guichet et services financiers). La distribution du courrier sera donc assurée normalement. Quant à l’accueil du public, « il ne devrait pas subir trop de perturbations », estime la direction. En conséquence, la Poste ne compte pas prendre de dispositions particulières pour cette grève.

Partager cet article
Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 08:41

Cheminots_affiche.jpg

 

Les studios passent le film "Cheminots" sur la casse du service public de la SNCF. La séance du vendredi 18 février à 20h sera suivie d'un débat avec le réalisateur.

Un train entre en gare de La Ciotat. Les images historiques des Frères Lumière révèlent une évidence : le train met la société en mouvement. Elles ouvrent un voyage dans l'univers des cheminots d'aujourd'hui. Au fil des rencontres, en découvrant leur travail quotidien, apparaît le
fonctionnement de cette entreprise de service public. Depuis sa création, le chemin de fer a fédéré des métiers différents. Une communauté s'est construite autour d'une culture du travail et de la solidarité. Aujourd'hui, l'heure est à l'ouverture à la concurrence. Le réseau et les services sont séparés, les métiers cloisonnés. Les cheminots se sentent de plus en plus isolés. Le bouleversement est profond. Le sens même du travail et son efficacité sont remis en cause.


Au-delà des cheminots, l'ensemble de la société est touchée. Tout au long du voyage, le cinéma et la mémoire éclairent le temps présent: Ken Loach, le réalisateur de The Navigators, observe que ce même mouvement a mené la privatisation du chemin de fer anglais à sa faillite, sociale et
financière; le Grand Résistant Raymond Aubrac en appelle à l'opinion publique et à son information. Ce mouvement de libéralisation remet en cause les fondements mêmes de notre modèle républicain.

Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 08:50
Social jeudi 10 février 2011

À l’appel des syndicats Sud et CGT, 160 personnes ont manifesté, ce jeudi à Brest, contre les suppressions de postes d’enseignants programmées dans l’Education nationale à la rentrée de septembre : 40 dans le premier degré et 15 dans le second, au niveau départemental. Une manifestation dans le cadre de la journée de grève des enseignants en cours ce jeudi, suivie, selon Olivier Cuzon, de Sud éducation, « à 25 % dans le primaire. » Parti de la place de Liberté vers 11 h 30, le cortège s’est dirigé vers la permanence UMP, rue Algésiras. Trouvant porte close, les manifestants ont rejoint leur point de départ avant de se disperser.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-a-Brest-160-manifestants-contre-les-suppressions-de-postes-dans-l%E2%80%99Education-nationale_40779-1688595------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 08:38

 

non-a-la-centrale1.jpg
vendredi 11 février 2011

Les opposants à la centrale affirment qu'une implantation serait à l'étude à La Martyre. Rumeur ou hypothèse fondée ?

D'une rive à l'autre de l'Elorn, le collectif Gaspare (Garantir l'avenir solidaire par l'autonomie régionale énergétique) fait des vagues. Lors d'une rencontre qui a réuni plus de 300 personnes à Landerneau mercredi soir, les opposants ont affirmé avoir appris de différentes sources (d'élus, notamment) que la centrale à gaz pourrait tout compte fait s'implanter non plus à Lanvian (sur les communes de Guipavas et de Saint-Divy), comme pressenti jusqu'alors, mais à La Martyre, à quelques kilomètres de Landerneau.
Une information que ni le maire ni le président de la communauté de communes concernées n'ont confirmée, hier. René Kéromnès est dubitatif. Échaudé, le porte-parole de Gaspare se rappelle Plogoff : « Dès que les riverains commencent à s'organiser, on balade le projet. Évoquer un autre possible site d'implantation vise à calmer la mobilisation du côté de Guipavas-Saint-Divy... »

Alors, La Martyre : scénario sérieux ou tentative de diversion ? Difficile à dire mais ce qui est sûr, c'est que la commune est à un carrefour énergétique stratégique. Traversée par des lignes à très haute tension, La Martyre n'est pas non plus très loin des conduits de gaz naturel qui relient Saint-Nazaire à Brest... Et puis La Martyre a le mérite d'être « épargnée » par la loi Littoral. Ce qui n'est pas le cas de Guipavas, note François Collec, vice-président de la communauté de communes du pays de Landerneau-Daoulas. À Goulien et à Plouvien, c'est d'ailleurs cette même loi Littoral qui fait respectivement de l'ombre à la centrale solaire ou aux éoliennes...


Après l'association « Saint-Divy dit non à la centrale », à Saint-Thonan, La Forest-Landerneau et à Guipavas, les opposants s'organisent. Selon les prévisions du pacte électrique breton, la part du nucléaire et des énergies fossiles dans la production électrique va baisser d'ici 2020. Voilà pourquoi le collectif juge « aberrant » le projet de centrale à gaz d'une puissance de 450 MW. 


Les candidats aux élections cantonales devraient bientôt recevoir un courrier à ce sujet. Et le lancement en ligne d'une pétition est imminent.


 

Claire ROBIN

 

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Energie-la-centrale-au-gaz-a-La-Martyre-_40734-1689376------29232-aud_actu.Htm

 

À Landerneau, plus de 300 personnes réunies contre la centrale au gaz
Énergies jeudi 10 février 2011

La réunion d’information sur le projet de centrale au gaz a fait salle comble, mercredi soir au Family, à Landerneau. Le collectif Gaspare (Garantir l’avenir solidaire par l’autonomie régionale énergétique) a compté plus de 300 personnes. Ses membres militent contre l’installation d’une centrale dans le Finistère, dont l’installation est pressentie sur les communes de Guipavas et de Saint-Divy.


Une pétition sera bientôt en ligne et, hier soir, le collectif a annoncé qu’il soumettrait un questionnaire aux candidats finistériens aux élections cantonales. Rappelons que le mois dernier, une précédente réunion avait déjà mobilisé près de 450 personnes à Saint-Divy.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-a-Landerneau-plus-de-300-personnes-reunies-contre-la-centrale-au-gaz_41432-1688404------29019-aud_actu.Htm


Partager cet article
Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 06:09
1156949251

Au moins deux cents personnes étaient réunies en fin de journée ce mercredi, place de la Liberté, pour protester contre la fermeture du centre de planification de Kerigonan, à Brest.

Le conseil général vient de fermer Kerigonan, un des deux centres brestois de planification et d’éducation familiale (information et consultations sur la contraception, la sexualité, l’avortement, etc.). Il justifie cette fermeture par l’absence de postulant au remplacement du médecin parti à la retraite.

Une réunion avec le conseil général est prévue vendredi. Le collectif de femmes brestoises donne rendez-vous devant le Quartz à 13 h 30. Une assemblée générale est en outre fixée au lundi 14 février à 19 h, salle des syndicats.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Brest-200-personnes-reunies-contre-la-fermeture-du-centre-de-planification-de-Kerigonan_40779-1687819------29019-aud_actu.Htm

Partager cet article
Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 09:42
samedi 05 février 2011
 

Ballotés depuis des semaines, voire des mois, de dates butoirs en ultimatums, les salariés espéraient, vendredi, des réponses concrètes de la direction locale. Nouvelle désillusion.

Reportage

Competence n'ayant plus les moyens de payer ses fournisseurs, l'usine de Brest est quasiment à l'arrêt. Sur le tableau du local syndical, des mots qui font frémir : « cessation de paiement », « dépôt de bilan », « procédure collective »...


Mais toujours une lueur d'espoir. Comme cette devise, un peu jaunie, inscrite en haut de la porte du local : « Luttons pour le pouvoir, l'espoir fera le reste ». L'espoir, la cégétiste Nicole Camblan s'y accroche : « Jabil ne nous a pas fermé la porte. On n'est pas en cessation de paiement, ni en dépôt de bilan. On est toujours en procédure de conciliation. » Elle veut y croire pour « sauvegarder les emplois ». À la cantine, des salariés sont beaucoup moins optimistes. « On est cuit », lâche un cariste. « On a l'impression que l'on va végéter comme ça longtemps, renchérit un autre. On vit au jour le jour, que de bouts de chandelle. »


Les employés pensaient, vendredi, en savoir davantage sur leur avenir. Espoir déçu. Une fois de plus ! « On s'attendait à quelque chose de plus tranché », reconnaissent-ils, sans formalisme, désormais rompus au jeu du « botter en touche » de l'actionnaire. Le comité d'entreprise, initié hier par le directeur de l'unité brestoise, rendait compte de la rencontre du conciliateur judiciaire avec Mercatech et Jabil. Il n'a pas donné grand-chose.


« Quatre heures pour ça ! »


Jeudi, cinq responsables de Jabil (dont deux avocats) et deux avocats de Mercatech ont en effet répondu à la convocation du conciliateur. « Quatre heures pour ça ! », ironise Serge Roudaut de Force Ouvrière. « C'est clair, net et précis, Mercatech ne veut pas rendre les 12 millions de dollars à Competence France, rapporte Stéphane Seïté de la CGT. Il estime que cet argent n'était pas prévu pour le fonds de roulement mais pour les investissements. »


Dans l'usine de Kergaradec, un temps fleuron de la filière électronique, depuis des années la situation est figée. Les salariés vivent au rythme de plans sociaux sous-traités par les anciens propriétaires : Alcatel, Jabil... Presque une culture d'entreprise ! Une pancarte venant de temps à autre signaler le changement. Depuis juillet, ce sont les dix lettres de « Competence » qui ont été apposées en vert, couleur de l'espoir, sur le fronton de l'accueil et de la grille d'entrée. Competence est née de la vente de Jabil à Mercatech, un fonds d'investissement américain.


« Actionnaire défaillant »


Réunis autour de la table du comité d'entreprise, les représentants des salariés sont las, las que Mercatech et Jabil n'aient pas réussi à s'entendre pour « trouver une solution pour Competence France » au bord du gouffre. Le conciliateur estime « l'actionnaire défaillant ». Jeudi, à Rennes, il lui a même demandé de quitter la table des discussions. La CGT parle de « désengagement » de Mercatech, FO « d'abandon ».


Jabil est resté à table. Pour combien de temps ? « On ne sait pas, répond Serge Roudaut. Jabil n'a ni refusé ni accepté de fournir une aide à Competence-France. » Jabil réserverait « une réponse et d'éventuelles propositions « assez rapidement» ». Bref, l'avenir des 214 salariés est suspendu au bon vouloir du géant américain. FO demande au conciliateur judiciaire et au président du tribunal de commerce « de statuer au plus vite sur l'avenir de l'entreprise ».


 

Sophie MARÉCHAL.
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 17:51
feminist1

Santé vendredi 28 janvier 2011(ouestfrance)


« Le centre de planification et d’éducation familiale de Kerigonan est fermé depuis le 3 janvier », alertent Nathalie Chaline, adjointe au maire de Brest, Julie Le Goïc, adjointe au maire en charge de la santé et Marif Loussouarn, féministe, militante écologiste et ancienne élue à la santé. Toutes trois font partie du groupe Europe Ecologie Brest. « On a appris cette fermeture par hasard », déplorent-elles. « Pierre Maille, le président du Département, nous a confirmé cette décision de fermeture qui a été prise jeudi par le conseil général. »


Un centre de planification familiale est un lieu d’écoute, d’information et de consultations dans le domaine de la sexualité et de l’éducation familiale qui est ouvert à tous. Confidentiel et gratuit pour les mineurs, les personnes majeures, les personnes sans couverture sociale.

 


Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 08:33


palest-01.jpg
 

 

 

15h Remise des prix du concours de dessin «Dessine moi la Paix «
15h30 Conversation débat autour de la Palestine animé par l’Association France Palestine Solidarité
16h30 Projection du film «  La Terre parle arabe «
17h30 Echanges autour du Pot de l’Amitié


Cordialement

ASSOCIATION FRANCE-PALESTINE SOLIDARITE
1 Rue de L'Harteloire
292OO BREST
Permanence : 1er samedi du mois 11h/12h30
www.france-palestine.org

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 09:07

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 08:47

Projection "Les 28 de Morlaix" au PL Guérin à Brest - 20h30 le 21/01

Canal ti Zef organise une projection du documentaire "Les 28 de Morlaix" le 21 janvier à 20h30 au PL Guérin.

 

54206076.jpg L’histoire des 28 de Morlaix est celle de 28 salariés de France Télécom à Morlaix (29) qui durant deux ans ont lutté pour éviter un "transfert d’activité" vers Brest. Ce déplacement signifiait pour eux des chamboulements inacceptables dans leurs vies. Collectivement, les 28 de Morlaix se sont battus contre une direction dont les méthodes de management ont sinistre réputation.

 

Ensemble, ils ont discuté, manifesté, tracté, organisé des journées de grèves, des concerts, du théâtre et des confrontations avec la direction. Et en plus ils ont filmé tout cela...

 

A base d’entretiens avec les protagonistes et des images qu’ils ont saisies sur le vif, ce film retrace la lutte victorieuse d’un groupe comme il pourrait en exister d’autres : les 28 de Morlaix.

 

Source : http://brestlarouge.hautetfort.com/

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg