Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 14:20

http://a395.idata.over-blog.com/222x300/2/92/93/74/dede/L-abeillaud-7.jpg

Plougastel Daoulas: Dédé L'Abeillaud informe:

*

J’ai décidé de créer un groupe de réflexions (si si c’est pas un canudard), pour les prochaines élections municipales. L’attitude à adopter sera désintéressée, indépendante et  joyeuse ! 
3 axes forts : l’environnement, le social et la culture (le sport est déjà bien pourvu mais ne sera pas oublié) au service de l’économie locale, sociale et solidaire. 

Un maître mot : la sobriété.
*
Je vous épargne ici le développement du projet mais d'ores et déjà je m'appliquerai à présenter dans cette pré-campagne un projet alternatif en allant à la rencontre des Plougastellen. Je me déplacerai en solex, muni d'un seul mégaphone et d'un quizzz à distribuer pour mieux faire connaissance avec David DERRIEN et prouver une bonne fois pour toute que l'acte politique est bien au service de l'intérêt général et non pas que celui-ci serve l'intérêt partisan.

 

Pourquoi ce comité de soutien, élargi au-delà des frontières de Plougastel-Daoulas ?
*
Je voulais tout simplement adresser à une partie de mes ami(e)s écologistes sur la commune, qui me considère comme un hurluberlu, que l'engagement que je mène et la forme que je prenais pour le faire, interpelaient et intéressaient des personnes qui auront à leurs yeux certainement plus de considérations car leur investissement les rend plus crédible. Et seconde explication, ça va faire du bien à mon égo, qui en a besoin.
Petite explication sur le pourquoi de "Cap à gauche". Cap est le nom de l'actuel maire de la commune. Placé à droite, notre maire ne manque pas d'humour et appréciera ce pseudo appel du pied, en tout cas je l'espère ! Pour le reste ça va de soi.

je vous invite à signer cette pétition et à la faire circuler. Merci à vous. Je suis déjà ravi de compter déjà parmi les signataires, Alain DAVID (président de ce comité) et Corinne MAIER (écrivain, auteure notamment du best-seller "bonjour paresse").
*

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 13:55

126225241772.jpg

*

Daniel Schneidermann | Fondateur d'@rrêt sur images
*

Rien. Pas un mot. Pas une image

Plusieurs heures durant, les manifestants pour le mariage gay auront défilé à Paris dans l’ignorance générale des deux chaînes d’info continue diffusées sur la TNT, BFM-TV et i>Télé. Les chaînes étaient ailleurs, aux Sables d’Olonne (Vendée), où le navigateur François Gabart allait arriver, il arrivait, il n’avait jamais été si près, voilà, il est là, on le voit, on le touche, voyez comme il est beau, comme il est jeune, comme il est blond, comme il sourit, quel exploit, et 29 ans seulement, ah il sourit encore, et sa femme est là aussi, qu’elle est belle Henriette, et leur bébé de 9 mois, quelle fête mes amis, et tous ces braves gens qui l’acclament, quelle joie, quel bonheur innocent, pur, sans taches celui-là. Oh pardon. On ne l’a pas dit.

En janvier, c’était télé Barjot

Ils ne l’ont pas dit, mais leur silence le pensait si fort. Leur silence le criait. C’est le problème avec le silence. Il crie des choses que l’on entend très fort, même s’il ne dit rien. Comme quoi il vaut toujours mieux parler. Evidemment, ils démentiront. Ils plaideront l’exploit historique, les 78 jours, le record battu. Ils expliqueront qu’il faut choisir. Et pourtant, le 13 janvier, pour les autres, vous aviez tenu l’antenne toute l’après-midi ? On l’avait vue virevolter, la Barjot, devant vos caméras. Vous aviez fait télé Barjot. Alors ? Alors, puisque vos cars-régie se trouvaient sur le parcours, puisque vos invités étaient réservés (et ont été décommandés au dernier moment), pourquoi n’avoir pas partagé votre antenne ?

Le droit au direct

A quelque chose, malheur est bon : les marcheurs de dimanche, ceux qui les soutiennent, ceux qui, en province, espéraient vivre la manif en direct, auront touché du doigt le malheur de n’être pas représentés par le système de représentation qui semble prendre le pas sur tous les autres : le direct. Le direct interminable, le direct creux, le direct en boucle. Comme tout le monde, ils revendiquaient le droit au direct. Raté. Ils se seront vengés sur Twitter, qui résonnait d’imprécations et de blagues contre les chaînes continues.


Leur non-représentation, ils avaient pu l’oublier, ces derniers temps. Ils avaient commencé à rattraper le temps perdu. On avait commencé à les voir, à les entendre, et plutôt généreusement. Et vlan. En une après-midi, retour à la case mitard. Tu n’existes pas, tu n’as jamais existé, je ne te vois pas, je ne t’ai jamais vu. Cette humiliation-là, que subissent à longueur d’année toutes les minorités, cette négation, ils l’auront touchée du doigt, en direct.

Ecraser ce qu’on ne veut pas voir

Parmi eux, parmi ceux qui marchaient dimanche pour le mariage pour tous et apprenaient peut-être, par la rumeur de la manif, qu’ils n’existaient pas aux yeux de BFM et i>Télé, il en est peut-être quelques centaines, quelques milliers, qui croyaient encore que l’image télévisée reflète le réel, qui se disaient que ce n’est pas si grave que nous le répétons ici, et qui auront touché du doigt comment les « pravdas » audiovisuelles privées écrasent ce qu’elles ne veulent pas voir, l’écrasent sous les hurlements de triomphe, sous le bavardage scintillant, sous les célébrations factices, sous les boucles creuses. Ces hurlements, ce bavardage, ces célébrations, cette télé-confetti, se seront marqués en eux au fer rouge, et la trace en restera toujours.

 

http://www.rue89.com/2013/01/28/gabart-la-marche-pour-le-mariage-gay-et-les-pravdas-du-direct-239056

*

 

L’homophobie pour tous

 

- Mariage pour tous : quand i-Télé fait la réclame graphique de la #manifpourtous (L’observatoire des médias, 14/01) – « Le 15 octobre dernier, la chaîne revoyait son habillage. Un habillage qui comme toutes les grandes chaînes d’info aujourd’hui présentent un « ticker » dans le bas de l’image, pour faire défiler dépêches, annonces de programmes, exclus de la chaîne etc. À gauche, le logo de la chaine, à droite l’heure, et entre les deux les dépêches avec une majeure partie du temps une catégorisation apparaissant en blanc sur fond rouge. Quelle ne fut pas ma surprise de voir, hier, i>Télé utiliser le logo officiel des opposants au « Mariage pour tous », ce « logo » représentant un père une mère et leurs enfants. »

*

http://www.acrimed.org/article3985.html

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 13:33

voixdesonmaitre

*

par Frédéric Lemaire, le 28 janvier 2013

*

Le 11 janvier, les organisations patronales et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC) ont conclu un accord sur la prochaine réforme du marché du travail, au terme d’une négociation commencée en octobre dernier.

*

L’enjeu était important, puisque le gouvernement avait annoncé qu’un éventuel accord entre « partenaires sociaux » serait transcrit dans la loi.
*

Dans la presse, la signature de l’accord a été quasi-unanimement acclamée. Pour les habituels prescripteurs d’opinion l’accord serait « gagnant-gagnant », « audacieux », ou encore « une bouffée d’air au dialogue social »… Pourtant le texte est loin de faire l’unanimité, notamment parmi les syndicats [1].
*

Compte tenu de l’importance et de la technicité du texte, un véritable travail d’information aurait été bienvenu, explicitant les subtilités de l’accord et les positions en présence. Mais, c’est hélas coutumier, l’information a cédé le pas au copié-collé des « éléments de langage » du gouvernement ; et aux commentaires, opinions, parti pris des éditocrates, qui, en toute suffisance, s’autoproclament juges de la « démocratie sociale »…

*

Lire la suite

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 12:56

une-PS-nucleaire-web

En déplacement en Bourgogne à l’usine Vallourec, Arnaud Montebourg et Delphine Batho s’apprêtent à annoncer la création d’un fonds de plus de 150 millions d’euros pour les PME du nucléaire.

 

Encore une fois, les deux ministres se posent en VRP du nucléaire, apportant un soutien à une énergie du passé au mépris des enjeux énergétiques actuels.


Un soutien à une énergie dépassée


Ce soutien d’Arnaud Montebourg et Delphine Batho se situe dans le droit fil de leurs nombreuses déclarations d’amour à l’atome exprimées ces derniers mois. Aveuglé sans doute par la forte présence d’entreprises nucléaire dans son fief électoral bourguignon, le ministre n’a d’yeux que pour une énergie en déclin dans le monde, qu’il cherche à porter à bout de bras au prix d’un favoritisme scandaleux.

 

Quant à Delphine Batho, sa priorité en tant que ministre de l’environnement devrait être de voler au secours de la filière des renouvelables, qui a perdu plus de 15 000 emplois ces dernières années du fait d’un manque de soutien gouvernemental, et d’aider la France à rattraper son retard en ce domaine. Mais assurément pas d’apporter son appui à une filière industrielle dangereuse et polluante !


Une bien curieuse façon de réduire la part du nucléaire


Selon Arnaud Montebourg, ce fonds permettrait de créer près de 110 000 emplois, soit presque autant que le nombre d’emplois direct dans le nucléaire actuellement. Ce soutien à la filière montre bien le peu de cas que le gouvernement accorde à l’objectif affiché de réduire la part du nucléaire à 50% d’ici 2025. Il s’agit là d’aider les entreprises du nucléaire à se perpétuer et à grossir, alors que la priorité d’une "transition énergétique" sérieuse serait de préparer l’incontournable reconversion des travailleurs du nucléaire.


Une nouvelle décision déconnectée du débat sur l’énergie


Encore une fois, des décisions lourdes de conséquences, qui aboutissent à structurer sur le long terme les orientations industrielles, sont adoptées alors même qu’un débat sur l’avenir énergétique de notre pays est en cours. Ceci montre bien le caractère d’alibi de cette procédure, qui n’empêche pas le gouvernement de prendre les décisions qu’il souhaite en matière de politique énergétique.


Un soutien qui ne règlera pas les problèmes de sûreté


C’est un fait : la sûreté nucléaire, aujourd’hui, ne fait que se dégrader. Les travailleurs du nucléaire font état des conséquences désastreuses d’une politique de rentabilité à tout prix. Mais on peut douter que la création de ce fonds change quoi que ce soit aux risques de cette industrie intrinsèquement dangereuse, surtout s’il ne s’agit que de soutenir des PME "prometteuses" sans remettre en question le système de la sous-traitance en cascade et les dégâts qu’elle engendre.


Contacts presse :

Laura Hameaux - 06 85 23 05 11 Marc Saint Aroman - 05 61 35 11 06

Chargée de communication :

Charlotte Mijeon - 06 64 66 0123

*

http://groupes.sortirdunucleaire.org/montebourg-batho-vrp-nucleaire

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 12:31

*

On a occupé des places, des banques, des logements, des auditoriums universitaires, des hôpitaux et même des supermarchés.

 

On a désobéi aux lois et aux pratiques injustes. Nous avons revendiqué dans la rue, dans les institutions, dans les banques, pour plus de démocratie… Une marée indignée a remis en question et en difficulté l’actuel système économique, financier et politique. Mais il est nécessaire de porter cette indignation plus loin. Et l’une des questions à résoudre, parmi de nombreuses autres, c’est d’occuper quelque chose d’aussi élémentaire que le système agricole et alimentaire.


Nous devons tous manger. Nous alimenter est fondamental pour survivre mais, bien qu’il semble que ce soit le contraire, nous n’avons pas le droit de décider de ce que nous consommons.

 

Aujourd’hui, une poignée de multinationales de l’industrie agro-alimentaire décide de ce qui est produit, comment, où et à quel prix on achète ce que nous mangeons. Des entreprises qui placent leurs propres intérêts au dessus des besoins alimentaires des personnes et qui font business avec une chose aussi indispensable que la nourriture.


C’est pour cela que, dans un monde où l’ont produit plus d’aliments qu’à aucune période de l’histoire, 870 millions de personnes souffrent de la faim. Si vous n’avez pas d’argent pour payer le prix, chaque jour plus cher, des aliments ni n’avez accès aux ressources naturelles comme la terre, l’eau, les semences, alors vous ne mangez pas.

 

Ainsi, selon la FAO, 75% de la diversité agricole aurait disparue au cours de ces cent dernières années.

 

On produit en fonction des intérêts du marché, en optant pour des variétés résistantes au transport de longue distance et qui ont un aspect optimal, en laissant de côté d’autres critères non marchands. L’appauvrissement de la paysannerie est une autre des conséquences du système agro-industriel actuel. On met le paquet en faveur d’un modèle agraire qui piétine les savoirs paysans, qui subventionne l’agro-industrie et où l’agriculture familiale et à petite échelle n’a aucune place.

*

Lire la suite

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 12:15

Formation lundi 28 janvier 2013
*

Les quatre centres bretons de formation des apprentis du bâtiment sont touchés par un appel à la grève demain mardi.

*

Régionalisation Dans le Finistère, c’est l’ex-Afobat, à Quimper, qui est concerné. La régionalisation de la formation est en cause. Les syndicats réclament « de vraies négociations ».

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Appel-a-la-greve-mardi-au-centre-de-formation-du-batiment_40820-2158277------29232-aud_actu.Htm

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 11:59

Social vendredi 25 janvier 2013
*

Sobrement inititulé « Solidouanités, fin d’un chapitre », un communiqué de Monique Prévost a annoncé, hier, l’arrêt des Solidouarnités.

*

« Après Asteel, Quenet Marée, l’ADMR, Pôle Emploi, Lagassé, la Coop maritime, l’Antigone Z… Après les actions d’éducation populaire sur l’emploi et la jeunesse, après la création d’une Cigales pour favoriser l’économie solidaire, le collectif les Solidouarnités souhaite laisser ses membres plus disponibles pour d’autres investissements, mais reste vigilant et saura encore mobiliser si l’actualité sociale l’exige… »


Pour clore ce chapitre, une soirée conviviale est organisée, à laquelle « tous les acteurs qui ont participé d’une manière ou d’une autre à la réussite de ces événements, sont invités ». La soirée débutera par la projection du documentaire de Gilles Balbastre, Fortunes et infortunes des familles du Nord, et se poursuivra par le verre de l’amitié

  des Solidouarnités, avec du saumon fumé. « On peut, au choix, participer aux deux séquences, ou à une seule ! » 

*

Mercredi 30 janvier, à 18 h 30, MJC de Douarnenez. À 20 h, verre de l’amitié et saumon fumé.

*

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Douarnenez.-Arret-des-Solidouarnites-le-collectif-reste-vigilant_40792-2157354_actu.Htm

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 11:45

*

Économie mardi 29 janvier 2013
*

Des débrayages étaient en cours ce mardi matin à l’usine Renault de Douai (Nord), à l’appel des syndicats Force Ouvrière, CGT et Sud.

*

Pour protester contre l’accord de compétitivité négocié par la direction de Renault, les syndicats FO, CGT et Sud ont appelé au débrayage ce mardi matin à l’usine de Douai.


500 employés en grève

*

« Il n’y a plus de production qui sort », affirme le secrétaire du CE (FO, majoritaire sur le site) Jean-Marie Ravry, qui estimait à environ 500 le nombre d’employés ayant cessé le travail dans la matinée, dans plusieurs bâtiments du site où travaillent 1 500 personnes à cette heure de la journée. FO avait appelé à un débrayage d’une heure.


Des membres du syndicat Sud, qui avait appelé séparément au débrayage, brûlaient des pneus devant l’entrée du site, dégageant une épaisse fumée noire. Des délégués FO ont pris la parole dans la matinée devant les grévistes rassemblés à l’intérieur du site, inaccessible à la presse.


Une réaction face à la menace de fermeture de l’usine

*

« À Douai, on n’était pas inquiets au début, puisqu’on a le (projet de plateforme industrielle) 15/40 qui nous permettait de travailler jusqu’en 2020. Aujourd’hui, la direction annonce la fermeture de deux sites et nous dit que personne n’est exclu », a expliqué M. Ravry.


