Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 08:56
brutalites policieres1

Le procureur de la république du tribunal de Lorient a requis, ce jeudi après-midi, en audience correctionnelle, deux mois de prison avec sursis, et une amende de 200 € à l’encontre d’un jeune docker prévenu d’avoir jeté une pierre sur les forces de police lors de la manifestation sur les retraites du 19 octobre.

 

Elle s’était traduite par un face à face violent sur le pont de Carnel, entre manifestants et policiers. Le jeune homme a plaidé non coupable.

 

Il a affirmé ne pas se reconnaître sur clichés pris lors des affrontements. Le délibéré sera rendu le 12 mai. Pendant l’audience, une centaine de manifestants, à l'appel de la CGT, se sont rassemblés devant le tribunal pour soutenir le jeune docker.

 

À noter que deux autres de ses collègues seront entendus le 28 avril, par les policiers, pour des faits similaires commis le même jour. La CGT appelle à se rassembler de nouveau ce jour-là devant le commissariat de Lorient.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 13:53

1302610501

Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 10:01
Brizemur qui c est-048c1
Social lundi 11 avril 2011

Suppressions ou gels de classes, suppressions de postes d’enseignants, suppressions progressives des classes de 4e et 3edans l’enseignement agricole public… C’est pour dénoncer cette situation qu’une journée de grève et d’action régionale est organisée demain mardi dans l’ensemble des lycées agricoles publics bretons. Dans ce cadre, une action régionale aura lieu au départ de l’établissement de Kernilien, à Plouisy, près de Guingamp. Les délégations des autres lycées bretons et les manifestants locaux se rendront à pied jusqu’à la sous-préfecture de Guingamp pour distribuer des cartons rouges à l’Etat.

 

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Plouisy-22-.-Manifestation-regionale-demain-pour-defendre-les-lycees-agricoles-publics_40798-1760615_actu.Htm

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 10:55
Social lundi 11 avril 2011

Étonnant face à face ce soir, vers 22 h 30, à l’entrée de la plateforme Système U de Plaintel. Devant le piquet de grève tenu par une quarantaine de salariés, plus d’une centaine d’associés (les gérants des magasins) venus des 130 sites de Bretagne. « Après le blocage de la plateforme de Nantes, nous sommes venus nous assurer qu’ici, les marchandises entrent et sortent normalement », explique Yves Petitpas, associé à Combourg.

« Nous sommes surpris de leur présence, dit Rémy Aubert, délégué syndical CGT. À aucun moment il n’a été prévu de bloquer le site. Nous ralentissons simplement les camions. » Les salariés sont en grève depuis jeudi. Ils protestent contre les propositions salariales faites par la direction dans le cadre des négociations annuelles obligatoires.

Partager cet article
Repost0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 11:08

Il y a un an et demi, au cours de la lutte des travailleurs de Chaffoteaux contre les licenciements, les représentants de la Communauté d'agglomération de Saint-Brieuc avaient dénoncé haut et fort la décision scandaleuse du groupe Ariston de fermer l'usine de Ploufragan et de licencier 207 salariés.

À l'époque, ils n'avaient pas de mots assez durs pour qualifier le mépris des actionnaires et leur soif de profits. Ils avaient même évoqué la possibilité de les traîner devant les tribunaux.

Tout cela semble bien loin aujourd'hui.

Lors de la séance du 31 mars 2011, la majorité de la Communauté d'agglomération a provisionné 1,8 million d'euros pour racheter le site de Ploufragan. « Nous sommes en discussion avec le groupe Ariston », a déclaré son président socialiste Michel Lesage.

Le temps des patrons voyous semble bel et bien oublié, puisque la Communauté d'agglomération est prête à faire des affaires avec eux. De l'argent public pour les patrons licencieurs, c'est le mépris pour les licenciés et en particulier pour celles et ceux qui n'ont toujours pas retrouvé de travail.

Correspondant LO

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 13:00


L’ouverture à la concurrence dans le secteur du courrier, effective depuis le 1er janvier continue de faire des dégâts.

 

Sous couvert de modernisation, les centres de tri sont réorganisés. Ainsi, en Bretagne, dans le cadre du programme CQC (Cap qualité courrier), les centres de tri de Vannes et de Saint-Brieuc seront progressivement fermés et intégrés début 2012 dans la future plateforme industrielle courrier (PIC) de Rennes qui remplacera l’actuel centre de tri. Cette « modernisation », qui vise surtout à satisfaire les entreprises sous contrat avec la poste au détriment des particuliers, cache une réalité bien connue, chez France Télécom notamment : pressions sur les salariés, modifications d’horaires et reclassements ou suppressions de postes.

 

Les postiers des centres de tri de Rennes, Vannes et Saint-Brieuc seront évalués de façon arbitraire et devront émettre trois vœux pour leur prochaine affectation, sans connaître les horaires qui les attendent et sans savoir s’ils seront affectés au tri, au guichet ou à la distribution. Sachant que les bureaux de poste ferment un à un, que les guichets sont remplacés par des automates et, qu’il y a 500 personnes à reclasser, il y a de quoi être inquiet surtout qu’après trois refus des propositions faites, c’est la porte pour le salarié !
 Et si par chance, certains continuent de faire le même métier, il leur faudra changer d’horaires et travailler par exemple trois dimanches sur quatre ou jusqu’à 22h30 le samedi. Après une semaine de grève, la direction du centre de tri de Rennes-Airlande a invité les représentants du personnel à revenir à la table des négociations. Les postiers réclament toujours comme préalable aux discussions l’annulation des évaluations et l’assurance d’un reclassement à la PIC pour toutes celles et ceux qui le désirent, y compris en surnombre.

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:12

laposte

La mobilisation du 22 mars contre les conditions de la mise en place de plates-formes industrielles de courrier (PIC) en Bretagne, avec la suppression de 300 emplois sur Rennes, Vannes et Saint-Brieuc, avait été un succès. Elle a eu une suite immédiate. Au Centre de tri de Rennes et au Centre de tri d'entraide, la grève s'est poursuivie pendant cinq jours, avec occupation des voies d'accès et piquet à toutes les embauches. L'ensemble des équipes ont été touchées, même si c'est dans celles de nuit que le nombre de grévistes a été le plus important.

Pendant ces cinq jours, la livraison du courrier à trier a été totalement perturbée et les chauffeurs amenant le courrier ne se sont pas fait prier pour collaborer à la grève. Malgré la gêne occasionnée, ils étaient en majorité solidaires et contents de pouvoir aider d'autres travailleurs en lutte. Beaucoup disaient qu'il faudrait qu'on s'y mette tous ensemble.

L'ambiance était fraternelle autour des piquets et des braseros, et le débat était permanent sur les meilleurs moyens de résister aux mauvais coups que nous prépare la direction. Dans chaque équipe, les grévistes ont voté le texte d'une adresse à la direction, demandant une réponse écrite aux revendications principales, à savoir le refus de critères de sélection et la garantie de récupérer son emploi dans la future plate-forme industrielle. Ces revendications avaient déjà été popularisées lors de la mobilisation du 22 mars.

Les agents du Centre de tri de Saint-Brieuc ont aussi débrayé à plusieurs reprises en nuit afin d'exiger un nombre de reclassements suffisants à la plateforme de préparation du courrier de Saint-Brieuc.

Très vite, la direction de Haute-Bretagne s'est rendu compte que c'était sérieux. Elle a contacté les syndicats, et en particulier la CGT, pour essayer de discuter de la meilleure façon de s'y prendre pour arrêter la grève. Après ces efforts sans résultat, elle a convoqué séparément les quatre syndicats pour discuter de la situation. Elle en a sorti un compte rendu dans lequel elle considère que tous ceux qui le souhaitent « devraient » pouvoir être repris sur la PIC de Rennes.

Les collègues réunis en assemblée générale ont estimé, dans leur grande majorité, qu'il ne s'agit que d'hypothèses destinées à calmer les postiers et qu'il manque toujours un engagement précis. Alors, même si le travail a repris, forts d'avoir réagis, ils tiennent à avoir la direction à l'œil en se disant qu'il faudra sans doute remettre cela tôt ou tard.

Correspondant LO

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2226&id=34

Partager cet article
Repost0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 09:51

 

laposte

Économie jeudi 24 mars 2011

Le centre de tri de Rennes Airlande est perturbé depuis mercredi soir. Dans la nuit de mercredi à jeudi, à l’appel de l’intersyndicale (CGT, Sud, FO et CFDT), les salariés ont bloqué le centre. Ce matin, celui-ci semble fonctionner au ralenti. Mais le principal centre de tri de la Poste en Bretagne devrait à nouveau être bloqué en soirée. Les grévistes dénoncent les conditions dans lesquelles la future plate-forme industrielle de tri (Pic) doit ouvrir. Cette plate-forme remplacera l’actuel centre et triera le courrier des départements d’Ille-et-Vilaine, du Morbihan et des Côtes d’Armor.

 

Les grévistes réclament que tous les agents du centre de tri de Rennes Airlande qui souhaitent être mutés à la Pic, puissent avoir satisfaction. Ainsi que « l’abandon des critères de sélection. Nous sommes 390 actuellement à Airlande. Il y aura 350 places dans la future Pic. Sans compter les agents qui pourraient venir de Saint-Brieuc ou de Vannes puisque là-bas aussi, les actuels centres de tri vont voir leurs effectifs diminuer. Alors forcément, il y a un problème », dénonce-t-on à Sud et à la CGT.

 

La direction, elle, assure que « tous les agents qui voudront rester travailler dans l’agglomération rennaise, pourront le faire. Mais pas forcément dans le même métier ». Les négociations sont actuellement bloquées.

 

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-La-Poste-le-centre-de-tri-de-Rennes-Airlande-perturbe_40771-1738620-pere-bre_filDMA.Htm

Partager cet article
Repost0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 09:44

 

Brizemur qui c est-048c1 Piou eo?

Éducation vendredi 25 mars 2011

Un poste pourrait être supprimé à la rentrée prochaine à l’école bilingue maternelle et primaire de Kérity. L’école compte six classes, trois monolingues et trois bilingues franco-bretonnes. C’est l’une des classes monolingues qui serait menacée de fermeture. Il ne resterait alors que deux instituteurs pour les élèves monolingues, de la petite section au CM2. Inquiets, des parents d’élèves ont lancé une pétition. C’est l’inspection académique des Côtes-d’Armor qui doit trancher la semaine prochaine. Mais rien n’est joué tant que les effectifs exacts de la rentrée prochaine ne sont pas connus.

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 07:45

Le mouvement du personnel à l'hôpital de Bégard fait suite à la précédente manifestation de juin 2010. Les revendications portent sur « les salaires qui n’ont pas évolué depuis plusieurs années et les conditions de travail qui deviennent pénibles », selon les responsables syndicaux CGT et CFDT. La direction a bien entendu ces revendications et s’en fera l’écho lors de la réunion nationale de la FEHAP (Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne), la semaine prochaine, avec laquelle les syndicats tentent de conduire des négociations.

Partager cet article
Repost0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg