Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 13:25

oiseau mazoute

Contre les pollueurs en costard

3EME RDV MANIF JUSQU'A L'EPAVE

DIMANCHE 15H

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 13:22

 

p7150010.jpg


Face aux ravages de la mondialisation et de la construction européenne capitalistes, il n’y a rien d’étonnant à ce que les réponses nationalistes et chauvines reprennent du poil de la bête.

Il y a chez les défenseurs du souverainisme – d’extrême droite, des marges de la droite et parfois aussi de la gauche – une bonne part de démagogie.

 

L’exemple du parti grec fascisant Laos, qui a intégré un gouvernement sous contrôle direct de Merkozy et de la troïka (Union européenne, BCE, FMI), et dont l’objectif central est de sauver l’euro en intensifiant la guerre menée contre les classes populaires, montre les limites de telles proclamations. Mais surtout, les réponses souverainistes n’apportent aucune solution à la crise et, appliquées dans le cadre du système capitaliste, ne pourraient que l’aggraver.


La plus banale de ces propositions, communément défendue par des secteurs patronaux, consisterait à augmenter les droits de douane aux frontières de l’UE et/ou de la France, notamment face aux produits de pays considérés comme pratiquant un « dumping » social et/ou écologique.

 

C’est la voie qui avait été choisie pendant la grande crise des années 1930. Elle a débouché sur une guerre des tarifs douaniers, préparant et annonçant… la guerre tout court. Les travailleurEs n’ont nul intérêt à un tel combat qui les verrait enrôlés, dans chaque pays, derrière leur propre bourgeoisie nationale. La solution se situe à un autre niveau : elle passe par des mesures mettant en cause les profits, le pouvoir et la propriété des grands groupes capitalistes et financiers (à commencer, ici, par ceux d’origine française) qui sont les principaux acteurs de cette mondialisation antisociale et anti-écologique.


Nous ne sommes pas non plus favorables aux demandes de « relocalisation » des productions, qui provoqueraient des vagues de licenciements dans les pays concernés. Autre chose est l’interdiction des délocalisations : il s’agit d’une application du mot d’ordre général d’interdiction des licenciements, face à des opérations de transfert de la production dont le motif unique est d’augmenter les profits.

 

Autre chose encore est la réorganisation générale de la production dans des sociétés enfin débarrassées des lois capitalistes : les critères sociaux, écologiques et aussi internationalistes, de coopération entre les peuples entraîneront un mouvement naturel – et pacifique – de relocalisation des activités économiques.


La même chose peut être dite de la sortie de l’euro et de la remise en place de monnaies nationales. Sous des régimes capitalistes, une telle mesure déboucherait sur une suite de « dévaluations compétitives », autre expression de la guerre économique, dont les classes populaires sont toujours les premières victimes.

 

En revanche, il est évident que tout pays qui s’engagerait dans une rupture anticapitaliste avec les politiques de Merkozy et de la troïka se trouverait obligé de rompre avec la BCE et l’euro – sauf cas très improbable d’un processus simultané dans tous les États centraux de l’UE.


À quoi s’ajoute le fait que l’UE et la zone euro sont des entités différenciées et hiérarchisées, permettant aux États impérialistes les plus forts (en premier lieu l’Allemagne, puis la France) de renforcer leur domination sur les États les plus faibles. Cela explique pourquoi l’ensemble des anticapitalistes grecs défendent aujourd’hui la sortie de l’euro, dans le cadre d’un programme d’urgence, de défense anticapitaliste des travailleurEs et de la population.


Jean-Philippe Divès

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 12:57

bretagne ete hiver

Pourquoi le vieux navire battant pavillon maltais a-t-il pu quitter le port de Lorient alors que tous les autres bateaux restaient à quai?

 

Alors que les opérations de pompage des réservoirs de fioul du cargo maltais TK Bremen, échoué vendredi matin sur une plage morbihannaise après la tempête Joachim, ont repris ce samedi, la polémique continue, elle, d'enfler. Pourquoi le bateau de 109 mètres pu prendre la mer juste avant la tempête? Pourquoi a-t-il quitté le port de Lorient à un moment où les autres restaient à quai?

 

Le TK a finalement échoué sur la plage classée de Kerminihy, à l'embouchure de la ria d'Etel, entre Quiberon et Lorient. Et le parquet de Brest a ouvert une enquête.


L'association Robin des Bois, dénonce le laxisme des autorités portuaires. "En s'appuyant sur l'article R304-11 du Code des ports maritimes, la capitainerie du port de Lorient -Morbihan- aurait pu procéder à l'ajournement de départ du TK Bremen", assure l'ONG environnementale. Le navire vieux de 30 ans avait atteint l'âge de la démolition, et "présentait", selon Robin des bois "dans son récent cursus" des "déficiences nombreuses".

 

La vraquier aurait "été récemment détenu dans un port russe et son armateur turc, propriétaire de deux navires anciens", et "ne fournissait pas d'emblée toutes les garanties de fiabilité". Pourquoi le port de Lorient n'a pas recouru au Code des ports maritimes, s'interroge l'association? "Par imprévoyance ou réticence à ne pas dégrader auprès des armateurs une image bien établie de port libéral où les réglementations sont observées à minima", fustige Robin des Bois.


Une position qui rejoint celle Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional. "Une fois de plus, la Bretagne paye l'insouciance et l'irresponsabilité, a-t-il dénoncé hier dans le Télégramme de Brest. On a eu un cumul d'expériences qui devrait permettre une prise de conscience plus grande des décideurs de la chose maritime. Je me réjouis qu'une enquête judiciaire ait été ouverte tout de suite.

 

Il est clair qu'il y a des responsabilités à établir très rapidement. Il y avait un avis de gros temps quand le bateau a quitté le port." Jean-Yves Le Drian ne dit par ailleurs pas autre chose que Robin des Bois: "La commission d'enquête de l'Erika, dont j'étais le rapporteur, avait préconisé une mesure donnant aux autorités portuaires la possibilité d'interdire aux bateaux de sortir. La mesure figurait dans la première mouture des directives européennes qu'on a appelées "Paquet Erika". Mais voilà, déplore-t-il, "la prescription avait finalement été transformée en simple préconisation".


Contrairement à l'Erika, le TK Bremen, un vraquier et non un pétrolier, n'avait que du fioul destiné au fonctionnement du bateau. Soit 190 tonnes de fioul et 40 tonnes de gasoil. "Selon les chiffres qui viennent de nous être communiqués: il y avait en réalité au total 180 m3 de carburant dans les réservoirs au moment de l'échouage", a déclaré samedi soir à l'AFP Guy Hercend, maire-adjoint d'Etel. "Les pompages de vendredi, comme en fait celui de samedi, pour des raisons techniques, n'ont pas permis d'en sortir une quantité significative et les experts ont indiqué qu'il n'y avait plus que 120 m3 à vider. Cela signifie que 60 m3 sont allés dans la mer".

 

http://www.liberation.fr/societe/01012378287-la-polemique-enfle-sur-l-echouement-du-tk-bremen

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 12:35

 

logo.png

 

 

 

le Dimanche 18 Décembre 2011 à 07:13

De nombreux bretons se sont déplacés hier pour voir le cargo échoué. Des manifestants étaient également présent, comme ceux de l'association écologiste Robin des Bois. Ils estiment que le cargo n'aurait pas dû être autorisé par la capitainerie à quitter le port de Lorient.

 

http://www.franceinfo.fr/societe-cargo/cargo-echoue-la-plage-elle-est-jaune-normalement-la-elle-est-noire-475829-2011-12-18

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 10:08
 

 

 

Environnement dimanche 18 décembre 2011

Face à face tendu, samedi, sur la plage d'Erdeven, entre des manifestants et la gendarmerie. Au pied du paquebot échoué, près de 400 personnes sont venues crier leur exaspération.


« Joyeux Noël. Les arma-tueurs. »


Ils sont une centaine à se masser devant la maire d'Etel (Morbihan), ce samedi après-midi. Des élus du pays d'Auray, des associations, mais aussi des gens du pays, venus crier leur colère, après l'échouement du cargo TK-Bremen. Objectif : se rendre au pied de navire pour y inscrire, à la peinture, un message, « symbolique », sur la coque : « Joyeux Noël. Les arma-tueurs. »

 

L'appel à la mobilisation, lancé via facebook, est une réussite pour François Prévost, « surfeur et militant », à la manoeuvre : « C'est la preuve qu'ici, les gens sont révoltés, mais pas résignés. »

 

« Trente ans qu'on dit « plus jamais ça »

 

Ici, tout le monde a en tête le naufrage de l'Erika. Il y a 12 ans, Fabrice et Stéphane s'étaient déjà mobilisés. Aujourd'hui, ils viennent redire leur « exaspération. » Un peu plus loin, Claude est « écoeuré » : « Trente ans qu'on dit « plus jamais ça », et trente ans que ces bateaux viennent s'échouer ici. Stop ! »

 

À 15 h 30, les 100 à 200 manifestants se mettent en route. La plage n'est qu'à quelques pas. En chemin, le maire d'Etel, Jo Nigen, a les traits tirés. La voix fatiguée. Il est sur la brèche depuis deux heures du matin, jeudi. L'homme est désabusé : « On n'a pas retenu les leçons de l'histoire. Il y a de l'inquiétude pour nous, élus de la ria d'Etel. »

Face à face tendu

 

À 16 h, la manifestation arrive sur la plage de Kerminihy, à Erdeven. Sur le site, ils sont entre 300 et 400. « À Noël, on voulait de la neige, pas du mazout », s'époumonent les manifestants. Déjà, une trentaine de gendarmes leur font face. Pas question de laisser passer quiconque pour aller peindre la coque du cargo.

 

« Aucune autorisation ne vous a été donnée », tranche le commandant Laurent Le Coq, chef de la compagnie de gendarmerie de Lorient. « Faux », s'énervent les manifestants. Le face à face est tendu. Les négociations s'éternisent. En vain.

 

À 17 h, une poignée de rouspéteurs tentent une percée. Ils sont repoussés fermement par les forces de gendarmerie. Un homme est interpellé. Il est temps de rebrousser chemin. Déception côté manifestants. Mais pas de résignation. Aujourd'hui, ils sont bien décidés à « retenter un coup. » Un nouveau rassemblement est prévu cet après-midi à 15 h à Etel.

 

Alexis BISSON.

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Cargo-echoue.-La-colere-monte-a-Erdeven-%5BVideos%5D_39382-2023821_actu.Htmlink

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 09:55

 787-ecole-en-danger,bWF4LTQyMHgw

 

L’info vient de nous parvenir : la dotation académique pour l’année scolaire 2012/2013 sera de moins 179 postes dans le 1er degré pour l’académie de Rennes.


Le recteur d’académie, à partir de cette dotation va maintenant faire la répartition par départements. Le département d’Ille et Vilaine aura sans doute une dotation positive, ce seront donc plus de 180 postes qui seront à retirer des 3 autres départements. Le département le plus sérieusement touché sera le Finistère qui selon les chiffres du ministère a une plus petite progression démographique et qui devra donc rendre le plus de postes.


ON CRAINT LE PIRE 


Le CTSD (ex CTPD) qui traitera de la carte scolaire, ouvertures et surtout fermetures de postes est prévu le 23 janvier. Il sera suivi dans l’après midi du CDEN où l’IA présentera sa carte scolaire aux parents et aux élus.

Il faudra donc se mobiliser bien avant cette date pour essayer de contrer ce saccage de l’école.

 

http://29.snuipp.fr/spip.php?article918

 

Repost 0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 12:27

 


 

Repost 0
NPA QUIMPER - dans NPA
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 12:26

 

 

Repost 0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 12:10

 

 

Repost 0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 11:28

 

 

 

oiseau mazouteContre les pollueurs en costard

2ème rendez-vous,

manif jusqu'à l'épave

Samedi 15 h

 

Repost 0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg