Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 10:45

29 janvier 2013 à 06h43 

*

Un mouvement de grève est annoncé, pour mardi, au sein du groupe français Hutchinson, qui comprend notamment l'usine du Joint Français à Saint-Brieuc (500 salariés).

*

"Entre réduction continuelle des effectifs, politique salariale désastreuse et sous investissement, les sujets de colère sont nombreux", indique la CGT Hutchinson France, à l'orgine de cet appel à la grève. "Les négociations salariales qui viennent de se dérouler (décembre 2012) prouvent une nouvelle fois que le dialogue social est bafoué au nom de la rentabilité maximum et dicté par les actionnaires. La réduction des coûts est érigée en dogme, cela devient la principale mission des directions d'établissements", dénonce la CGT, regrettant "à peine 1 % en moyenne d'augmentation générale des salaires pour 2013, quand ils ne sont pas purement et simplement bloqués".


Demain, c'est tous les salariés d'Hutchinson France qui sont appelés à la grève. Sur le site briochin du Joint Français,  chaque équipe (matin, jour et nuit)  devrait observer deux débrayages, d'une heure à chaque fois, dans le cadre de ce mouvement. Le Joint Français, à Saint-Brieuc, produit principalement des joints pour le secteur de l'automobile (PSA, Audi...).

  • Rédaction de Saint-Brieuc

http://saint-brieuc.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/saint-brieuc/ville/saint-brieuc-appel-a-la-greve-au-joint-francais-demain-28-01-2013-1986725.php

*

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Saint-Brieuc.-Debrayage-au-Joint-Francais_40771-2158423-pere-bre_filDMA.Htm

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 10:13

arton1060-92c99.jpg

*

Le ministre de l’Éducation Vincent Peillon a présenté son projet de loi le 23 janvier.

 

Il poursuit la même ligne politique que la droite, comme tout le gouvernement, et les moyens déployés pour l’enseignement sont clairement insuffisants.

Une école au service des entreprises

Les élèves devront choisir un parcours de manière individuelle et l’orientation se fera en adéquation avec « les besoins prévisionnels des entreprises », avec des cartes de formations différentes selon les régions. Dans les collèges et lycées, des représentants d’entreprises pourront même siéger au conseil d’administration pour « aider » à proposer des projets. Elles auraient donc une influence directe sur les programmes ! Le bac ne serait donc plus national, mais différent d’un endroit à l’autre.


Le projet de loi prévoit aussi de renforcer la décentralisation pour la maintenance et la construction des écoles, collèges et lycées.

 

Ce sont les départements et régions qui les prennent déjà en charge, ce qui veut dire que tous les établissements n’ont pas les mêmes chances d’être bien entretenus, selon qu’ils sont dans une région plus riche ou plus pauvre. Les responsables régionaux pourraient même louer les locaux des lycées et collèges à des entreprises, afin de se faire de l’argent ! L’État se désengage petit à petit car ça lui coûte moins chère d’attribuer le financement au niveau local : les dépenses seront minimum.

« Une éducation morale et laïque »

L’éducation civique serait remplacée par une éducation « morale et laïque », c’est-à-dire qu’on va nous apprendre le respect des règles comme si on nous cassait pas assez la tête avec ça ! On nous apprendra certainement à dénoncer le « terrorisme islamiste » et à ne pas critiquer les politiques de l’État français. Nous sommes donc loin d’un projet de loi qui aurait pour objectif de créer une école émancipatrice comme le prétend Peillon.

Et encore moins de profs…

La création des 60 000 postes promis par Hollande et un mythe. Les créations sont en réalité des remplacements de profs partant à la retraite. Le budget net de l’Éducation nationale baisse par rapport à l’année 2012. Alors que la majorité des lycées ont déjà des classes de 35 à 40 élèves, nous allons découvrir d’ici la fin du mois le nombre de postes attribués à chaque lycée.


Le 31 janvier, une grève et des manifestations sont organisées pour montrer au gouvernement que nous refusons d’être la génération sacrifiée au service du patronat !

Tous dans la rue le 31 janvier !

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 13:36

allis


*

de : Front Syndical de Classe lundi 28 janvier 2013 - 10h49

*

Les agents de la fonction Publique sont en grève le 31 janvier à l’appel des organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires.

*

Les principaux mots d’ordre portent sur la défense de la Fonction Publique et des services publics, de l’emploi public, des statuts et des salaires. Le même jour, les cheminots se rassembleront à Paris à l’appel de la CGT contre la privatisation et la casse de leurs statuts.


Ces mots d’ordre rassemblent d’importants cortèges depuis bien des années et 8 mois après les élections présidentielles et législatives, force est de constater que le changement de gouvernants n’a pas coïncidé avec un changement de politique.


Le premier acte du nouveau président ayant été de valider le pacte budgétaire européen rédigé par Merkel et Sarkozy rédigé sous la dictée du grand patronat franco-allemand, il n’est de fait pas étonnant de se retrouver face aux mêmes politiques antisociales formatées au niveau continental et frappées du sceau de l’intérêt des grands groupes capitalistes.


Dans la foulée, le gouvernement a promis à la Fonction Publique une troisième étape de la "décentralisation-dénationalisation, la poursuite des suppressions massives d’emplois (hors Education Nationale) et la mise en cause des statuts, le maintien de la "rigueur salariale" et des méthodes du "nouveau management public" importées du privé...


Dans ce contexte, il est positif de voir que la CGT, la FSU et Solidaires ont pris leur responsabilité et appelé à la mobilisation sans attendre le feu vert des organisations d’accompagnement de la casse sociale que sont la CFDT ou l’UNSA.


Ce mouvement doit être renforcé à partir de la base par l’affirmation des revendications réelles des travailleurs et en repoussant toutes les illusions sur le possible accommodement entre les intérêts populaires et la politique unique menée, au nom de la "dette ou de l’Euro, pour le profit maximum des grands groupes capitalistes.


Dans le même temps, les travailleurs du Public ont tout à gagner à développer les convergences avec ceux du Privé victimes eux-aussi des politiques euro-patronales (casse de l’emploi industriel et chômage de masse, baisse de salaires, attaques contre les conventions collectives...) et de la complicité de directions qui n’ont plus de syndicales que le nom et qui ont osé signer avec le Medef l’accord de trahison sur le "marché du travail" (CFDT, CFE-CGC, CFTC ). C’est la même chose avec l’ensemble des travailleurs retraités dont les pensions réelles diminuent année après année.


Alors que le 29 janvier se rassembleront les salariés de Goodyear, Sanofi, Ford, Pilpa, 3 suisses, Samsonite, Valéo, ZF, Fralib, Bigard, Faurécia,... à l’initiative de leurs bases syndicales CGT, seule l’action et à la résistance à la guerre déclarée contre le monde du travail, l’activation des principes gagnants qui ont fait leurs preuves permettront d’imposer le changement : le rapport de force, la résistance pied à pied, l’union sur des bases de classes.


La grève du 31 janvier dans la Fonction Publique à l’appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires doit constituer un premier élément de la résistance et de la mobilisation générale public-privé à construire.

*

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article133019

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 12:56

Solidarité avec la lutte du Joint 1972

*

Social lundi 28 janvier 2013
*

La CGT du groupe Hutchinson France appelle à la grève l’ensemble des salariés du groupe demain mardi.

*

Dans un communiqué, le syndicat détaille ses motivations : « réduction continuelle des effectifs, politique salariale désastreuse, et sous investissement, les sujets de colère sont nombreux. » « Les négociations salariales qui viennent de se dérouler (décembre 2012) prouvent une nouvelle fois que le dialogue social est bafoué au nom de la rentabilité maximum et dicté par les actionnaires. […] À peine 1 % en moyenne d’augmentation générale des salaires pour 2013, quand ils ne sont pas purement et simplement bloqués. »

*

L'entreprise emploie aujourd'hui près de 500 personnes à Saint-Brieuc. Elle produit principalement des joints pour l'automobile.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Saint-Brieuc.-Salaires-la-CGT-annonce-un-debrayage-au-Joint-Francais_40771-2158044-pere-redac--22113-abd_filDMA.Htm

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 12:46

1923732 alcatel11

*

28 janvier 2013 à 12h05 

*

Agrandir le texte

Ce lundi matin, le responsable opérationnel France d'Alcatel-Lucent, Pascal Homsy, a été intercepté à l'aéroport de Lannion par les syndicats, comme prévu.

*

On lui a notamment reproché "l'incohérence de [ses] discours" et les "erreurs de stratégie successives" du groupe qui ont mené au plan social. Pour rappel, 1.353 emplois du pôle Alcatel France sont menacés, dont 1.174 sur le sol français et 934 pour la filière Alcatel-Lucent. A Lannion, 140 postes sur 861 sont concernés. A 14 h, Pascal Homsy se rendra sur le site d'Alcatel-Lucent pour rencontrer les salariés.

*

http://www.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/ville/alcatel-lucent-le-patron-france-accueilli-fraichement-par-les-syndicats-28-01-2013-1986687.php

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 12:14

28 janvier 2013 

*

Le courant minoritaire du PCF a claqué la porte du congrès départemental, samedi, à Châteauneuf- du-Faou. Éric Le Bour est réélu mais va devoir recoller les morceaux.

*

Le malaise observé ces dernières semaines, à travers des contributions très sévères pour l'équipe dirigeante en place, s'est exprimé de manière encore plus directe ce week-end, à Châteauneuf-du-Faou. Dès l'entame de ce congrès départemental, samedi matin, les contestataires qui reprochaient à Éric Le Bour et à d'autres cadres de la fédération d'être inféodés au Parti socialiste, l'ont redit haut et fort avant de claquer la porte et d'emmener avec eux une quarantaine de délégués (sur 108).

 

À vrai dire, cet épilogue en forme de psychodrame était sans doute prévisible après l'échec des négociations entamées ces derniers jours. À la proposition de la direction d'intégrer quelques représentants des troupes dissidentes, les opposants avaient opposé une fin de non-recevoir, en réclamant ni plus ni moins que la tête de liste. Inacceptable pour Éric Le Bour, qui avait déjà fait ses comptes et savait disposer d'une confortable majorité.

 

Et ce qui devait arriver, arriva... À l'heure du vote hier midi, l'élu rospordinois a naturellement retrouvé son fauteuil de secrétaire départemental par 67 voix... sur 68 votants (un blanc). «D'un côté, je suis satisfait du travail mené durant ces deux jours sur le fond, où l'on a, notamment, décidé d'aller plus loin dans le rassemblement transversal de toutes les forces de la gauche: Front de gauche, écologistes, socialistes, radicaux. De l'autre, je déplore ce départ, alors que le congrès devait permettre de mettre en débat nos divergences».

«Notre porte doit rester ouverte»

Dans son intervention de clôture, Éric Le Bour, qui entame son troisième mandat à la tête du PCF 29, a tendu à nouveau la main aux rebelles. «Notre conseil départemental a été renouvelé à 50% et pour la première fois, compte autant d'hommes que de femmes. J'espère qu'il pourra encore s'enrichir de ceux qui sont partis. J'appelle à ne rien ajouter de la division, notre porte doit rester ouverte. Après ce qui s'est passé, le nouveau conseil va solliciter une rencontre dans les plus brefs délais». Un grand meeting est également prévu en mars. Reste à savoir si d'ici là, les loups auront regagné la bergerie.

  • Jean-Luc Padellec

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/pcf-29-eric-le-bour-reelu-dans-la-division-28-01-2013-1985640.php

*

Sans esprit de polémique... Après le congrès départemental du PCF 29

Dans un article du Télégramme de ce jour, que nous reproduisons par ailleurs, est fait état du congrès départemental du Parti communiste, et de l'élection sans surprise d'Éric Le Bour au poste de secrétaire départemental...

Pour être honnête cet article et son auteur aurait du se renseigner sur la situation exacte . En effet que s'est-il passé? Les statuts du Parti Communiste stipulent que pour être adhérent il faut être à jour de ses cotisations( c'est d'ailleurs le critère reconnu pour pouvoir voter lors des consultations internes) or en dehors des divergences d'orientation qui existent, ce point particulier a servi à gonfler le nombre des délégués favorables à la direction sortante c'est en particulier le cas de la section de Brest, qui annonce +de 250 « adhérents » et un nombre de cotisants de 135, soit 26 délégués au lieu de 15, cet artifice répété peut faire apparaître une majorité qui ne reflète en rien la réalité, du Parti dans le département.

Concernant la candidature d'Éric Le Bour, sa section a refusé de lui accorder le statut de délégué au congrès (Il est membre de droit en tant que secrétaire sortant, à titre consultatif), mais ce qui a conduit à cette situation c'est avant tout, son manque d'indépendance politique: En effet suite aux élections régionales, il a été engagé au sein du cabinet du Président du CR Jean Yves Le Drian, et de ce fait ne peut être candidat à élection, c'est d'ailleurs ce qui s'est passé lors des dernières cantonales, dans le canton de Rosporden...Où le candidat était Marcel Tilly.

La liste des irrégularités est longue, et ne pouvait être cautionnée par une grande partie des délégués qui ont quitté le congrès et qui représentent les sections les plus actives du département, en particulier, le Pays Bigouden, Fouesnant Briec, Rosporden, Morlaix, Etc.. Près de 45 délégués ont quitté le congrès, ils représentent près de la moitié des adhérents à jour de leur cotisation dans le département, c'est sur cette force que peut se reconstruire une structure de fonctionnement du Parti Communiste dans le Finistère.

Nous aurons à revenir sur l'évolution de cette situation, mais comment qualifier l'attitude du représentant de la direction nationale, en l'occurrence P. Le Hyaric, Et qui présent à l'ouverture du congrès n'a rien dit qui aurait pu apporter une solution à la situation existante.

Le travail de reconstruction commencé par les militants favorables à une orientation claire et honnête, va se poursuivre et nul doute que le Parti Communiste en sortira grandi et renforcé de cette épreuve, dont il n'avait pas besoin.

R.D

http://pcbigouden.over-blog.com/article-sans-esprit-de-polemique-apres-le-congres-departemental-du-pcf-29-114820542.html

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 12:07

cgt-fsu-solidaires

*

28 janvier 2013 

*

L'intersyndicale CGT-FSU-Solidaires du Morbihan appelle l'ensemble des personnels des fonctions publiques d'État, territoriales et de santé à manifester jeudi. Il s'agit d'un mot d'ordre à l'échelle nationale, dans le cadre des discussions sur l'agenda social.

 

Les syndicats entendent protester contre le blocage du point d'indice depuis trois ans, la journée de carence en cas de congé maladie toujours pas rémunérée et les conditions de travail extrêmement dégradées dans tous les secteurs de la fonction publique.

 

L'intersyndicale exige un moratoire immédiat sur les suppressions d'emplois et des créations partout où cela est nécessaire. A

 

Lorient, le départ de la manifestation est prévu, à 10h30, devant la sous-préfecture. Le cortège se rendra ensuite symboliquement devant l'hôpital du Scorff, qui n'a pas encore ouvert ses portes. «On veut mettre en lumière que, dans le nouvel hôpital, la charge de travail dans les services de soins augmentera, en moyenne, de25%», explique Marc Clanec de Sud Santé. «De huit patients pour une infirmière, on passera à treize». A

 

Vannes, la manifestation partira à 14h, devant la préfecture et à

 

Le Palais, à 11h, devant l'embarcadère.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/fonction-publique-journee-de-mobilisation-jeudi-28-01-2013-1985649.php

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:58

homoph

28 janvier 2013 à 11h12 

 

La Manif Pour Tous, qui rassemble les opposants au projet de loi « mariage et adoption pour tous », appelle à manifester samedi 2 février de 15 h à 17 h, place Général-de-Gaulle, face à la préfecture.

 

De l'autre côté, l'association LGBT Armor appelle également à un rassemblement, samedi, à 15 h, également devant la préfecture, « pour dire oui à l?égalité des droits ».

*

http://saint-brieuc.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/saint-brieuc/ville/saint-brieuc-mariage-pour-tous-pros-et-antis-appellent-a-manifester-samedi-28-01-2013-1986689.php

 


 


Repost 0
NPA QUIMPER - dans LGBT
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:35

23 janvier 2013 par Aude Sales


En réponse à une tribune sur l’éducation publiée le 22 janvier 2013 dans Le Monde (Lire ICI)

 

Madame, Monsieur qui n’a pas eu le courage de s’identifier.

Je suis scandalisée quant à la méconnaissance et au mépris que vous portez au métier d’enseignant. Vos propos montrent tout d’abord une erreur de jugement et une confusion entre L’Ecole, l’institution pilotée par L’Education Nationale, et l’école, le lieu de vie dans lequel enseignants et élèves évoluent avec les moyens du bord. Vos arguments ne sont que très peu fondés.


Vous stipulez tout d’abord que M. Peillon a « engagé une longue concertation avec tous les acteurs concernés. » Qu’entendez-vous par tous les acteurs ? Vous n’avez surement pas eu vent du fait que les enseignants ont été les grands oubliés de cette concertation. Seuls les syndicats se sont préoccupés de nos difficultés, de nos craintes et de nos désirs. Jusqu’à ce jour nous n’avons jamais été sollicités par les parlementaires et l’invitation à donner notre avis a été totalement absente.


Je trouve, Madame, Monsieur, que vous faites beaucoup de raccourcis et que vous suivez de trop près l’opinion publique ambiante. Vos préjugés sur un type de population ou de catégorie professionnelle est une pratique que je qualifierais de dangereuse. Amis fainéants, cupides et ayant de soif de privilèges, le métier d’enseignant est pour vous !!


Aude SALES, fainéante à Toulouse.

 

Lire la suite

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:27

16 05 12 MANUEL-VALLS-RAMBO-SB

13 janvier 2013

 

Il n’y a pas qu’à l’Assemblée qu’on vote des budgets serrés.

 

Dans les municipalités aussi, ce qui n’est pas du goût de tout le monde. A Toulouse, Jean-Christophe Sellin, conseiller municipal, s’est abstenu sur la partie recettes lors du vote du budget 2013 au conseil de décembre. Il dénonce alors une politique où « l’état républicain organise sa propre paupérisation en ne prenant pas les recettes là où elles sont. » Résultat, le 9 janvier, le maire, Pierre Cohen, a décidé de retirer à l’élu sa délégation. Par cet acte, qui doit être pris par arrêté, il lui enlève à la fois sa confiance et ses responsabilités dans la ville, en l’occurrence, la musique.  

 

« J’ai été surpris par la brutalité de la décision et la méthode employée » explique Jean-Christophe Sellin. On me l’a annoncé entre deux portes, en une minute. Et le maire m’a clairement dit que c’était à cause de mon abstention sur le budget. »

 

La loi prévoit qu’une fois le retrait de délégation intervenu, le conseil municipal doit se prononcer sur le maintien de l’élu dans ses fonctions. Mais l’affaire est plus large. Pierre Cohen, maire de Toulouse est président de la Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains (FNESR) tandis que Jean-Christophe Sellin est membre du bureau national du Parti de Gauche. « L’objectif c’est que je ne puisse pas faire valoir mon bilan pour candidater à la mairie dans un an explique -t-il. C’est un très mauvais signe pour le rassemblement de la gauche à Toulouse pour les municipales de 2014. »


Grégoire Souchay

 

http://www.frituremag.info/

 

Commentaire: L'austérité passe avant la liberté de vote!

Repost 0

Contactez le NPA du Finistère

 

faou

 

UNE-190.JPG

 

cgt-gg.jpg

 

affiche_Peillon_Fioraso_BAT_0_0.preview.jpg

 

encart npa taille normale

 

 

nukleel-nam-bo-ket.jpg

accueil
*

Brest

06 42 22 96 37

brest.npa@gmail.com

 

Quimper

06 59 71 42 21

quimper.npa@gmail.com
 

Le blog sur les

questions maritimes

L'autre grenelle de la mer

 

Le blog de solidarité avec

les camarades arabes

Revolution arabe 

 

fermoez-fesse.jpg

Recherche

Actions !

Pour plus de détails voir les liens: 

 

diapo prisonnier palestine

Soirée prisonniers palestiniens

AFPS Brest

mardi 16 avril

20H30

Maison des syndicats

 

sortir-copie-1.jpg


manifestants-hopital-SUD-copie-1


Quimper Gourmelen

Rassemblement

vendredi 19 avril

8 h 45


foto2-205-ebf3f

 

Fermez Cofrents

(pays Valencian)

 

 

laniion.jpg

  Concert à Lannion

 

no nuk

 

Dimanche 28 avril

Brennilis

anti-r-1-r-copie-1.jpg

 


robertbelle5mai13DZ

 

 

Mardi 7 mai

 Yves-Marie Le Lay,

Président de

Sauvegarde du Trégor

  Douarnenez

Librairie l'Ivraie à 20h00

 

nddk.jpg

 

yy.jpg

 

st nnonon

 

grece.jpg