« Ils veulent mettre en concurrence tous les sites, c’est malsain », a-t-il ajouté, dénonçant un « chantage » de la direction de Renault sur des « fermetures de sites et des licenciements secs ». FO dénonce notamment les « détachements obligatoires, remise en cause de l’accord 35 heures […] gel des salaires » prévus dans l’accord.

*

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Renault.-Debrayages-en-cours-a-l-usine-de-Douai_6346-2158417-fils-tous_filDMA.Htm

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 11:13

Économie mardi 29 janvier 2013
*

Depuis vendredi, une interview du Huffington Post fait le bad buzz. Un économiste de la banque américaine Goldman Sachs y est interrogé sur la crise financière, la zone euro et la situation en France. Sa « solution miracle » pour redresser l’économie française ? Abaisser tous les salaires d’un tiers.

 

*

L’information est relatée dans une interview du Huffington Post de vendredi dernier. Interrogé sur une éventuelle solution pour sortir la France de la crise financière, Huw Pill, économiste en chef de Goldman Sachs en Europe, répond qu’il faudrait baisser la « moyenne salariale d’environ un tiers », précisant toute de même que ce serait « politiquement impossible à imposer ».


16,2 millions de dollars

*

De quoi faire grincer des dents. Si cette proposition est appliquée, le salaire minimum équivaudrait à un peu moins de 1 000 € par mois alors que l’on parle de centaines de millions de dollars de bonus chez les actionnaires de Goldman Sachs en 2012. Le PDG Lloyd Blankfein, lui, a vu sa propre rémunération augmenter de près de 15 % en 2011, atteignant la somme de 16,2 millions de dollars sur l’année.


Le deuxième volet de la politique miracle à appliquer, d’après l’économiste consiste à « déplacer l’emprise de l’Etat vers le secteur privé. » Car le problème « chronique » de la France serait « incarné par un secteur public bien trop important » ayant pour conséquence une faible exportation. Donc « un manque de compétitivité et des déséquilibres dans ses comptes ».

*

Mais l’économiste se veut également rassurant, au niveau européen : grâce à ses plans d’économie, l’Union devrait voir « une porte de sortie » de la crise d’ici 2015.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Salaires.-Goldman-Sachs-propose-une-baisse-generale-de-30-en-France_55257-2158413_actu.Htm

*

Commnentaire: Il serait un peu temps d'admettre que le seul progrès possible, en système capitaliste en crise, c'est l'esclavage...

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 11:07

douarn

*

29 janvier 2013 

*

L'Antigone Z, un cargo frigo panaméen, est immobilisé au quai du port de pêche de Douarnenez (29) depuis dix mois.

 *

Les démarches administratives sont longues et complexes pour que la puissance publique déplace un cargo qui a encore un propriétaire, même si celui-ci est défaillant, étranger qui plus est. En décembre, la justice a donné son feu vert.

Interdit de quitter le port avec ses eaux usées

Ces derniers jours, le navire a bien été conditionné en vue de son remorquage. Mais les eaux usées du bateau n'ont pas été évacuées, alors que dix hommes d'équipage ont vécu à bord pendant un mois, en grève à Douarnenez. Idem pour les eaux de cales de ce bateau de 78m, chargées d'hydrocarbures.

 

Réparations, assurance, remorquage, déballastage...

*

Cette succession d'opérations réalisées sur fonds publics, dont le montant total s'élèvera à plusieurs dizaines de milliers d'euros, en plus de la gêne que constitue la présence de ce navire «ventouse» pour l'activité portuaire, vient conforter le combat que mène l'association brestoise Mor Glaz.

*
Jean-Paul Hellequin, son président, doit être reçu demain au Sénat, pour plaider pour une refonte de la loi sur le constat d'abandon des navires. «Il faut donner aux autorités les moyens juridiques d'aller plus vite et d'être plus sévères envers ces mauvais acteurs du transport maritime international».

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/armateur-defaillant-la-facture-s-alourdit-pour-l-antigone-z-29-01-2013-1986961.php

Repost 0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg